0
Exposition
Bayonne : les portraits de Brigitte Isaeff croisent les paysages de Gloria Vinci à la galerie des Corsaires
Bayonne : les portraits de Brigitte Isaeff croisent les paysages de Gloria Vinci à la galerie des Corsaires

| Anne de Miller-La Cerda 368 mots

Bayonne : les portraits de Brigitte Isaeff croisent les paysages de Gloria Vinci à la galerie des Corsaires

gLORIA vINCI -PONT MARANGO.JPG
Gloria Vinci - Pont de Marengo ©
gLORIA vINCI -PONT MARANGO.JPG
Violoniste par B.Luna.JPG
Violoniste par B.Luna ©
Violoniste par B.Luna.JPG

A partir de ce vendredi 6 mai, l’artiste-peintre Gloria Vinci, non loin des portraits poétiques de Brigitte Isaeff surnommée aussi Brigitte Luna, invite à cheminer dans les paysages aux couleurs chatoyantes personnalisées du Pays Basque mises en scène à la galerie des Corsaires.

Les artistes, musiciens, violonistes et autres effigies de Brigitte Isaeff s’inspirent de l’univers coloré d’un Marc Chagall. Artiste-peintre depuis vingt ans, cette ancienne élève parisienne de Philippe Lejeune, de Maurice Denis (Mouvement des Nabis), incorpore diverses matières (sable, papier, fibres, l’huile, l’acrylique, pastels) à ses tableaux post-impressionistes.
Tout comme Brigitte Isaeff, Gloria Vinci n’a pas suivi le parcours académique habituel. Originaire du Brésil par sa mère et italienne par son père, elle avait étudié au Musée d’Art Moderne de Rio et  avait reçu un premier prix en 1980 au salon des jeunes artistes brésiliens. Poursuivant son parcours, elle découvre l’art du portrait en fréquentant plusieurs artistes professionnels renommés tel que Roberto de Souza. Très admirative de la culture française, la jeune femme part étudier l’histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre à Paris, puis travaille à la galerie Artcurial. Choisissant d’approfondir sa formation artistique, elle s’installe durant un an à Venise et se plonge dans l’étude graphique et picturale des nombreux personnages de la commedia dell’arte, tels Arlequin ou Pierrot. Elle peint également le bal de Venise tout en analysant les différences culturelles et gestuelles avec celui de Rio. 
De retour à Paris, elle épouse Eric Labenne. Après avoir vécu plusieurs années dans la capitale, puis à Bordeaux où l’artiste peint les vignobles, le couple s’installe à Bayonne l’année dernière. Gloria Vinci s’éprend de ces architectures à colombages citadines, ces vues du pont Marengo et ces paysages de la Côte Basque. Son écriture personnelle aux encres aquarellées de couleurs vives et relevées à la plume sur papier de soie satinée, témoignent des reliefs caractéristiques de la Côte Basque découverts pour la première fois par l’artiste.

Au final, à découvrir le parcours non académique de deux visions personnelles figuratives !

A partir du 10 mai  jusqu’au 22 mai, exposition de Gloria Vinci et Brigitte Izaeff à la galerie des Corsaires, 16 rue Pontrique à Bayonne – Entrée livre du lundi au samedi de 14h à 18h30.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription