0
Gastronomie
Gernika : les chocolatiers basques réalisent la version « chocolatée » du tableau de Picasso
Gernika : les chocolatiers basques réalisent la version « chocolatée » du tableau de Picasso

| ALC 504 mots

Gernika : les chocolatiers basques réalisent la version « chocolatée » du tableau de Picasso

zzActu Gernika 0.jpg
Les chocolatiers basques travaillent sur une version en chocolat grandeur nature du tableau de Picasso Guernica à Lezo (près de Guetaria) ©
zzActu Gernika 0.jpg
zzActu Gernika 1.jpg
L'inauguration à Gernika avec Arantxa Tapia, Yves Ugalde, Joseba Erremundeguy et le maire de Gernika ©
zzActu Gernika 1.jpg

Pour le 84ème anniversaire du bombardement de Gernika par l’aviation allemande le 26 avril 1937, la célèbre ville biscayenne (fondée le 28 avril 1366) a vu en cette fin de semaine l’inauguration à Gernika de la reproduction en chocolat du Guernica de Picasso, en présence d’Arantxa Tapia, ministre du gouvernement basque, de l’adjoint à la culture bayonnais Yves Ugalde et de son collègue du conseil municipal Joseba Erremundeguy qui, de plus, représentait officiellement le président Etchegaray en tant que Conseiller délégué aux relations transfrontalières, européennes et internationales de la Communauté Pays Basque. Des membres de l'Académie du chocolat de Bayonne s’étaient également joints à l’association des confiseurs du Pays Basque Sud Euskal Gozogileak, à l’initiative du projet. 

Cette belle œuvre a nécessité le travail de 40 artisans basques (dont sept bayonnais qui font la fierté de la Ville de Bayonne) et près de 500 kilos de chocolat ! Œuvre de mémoire, elle est aussi le symbole d’une coopération transfrontalière concrète et de l’excellence basque en matière de gastronomie.

Côté Académie_du chocolat de Bayonne, il s’agissait des maisons Daranatz, Monsieur Txokola, Paries, Chocolat Pascal, Atelier du chocolat, Chocolat Cazenave qui ont participé à ce projet d’envergure : ce « tableau chocolaté » mesure 7,7 m sur 3,5 m ! 

Pour Yves Ugalde, cette idée n’a rien de frivole malgré la gravité de l’événement commémoré : « l'onctuosité généreuse du chocolat pour faire réplique à la dureté impitoyable de cet événement qui fut ni plus ni moins le laboratoire de ce type de raids pour la deuxième guerre mondiale qui devait suivre » (…)

« Pourquoi l'appel à la conscience de tous ne serait-il réservé qu'aux génies universels de l'art ? Ce sont des "faiseurs de plaisir", tous de la terre sacrifiée par cette opération militaire, qui ont voulu y participer en mettant leur expertise au service de ce triste anniversaire. Il y avait hier une forme de gravité non résignée sur les visages, dans ce hangar d'une zone semi-industrielle de Guernica. 
Les effluves puissamment chocolatés qui s'échappaient du panneau exposé, et qui finira sa tournée à Bayonne, au mois d'octobre prochain, ne trompaient personne. Ils ne faisaient pas oublier le moins du monde l'âcreté de ceux du sang et de la poudre. Ils venaient surtout nous dire que la paix et la douceur peuvent et doivent avoir le dernier mot d'atrocités pareilles, à condition qu'on y prenne garde aujourd'hui encore et qu'on sache que souvent nos plaisirs du moment ne peuvent jamais être dissociés des douleurs d'avant ».
Le maire de Gernika est venu remettre aux réalisateurs de ce travail une vraie feuille, très sobrement encadrée, du chêne symbole et l’oeuvre voyagera entre Gernika et Madrid et viendra à Bayonne à l’automne.

Yves Ugalde lankidearekin Gernikan izan gara goizean, Picassoren obra ezagunaren txokolatezko erreprodukzioa estreinatzera. 
40 pertsonen lanaren emaitza da txokolatezko Gernika Memoria artelan erraldoia, mugazgaindiko lankidetza konkretua eta euskal gastronomiaren bikaintasunaren ikurra. Baionako txokolategileek parte hartu dute obra horren egitean, txalo bat denei !
Ulertzen dut zure oharra, baina, proiektuaren hisotoria eta eragina entzunik, ez dut uste hala denik.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription