0
Patrimoine
Musée Oiasso à Irun : les pandémies durant l’Antiquité
Musée Oiasso à Irun : les pandémies durant l’Antiquité

| Manex Barace 424 mots

Musée Oiasso à Irun : les pandémies durant l’Antiquité

Inauguré en 2006, le musée Oiasso réunit les vestiges archéologiques les plus remarquables, d'époque romaine, retrouvés dans la région à la suite de fouilles réalisées au cours des dernières décennies. Les fouilles archéologiques ont permis d'identifier le port et ses entrepôts, les thermes, la nécropole et les exploitations minières de l'environnement.

Les collections archéologiques, parmi lesquelles les matériaux organiques, le cuir et le bois des objets, nous parlent d'une colonie urbaine qui s'est développée dans les premiers siècles de notre ère, grâce à l'activité portuaire, le port se situant sur la route atlantique, et aux mines alentour.

Les collections se répartissent dans trois salles : Impact, Port et Oiasso. La salle Impact présente présente le monde indigène des Vascons et les premiers contacts entre celui-ci et les colons romains. Les vitrines de la salle Puerto renferment des matériaux archéologiques qui ont trait au commerce et à la pêche, les deux principales activités économiques liées au port. Enfin, la salle Oiasso retrace les aspects quotidiens d'une cité romaine, à l'époque du Haut-Empire. 

L’exposition temporaire « Pandémies durant l’antiquité, Rome face aux maladies » s’intéresse aux maladies qui ont frappé le monde romain pendant près de 800 ans, entre le IIème siècle avant J.-C. et l’an 541 après J.-C., de la période républicaine jusqu’aux années de Justinien, empereur de l’Empire romain d’Orient (ou Empire byzantin). Tout au long de ces siècles, les Romains et leurs successeurs durent faire face à près d’une centaine de famines et pandémies. 

L’exposition recueillent l’origine, les symptômes, l’influence et le parcours de ces maladies qui frappèrent l’Occident pendant l’Antiquité, ainsi que les mesures adoptées par ses habitants pour faire face à ces maux. L’exposition consacre aussi une petite section à la Vasconie. On sait peu de choses sur les pandémies dont a souffert cette région durant l’époque antique, si ce n’est celle qui surgit au cours des premières décennies du Vème siècle avec les migrations des peuples barbares. Entrée gratuite pour l’accès à l’exposition temporaire.

Le musée propose diverses activités, dont un programme de conférences sur les principales pandémies des siècles passés et les réactions sociales et politiques consécutives à des crises telles que celle que nous connaissons actuellement.

Horaires d’hiver : le musée est ouvert le mardi, mercredi, jeudi et dimanche de 10 heures à 14 heures, le vendredi et samedi de 10 heures à 14 heures et de 16 heures à 19 heures. Fermé le lundi et le dimanche ainsi que les 24, 25 et 31 décembre 2020, 1er et 6 janvier 2021.

Musée Oiasso, calle Eskoleta 1, 20302 Irun. Téléphone : (+ 34) 943 639 353. Courriel : info-oiassomuseo@irun.org

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription