1
Musique
Errol Garner - « Concert by the Sea » (1955)
Errol Garner - « Concert by the Sea » (1955)

| Michel d’Arcangues 542 mots

Errol Garner - « Concert by the Sea » (1955)

zMusique2 Errol Garner2.jpg
Errol Garner ©
zMusique2 Errol Garner2.jpg
zMusique2 Errol Garner Concert by the Sea.jpg
Errol Garner, Concert by the Sea ©
zMusique2 Errol Garner Concert by the Sea.jpg

« Concert by the Sea » est un enregistrement mythique « live » du pianiste et compositeur Errol Garner (1921-1977), qui a dépassé pour la première fois dans l’histoire du Jazz le million d’exemplaires vendus après sa publication en 1956.

L’album a été enregistré le 19 septembre 1955 à Carmel-by-the-Sea, à 150km au sud de San Francisco, Californie, dans un auditorium situé près d’une base militaire et dans des conditions assez aléatoires, avec une acoustique médiocre, un piano un peu désaccordé et une prise de son qui était loin d’être parfaite !

C’est dans cette ville balnéaire dont il fut maire que l’acteur Clint Eastwood (grand amateur de Jazz et auteur d’un documentaire sur ce sujet) tourna en 1971 son premier film en tant que rélisateur, Play Misty for Me, un thriller dont le thème musical composé par Errol Garner, une ballade intitulée Misty, fut adapté à toutes les sauces, et est devenu un standard du Jazz.

Errol Garner, alors à l’apogée de sa créativité et de sa maîtrise technique, était accompagné par son bassiste régulier Eddie Calhoun (1921-1993) qui dut emprunter une contrebasse pour l’occasion, et par le batteur Denzil Best (1917-1965), les deux acolythes se contentent de suivre avec une certaine discrétion les aléas des improvisations dynamiques et toujours surprenantes du génial pianiste, parfaitement à l’aise ce soir là dans une ambiance décontractée, avec un public tout acquis à sa cause.

22 titres (11 publiés dans la version originale) furent captés en direct sur le magnétophone d’un radiophoniste amateur de Jazz de l’Armed Force Radio Network, Will Thornbury, Hornbury, pour son usage personnel et pour le plaisir de ses camarades soldats, essentiellement des « standards » bien connus des amateurs et des professionnels : Night and Day, Spring is Here, I Cover the Waterfront, April in Paris, They Can’t Take That Away From Me, Teach Me Tonight, Autumn Leaves (les Feuilles Mortes de Prévert et Kosma), When or When, Will You Still Be Mine, Red Top, Caravan, Night and Day, Lullaby of Birdland, Sweet and Lovely, The Nearness of You, I’ll Remember April, Caravan, Laura, S’Wonderful, It’s All Right With Me, plus deux thèmes de Garner, Mambo Carmel et Errol’s Theme

A l’origine, cet enregistrement privé n’était pas destiné à la publication, c’est l’agent de Garner, Martha Glaser (1921-2014), poétesse et militante des droits civiques, qui décida de le proposer à George Avakian (1919-2017), directeur de Columbia Records, lequel décida de l’inclure dans son catalogue.

Bien lui en prit car le disque est époustouflant, gorgé de swing, de rythme et d’une énergie communicative où l’on sent le de plaisir de jouer, il connut un énorme succès et permit d’asseoir la popularité d’Errol Garner jusqu’à la fin de sa vie et de faire apprécier et aimer le Jazz à un plus grand nombre.

En 2015, l’enregistrement, qui fut produit par Jimmy Lyons (1916-1994), fondateur du festival de Jazz de Monterey, complètement restauré et remastérisé de belle manière, a été rééedité dans sa version intégrale par Columbia Legacy dans une édition digipack de luxe avec trois CDs et 11 titres inédits, près de 3 heures de musique, avec livret et photographies, et complété par une rare interview avec le pianiste.

Bref, le disque de tous les superlatifs que chacun devrait posséder dans sa discothèque. En voici un aperçu :

https://www.youtube.com/watch?v=rxVGzuopnow&t=1s

Répondre à () :


Captcha
pierre capperon | 19/03/2021 16:37

effectivement sublime! je l'écoute "obsessionnellement" depuis sa réédition....Cordialement Pierre

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription