0
Patrimoine
Cinq itinéraires à la découverte du Moyen Âge des XIe et XIIe siècles
Cinq itinéraires à la découverte du Moyen Âge des XIe et XIIe siècles

| baskulture

Cinq itinéraires à la découverte du Moyen Âge des XIe et XIIe siècles

TresorArtRomanPB_044045_bd.jpg
Tresor de l' Art Roman : le fort de Mauléon ©
TresorArtRomanPB_044045_bd.jpg
zzMaritchu Etcheverry .jpg
L'auteur, Maritchu Etcheverry ©
zzMaritchu Etcheverry .jpg

Avec « Trésors de l'art roman en Pays Basque : 5 itinéraires à la découverte du Moyen Âge des XIe et XIIe siècles » sous la plume experte et bien documentée de l'historienne Maritchu Etcheverry, c’est encore un très bel ouvrage qu’ont édité les Editions Kilika à Saint-Pée-sur-Nivelle, avec une mise en page soignée et le souci de l’esthétique et de l’ouvrage « bien fini », toutes qualités qui caractérisent la production de Vincent Ahetz-Etcheber. Et à un prix très raisonnable : 15 €.

Durant les XIème et XIIème siècles, un renouveau spirituel sans précédent insuffle un nouvel élan à la foi chrétienne. En Pays basque, près de 150 monastères et églises façonnent ce territoire composite. De l’effervescence des chantiers d’alors demeurent quelques monuments majeurs, de plus modestes églises ainsi que le souvenir d’établissements disparus. Des vallées verdoyantes du Pays basque aux abords de l’Adour, les cinq itinéraires de ce guide vous invitent à la découverte de ce patrimoine et des hommes qui y ont œuvré.

Ce guide itinéraire est le fruit de quinze années de recherches menées sur les églises romanes du Pays basque, édifices peu connus et parfois oubliés au profit de constructions voisines béarnaises, navarraises et aragonaises plus renommées. Ces églises sont un témoignage de l’histoire religieuse, politique et économique du Moyen Âge, de l’art de bâtir et d’orner aux XIe et XIIe siècles, de la foi de la société médiévale.

Itinéraire 1 : La Haute-Soule

La Haute-Soule, Basabürü, est un territoire montagneux de pentes raides, de canyons et de pâturages, qui se partage avec la Basse- Navarre l’immense forêt d’Iraty. Ce circuit vous entraîne à travers les petites routes de campagne et les magnifiques paysages de la plus haute vallée du Pays basque à la découverte d’un petit groupe d’édifices architecturalement très homogène, mais dont les histoires respectives sont, à l’exception de la collégiale de Sainte-Engrâce, totalement inconnues. L’itinéraire débute au pied de la vallée, à partir de Tardets, pour s’achever à Sainte-Engrâce, l’un des plus beaux édifices romans et l’un des mieux conservés d’Iparralde.

Itinéraire 2 : La Basse-Soule, au cœur de la vicomté de Soule

Au Moyen Âge, la Basse-Soule actuelle constitue le cœur de la Vicomté de Soule fondée au début du XIe siècle. C’est au bourg royal de Mauléon, centré sur l’activité politique et militaire, que siège le vicomte. Les villages avoisinants vivent essentiellement de l’agriculture et du pastoralisme. Certaines des routes commerciales menant du Béarn à l’Espagne transitent par ce territoire. Les conditions économiques favorisent l’installation de prieurés et commanderies rattachés à différentes abbayes mais placés sous la coupe de l’évêque d’Oloron (Béarn). Cet itinéraire vous mène d’une extrémité à l’autre de la Basse-Soule à la découverte d’édifices civils et religieux fort divers dont les témoignages, parfois très lacunaires, retracent la riche histoire. 

Itinéraire 3 : Au fil de l’Adour et de ses affluents

Au Moyen Âge, l’eau nourrit, permet la mise en culture et l’irrigation des terres, assure le fonctionnement des moulins, le déplacement des hommes, l’approvisionnement par le transport de marchandises. Elle favorise le commerce et l’économie et structure le tissu urbain. De l’eau dépend la survie de la population. Naviguant des petits bourgs bas-navarrais à la cité épiscopale et maritime de Bayonne, cet itinéraire vous entraîne à la découverte de paysages et de lieux emblématiques ou parfois oubliés, façonnés par l’eau.

Itinéraire 4 : La Basse-Navarre, de l’Ostabarret à la forêt d’Iraty

Depuis l’Ostabarret au Pays de Cize en passant par la vallée de Lantabat, cet itinéraire parcourt le centre de la Basse-Navarre (Tierra de Ultrapuertos), terre du milieu dont la position stratégique favorisa de tout temps le passage de nombreux voyageurs et pèlerins transitant entre les terres dacquoises et le royaume de Navarre. Cette contrée rurale, montagneuse et boisée, partagée entre vertes collines et nombreux cours d’eau, abrite une multitude d’églises à l’histoire souvent méconnue, dont l’architecture fort modeste dévoile parfois des trésors de décors modernes.  L’itinéraire commence aux confins du Pays de Mixe, à Uhart-Mixe, et s’achève sur les hauteurs de la forêt d’Iraty par un magnifique panorama.

Itinéraire 5 : Le chemin des « Ports », du Pays de Cize à la Rhune par le Baztan

Ce circuit vous mène aux confins méridionaux du Pays basque, sur les chemins des « ports » qui menaient vers la Haute-Navarre. Le long de ce périple partagé entre Basse-Navarre et Labourd, les magnifiques points de vue promettent de belles haltes à la découverte d’édifices qui partagent un même matériau leur conférant une identité particulière, le grès rouge, et, pour certains encore, une histoire fortement liée à l’économie agricole inhérente à un territoire rural. L’itinéraire débute en vallée de Cize, aux portes de l’ancienne capitale, à Bustince, pour s’achever à Ainhoa.

L’auteur

Maritchu Etcheverry est docteur en Histoire de l’Art Médiéval et chercheur associé à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, elle est spécialiste d’architecture et de décor sculpté en Pays basque et Navarre aux XIe et XIIe siècles.
Ses travaux portent sur l’organisation des communautés religieuses, sur les questions de commanditaires et d’artistes, sur les échanges transpyrénéens ainsi que sur la perception de l’édifice roman au XIXe siècle. 
Elle a enseigné dix ans à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès et de Pau. Actuellement chargée de valorisation du patrimoine, elle participe à la connaissance et à la sensibilisation autour des patrimoines culturel et immatériel en Pays basque et sud des Landes.
Elle est l’auteure de plusieurs articles et a coordonné en 2018 le n°191 du Bulletin du Musée Basque consacré au patrimoine jacquaire en Pays Basque.
Trésors de l’art roman en Pays basque est son premier ouvrage.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription