0
Actualité
Patrimoine musical basque : le pianiste Josu Okiñena lance une maison d'édition
Patrimoine musical basque : le pianiste Josu Okiñena lance une maison d'édition

| Alexandre de La Cerda 561 mots

Patrimoine musical basque : le pianiste Josu Okiñena lance une maison d'édition

lancement maison d'édition.jpg
Lancement maison d'édition OndarE Oficina ©
lancement maison d'édition.jpg
avec l'incroyable ténor Gillen Munguía à Pampelune récupérant un patrimoine musical exquis d'auteurs capucins.jpg
Récital de Josu Okiñena avec le merveilleux ténor Gillen Munguía à Pampelune ©
avec l'incroyable ténor Gillen Munguía à Pampelune récupérant un patrimoine musical exquis d'auteurs capucins.jpg

Sauver la musique basque oubliée dans les archives et promouvoir les créations de compositeurs contemporains, tel est l'objectif de la nouvelle maison d'édition OndarE Oficina créée par le pianiste Josu Okiñena et destinée à effectuer des recherches, éditer manuscrits et partitions, enregistrer des disques et organiser des concerts.

Avec le soutien du Gouvernement Basque, la présentation du premier catalogue publié avec une vingtaine d'œuvres inédites de trois grandes figures de la musique basque, le Père Donostia, Pascual Aldave et Tomás Garbizu, ainsi que le pianiste de Bilbao et compositeur contemporain Gabriel Erkoreka.

Pour Josu Okiñena qui compte déjà plusieurs CD de compositeurs basques dans sa discographie, il s’agit de « replacer le riche patrimoine basque au sein de la musique universelle de tous les temps », au moyen de l'étude et de la recherche de manuscrits originaux et de la programmation de récitals pour le public, en passant par la préparation d'éditions critiques, la publication de partitions et l'enregistrement et la diffusion sur les plateformes numériques d'audios ou de vidéos, sur disque sous la marque Ondaremusic.

Josu Okiñena a souligné « qu'une grande partie du répertoire orchestral, symphonique et choral », d'antan et d'aujourd'hui, « n'avait pas encore été interprétée, ou n'a été jouée qu'une seule fois », principalement parce qu’« il n'y avait pas de partitions ni de documentation disponible pour les orchestres pourtant demandeurs ».

Se joignant au conseiller (ministre) de la Culture du Gouvernement Basque Bingen Zupiria qui a apprécié « le travail méticuleux de récupération du nouvel éditeur, le président de la Confédération des Chœurs du Pays Basque n’a pas manqué de saluer cette « initiative entrepreneuriale risquée et courageuse » qui permettra, malgré un « temps de crise », de sortir de l'oubli un grand nombre d'œuvres basques.

Les premières productions : chants de Noël inédits du Père Donostia

Il m’avait déjà été donné de rencontrer le talentueux pianiste basque Josu Okiñena, formé entre autres à la Juilliard School of Music de New York, habitué des grandes salles internationales (Carnegie Hall, etc.), qui enseigne également à l’Université de Valladolid et œuvre au sein des archives des musiciens du Pays Basque. Sa discographie comporte des enregistrements chez Sony consacrés à Liszt (« les Introuvables »), au Père Donostia ainsi qu’à d’autres compositeurs basques. Ce connaisseur érudit de la musique basque est l’auteur d'une « History of the basque musique » (Histoire de la musique basque), remarquable travail d'un groupe de professeurs de musique et divers spécialistes d'Eresbil (Archives des compositeurs basques à Renteria) éditée par le centre d'études basques de l'Université de Reno, Nevada, en collaboration avec le Conservatoire de Saint-Sébastien « Musikene ».

Et Josu Okiñena a présenté récemment le très beau CD réalisé récemment – sous sa nouvelle marque « OndareMusic » - de 38 chants de Noël – la plupart inédits – du Père Donostia, le grand musicologue basque, ami de Ravel et fondateur chez nous de plusieurs chorales. Ils sont interprétés magnifiquement par le ténor donostiar Gillen Munguía qui sait adapter sa voix d’artiste lyrique à ce genre musical, avec l’accompagnement au piano de Josu Okiñena qui avait commencé depuis vingt ans ses recherches sur l'œuvre de Jose Gonzalo Zulaika Arregi (en religion, Père Donostia, Saint-Sébastien, 1886-1956) auquel il avait également consacré sa thèse de doctorat.

Et lors de la visite du talentueux musicien à l’auteur de ces lignes, nous avons encore eu l'occasion d'échafauder ensemble de beaux projets d'édition consacrés aux compositeurs basques sous forme d'une encyclopédie... un rêve, depuis longtemps !

présentation CD Noël Père Donostia 1.jpg
Présentation du CD de Noël du Père Donostia avec sa nièce et les interprètes ©
présentation CD Noël Père Donostia 1.jpg
Josu et ALC.jpg
Une visite de Josu Okiñena à l'auteur de cet article... ©
Josu et ALC.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription