0
Patrimoine
Bordeaux : une journée Phare dimanche 6 septembre !
Bordeaux : une journée Phare dimanche 6 septembre !

| Alexandre de La Cerda

Bordeaux : une journée Phare dimanche 6 septembre !

zPatrimoine2 2. Buste de Louis de Foix chapelle du phare de Cordouan.jpg
Buste de Louis de Foix chapelle du phare de Cordouan ©
zPatrimoine2 2. Buste de Louis de Foix chapelle du phare de Cordouan.jpg
zPatrimoine2 3. Le roman de J.-P. Alaux _Avis de tempête sur Cordouan_.jpg
Le roman de J.-P. Alaux "Avis de tempête sur Cordouan" ©
zPatrimoine2 3. Le roman de J.-P. Alaux _Avis de tempête sur Cordouan_.jpg

Le Musée Mer Marine de Bordeaux accueille ce dimanche 6 septembre une journée d’exception dédiée au phare de Cordouan, site candidat à l’inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Trois conférences-débats se dérouleront dans l’auditorium, animées par Rodolphe Martinez (France Bleu Gironde) et Gaëlle Richard (Sud Ouest). Elles seront consacrées à Cordouan, « phare des rois et roi des phares » avec Vincent Guigueno (Conservateur en chef du patrimoine) et Jacques Péret (historien), à Cordouan et l’estuaire, entre danger et fascination, avec Guillaume Blondet (pilote de l’estuaire), Yves Parlier (navigateur) et Michel Pétuaud-Létang (architecte), et à L’aventure Cordouan : découvrir aujourd’hui un phare patrimonial, avec Éric Banel (Directeur interrégional de la mer Sud-Atlantique), Pierre Bouchilloux (cinéaste) et Françoise de Roffignac (Présidente du SMIDDEST).

Deux représentations d’un spectacle musical pour petits et grands, Le Pirate et le Gardien de Phare, lecture contée par trois artistes du collectif le PAGE, Loïc Richard et Isabelle Trancart, comédiens, et à l’accordéon Esther Brayer, soliste à l’ONBA

Une exposition sur la candidature UNESCO du phare de Cordouan dans le hall d’accueil, une série photographique « Nuits d’estuaire », de Clément Chambaud et diverses pièces tirées des collections du Musée Mer Marine, du SMIDDEST et du port autonome de Bordeaux, ainsi qu’un espace thématique dans le parcours permanent du musée, en partenariat avec le Grand Port Maritime de Bordeaux (accessibles depuis le 1er septembre), des ateliers pour enfants (construction de maquette, concours de dessin), un espace librairie, dédié au phare, en partenariat avec « La Machine à lire ».

Enfin, les plus chanceux pourront remporter des places leur permettant d’aller visiter Cordouan grâce à un jeu-concours !

Rappel historique concernant ce joyau architectural

C'est à l'ingénieur Louis de Foix (qui avait également détourné et canalisé le cours de l’Adour à Bayonne) qu'on doit la construction, à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde, du phare de Cordouan que l’on appelle le « Versailles des mers ». A l’occasion de son IVème centenaire, l’écrivain Jean-Pierre Alaux avait publié un roman, « Avis de tempête sur Cordouan », une enquête haletante entre terre et mer rééditée dernièrement chez l’éditeur « Geste Noir », ainsi qu’un ouvrage historique « Passeport pour Cordouan - Le Versailles des mers » (Elytis).

Au XIVème siècle, le Prince Noir, prince d'Aquitaine et fils aîné du roi Édouard III d'Angleterre, qui gouverna la Guyenne de 1362 à 1371, ordonna la construction d'une tour au sommet de laquelle une personne vivait recluse et allumait de grands feux, la Tour du Prince Noir. Mais, cette tour fut vite abandonnée, et, deux siècles plus tard, elle était en ruines. À la fin du XVIe siècle, le Maréchal de Matignon, gouverneur de Guyenne, se préoccupa à son tour de la sécurité de la navigation dans l'estuaire. Le 2 mars 1584, en présence de son ami Michel de Montaigne, maire de Bordeaux, il passa commande du phare de Cordouan à Louis de Foix.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription