0
Histoire
Saint Ignace de Loyola : son destin lié à l’histoire du Pays Basque
Saint Ignace de Loyola : son destin lié à l’histoire du Pays Basque

| Alexandre de La Cerda

Saint Ignace de Loyola : son destin lié à l’histoire du Pays Basque

Depuis sa béatification (3 décembre 1609), Ignace de Loyola, fondateur des Jésuites est fêté le 31 juillet : ce jour est chômé tant en Guipuzcoa qu’en Biscaye, dont il est le saint patron, et correspond aux fêtes patronales d’Azpeitia, la ville où il est né. Cependant, l'ordonnancement de ces fêtes populaires très suivies a été bouleversé à cause des conditions sanitaires.

La visite de la célèbre « Maison Natale » du saint transporte ses visiteurs à l'époque féodale, à travers sa lignée, celle des Oñaz et Loyola, dont l'origine connue remonte au XIIIe siècle. Ses murs, de près de deux mètres d'épaisseur, ses meurtrières et ses anciennes bombardes font revivre l'ambiance de la forteresse médiévale qu'elle était à l'origine avant que le roi Henri IV de Castille, au temps du grand-père du saint, n’en fasse raser la partie supérieure à cause des luttes incessantes que se livraient les seigneurs basques entre eux. Terribles guerres fratricides que livrait son clan – les Oñacinos, avec l’appui des Sault à Saint-Pée et des Alzate à Urtubie, partisans de la Castille dans l’affaire de succession en Navarre – aux Gamboïnos, qui soutenaient la cause navarraise et qui comptaient dans leurs rangs les Ezpeleta, seigneurs d‘Espelette.

A l’époque d’Ignace, Henri d'Albret, le fils et successeur des légitimes souverains navarrais, Jean et Catherine d'Albret, tentait de reconquérir la Navarre avec le secours de François Ier qui fournit une armée de 12 000 hommes sous les ordres d'André de Foix, seigneur d'Esparros.

Les hostilités s'ouvrent avec le printemps de 1521. Le 15 mai, Saint-Jean-Pied-de-Port est occupé. En quelques jours, toute la Haute-Navarre est conquise. Pampelune se rend. C’est à ce moment qu’intervient le célèbre épisode où Ignace de Loyola, qui combattait dans le camp castillan, est blessé. Il sera transporté jusqu’à son château, dans un pur élan chevaleresque, par ses ennemis qui combattaient dans le camp adverse, en faveur des Albret. Il s’agissait des frères de François de Xavier (son nom de Xabiera étant une contraction d’Etcheverria), lequel François de Xavier rejoindra plus tard, comme l’on sait, le futur saint Ignace à Paris pour fonder l’Ordre des Jésuites…

Pour en revenir à la « casa-torre » fortifiée (donjon) de saint Ignace à Loyola, refaite à l’antique et à peine éclairée d’une meurtrière, son décor « brut » auréolé d’une part de mystère s’apparenterait volontiers à celui des origines du peuple basque et surtout de sa langue ! Ce monument est contigu à la Basilique qui date de 1738, avec son dôme majestueux, précédée par un grand portique churrigueresque. À l'intérieur, l'autel principal abrite la statue en argent de Saint Ignace offerte par la Real Compañía Guipuzcoana de Caracas dédiée au commerce maritime avec l'Amérique, qui a joué un rôle clé dans l'histoire du Gipuzkoa. A signaler également pour les mélomanes un merveilleux orgue Cavaillé-Coll.

Légende / La « casa-torre » fortifiée (donjon) de saint Ignace à Loyola

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription