0
Cinéma
Hasparren : dix bougies pour le festival de cinéma basque Zinegin !
Hasparren : dix bougies pour le festival de cinéma basque Zinegin !

| baskulture 1199 mots

Hasparren : dix bougies pour le festival de cinéma basque Zinegin !

Jantzari.jpeg
"Jantzari" samedi 27 nov. à 11h ©
Jantzari.jpeg
Non dago Mikel ?, 2021.jpg
"Non dago Mikel ?" vendredi 26 nov. à 21h ©
Non dago Mikel ?, 2021.jpg

C’est la dixième édition du festival de cinéma basque Zinegin ! Contre vents et marées, Xarlex la mascotte du festival va souffler ses dix bougies, en ouvrant de nouveau les portes du cinéma basque, du 25 au 28 novembre.
Depuis sa création en 2012, fruit de la collaboration du centre culturel Eihartzea et du gaztetxe Ttattola, le festival Zinegin a pour but la diffusion de films en basque et la création d’une bulle d’oxygène pour la culture basque. Après avoir mis de côté les craintes et les hésitations, nous avons décidé d'organiser cette année également le festival. Beaucoup de longs-métrages seront proposés, mais aussi diverses animations : des ciné-concerts, un poteo-danse et un café-ciné-philo. Durant le festival, venez vous réchauffez dans la salle obscure de Hazparne !

Programmation

LE JEUDI 25 NOVEMBRE
Projection de deux courts-métrages réalisé avec des habitants de Basse-Navarre.
20h SUBANDILA Réalisation : Josu Martinez – 18’ Sous-titres français
1940. La France est occupée par l’Allemagne. Au Pays Basque, dans le village de Bizkarsoro, les soldats réquisitionnent l’hôtel tenu par Michel et sa tante. Au même moment, les réfugiés basques originaires de l’autre côté de la frontière, habitant au village depuis 1937, ont disparus.
21h ZERUA BLU Réalisation : Lur Olaizola - 14’Le 24 janvier 1954, Mamaddi, 22 ans, embarque sur un bateau au Havre en direction de New York. Mais son voyage a commencé avant, dans le cinéma de son village, avec des images qui sortent de l’écran et ne disparaissent jamais : une belle Cadillac, une jeune femme, le ciel bleu.

VENDREDI 26 NOVEMBRE
En début de soirée, à partir de 19h, repas Mutturfin au Kafe Xoko, juste à côté de la salle de cinéma Haritz Barne . Ensuite, soirée en collaboration avec le festival Zinebilera de Lekeitio, qui a lieu simultanément. Les deux festivals vont projeter à la même heure le documentaire Non dago Mikel? suivi d’un débat avec le co-réalisateur Miguel Ángel Llamas et un membre de la famille.
21h NON DAGO MIKEL ? Réalisation : Miguel Ángel Llamas eta Amaia Merino - 80’ Sous-titré en français
Novembre 1985. Dans le cadre d’une opération antiterroriste, Mikel Zabalza, un jeune conducteur de bus, est détenu avec d’autres personnes par la Guardia Civil. Lorsqu’ils sont finalement libérés, les jeunes affirment avoir été torturés, mais Mikel demeure introuvable. Les autorités soutiennent qu’il a pris la fuite et les rues du Pays Basque s’enflamment au cri de “Où est Mikel?”

SAMEDI 27 NOVEMBRE
11h JANTZARI Réalisation: Carlos Iglesias et Jone Guenetxea / En présence des réalisateurs
En 2018, lors des fêtes de San Miguel à Iurreta, la tradition est plus vivante que jamais. Pour la première fois, un groupe de danse mixte a participé à la journée Urrijena, rencontre de différentes générations de danseurs.
15h30 ZUMIRIKI Réalisation : Oskar Alegria - 122’ / En présence du réalisateur
Un cinéaste décide de construire une cabane à habiter dans les bois, au bord de la rivière où, enfant, il avait l’habitude de passer ses étés. De la fenêtre de son abri de fortune, il contemple un groupe de saules marquant l’emplacement d’une île submergée par la construction d’un barrage. Pendant quatre mois, accompagné d’animaux et d’une horloge bloquée à 11 heures, 36 minutes et 23 secondes, il voyage dans ses souvenirs en faisant de surprenantes rencontres. Enquête poétique, robinsonnade, performance de land art à l’âge de l’Anthropocène, le film d’Oskar Alegria est tout cela, et bien plus encore.
18h30 ERLAUNTZA Réalisation : Mireia Gabilondo / Un groupe d'amies d'enfance se rend dans une maison à la campagne pour célébrer l'enterrement de vie de jeune fille de l'une d'entre elles. Mais ce qui allait être un week-end de retrouvailles, deviendra un peu plus dérangeant que prévue
21h CINE-CONCERT - HÄXAN Réalisation : Benjamin Christensen / Le duo Orphéo Pascale FAUVEAU à la flûte et Lutfi JAKFAR à la batterie nous offre un ciné-concert en accompagnant le film muet Häxan (1922). Ce film dano-suédois, considéré comme l’un des premiers films d’horreur de l’histoire, dresse un portrait de la sorcellerie. De reconstitutions historiques en fantasmagories délirantes, ses nombreuses scènes de fictions donnent à voir la manière dont les superstitions et l’incompréhension de certaines pathologies peuvent provoquer l’hystérie de la chasse aux sorcières, en particulier pendant la période de l’Inquisition médiévale.
AMORANTE Iban Urizar vient de Elgoibar. Il est improvisateur multi-intrumentiste.

DIMANCHE 28 NOVEMBRE
11h AITA, ZONBIA NAIZ Réalisation : Ricardo Ramón, Beñat Beitia – 83’ / Différente des autres élèves, passionnée de mystères et de monstres, Dixie, 13 ans, n’a pas beaucoup d’amis. Une nuit de forte tempête, elle est victime d’un accident. Elle se réveille au milieu d’un cimetière et constate qu’elle est devenue... un zombie. Comment retrouver son état normal ? Pour Dixie, c’est le début d’une incroyable aventure au cours de laquelle elle va rencontrer sorcières, fantômes, momies, zombies et autres créatures incroyables.
11h ATELIER CINE-PHILO / Thème: la liberté / Qu’est-ce qui nous rend libre? Est-ce que la liberté est une condition nécessaire au bonheur ? Ou juste une illusion ? Qu’en dit Aristote, ou encore la mère de Nietzsche ? Si tu es curieux, viens sans complexe nous rejoindre dans cette libre réflexion avec la philosophe Olatz Perez. Pour les inscriptions, c’est ici : info@zinegin.eus
11h : Au centre culturel Eihartzea / Organisé dans le cadre de Euskararen Urtaroa

16h30 / COURTS-METRAGES
- AZALETIK AZALERA - Mel Arranz - 8’ Entre lignes et formes, les mains se touchent, se découvrent et font l’expérience l’une de l’autre, en voulant rechercher leurs limites sur la peau.
- EHIZA - Hauazkena taldea - 5’ - Ehiza (« Chasse ») dépeint la dureté de notre propre réalité : harcèlement, violence et destruction.
- IRTEN BARRURA - Aitor Mendilibar & Ibon Goiko - 12’ Après un appel téléphonique mystérieux, un homme va entrer dans un voyage inquiétant, accompagné par deux femmes. Peit-à-petit, son univers devient de plus en plus étrange et il va commencer à chercher sa rédemption dans une ancienne basilique.
- HELTZEAR - Mikel Gurrea - 18’ San Sebastián, an 2000, le conflit basque est en activité. Tandis qu’elle écrit une lettre à son frère absent, Sara, une grimpeuse de 15 ans, s’entraîne pour l’ascension la plus difficile de sa vie.
- UR AZPIAN LORE - Aitor Oñederra - 14’ Je ne pouvais le dire à personne. J’étais seule.
- 18h HIL KANPAIAK Réalisation : Imanol Rayo Sous-titres : français Des squelettes d’humains sont retrouvés dans la ferme de Garizmendi. Les fermiers, Fermín et Karmen, font appel à leur fils Nestor qui rapporte les faits aux autorités. Mais, lorsqu’un agent arrive sur les lieux, les squelettes ont disparu. Soudain, la cloche de la chapelle commence à sonner. Ce mauvais présage annonce l’arrivée d’événements tragiques et rouvre de vieilles blessures au sein de la famille et de son entourage.
- 20h30 AGUR ETXEBESTE Réalisation : Asier Altuna, Telmo EsnalPatrizio Etxebeste décide de quitter son poste de maire pour des problèmes de santé, mais peu de gens connaissent la vraie raison de son départ : les récents scandales de corruption découverts dans des localités proches lui font penser qu'il sera peut-être le prochain à tomber. Qui mieux pour le remplacer et garder le contrôle que Madame Luisa, sa fidèle femme ?

zZinegin-Festibala-lehen-orria.jpg
Zinegin Festibala ©
zZinegin-Festibala-lehen-orria.jpg

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription