0
Cinéma
La 30e édition du festival Biarritz Amérique Latine aura lieu du 27 septembre au 3 octobre
La 30e édition du festival Biarritz Amérique Latine aura lieu du 27 septembre au 3 octobre

| Manex Barace 1003 mots

La 30e édition du festival Biarritz Amérique Latine aura lieu du 27 septembre au 3 octobre

242603386_1251101248738666_1401589062634219004_n.jpg
L'abrazo, la plus belle récompense du festival ©Manex Barace ©
242603386_1251101248738666_1401589062634219004_n.jpg
affiche-concert-du 29 septembre.jpg
affiche-concert-du 29 septembre ©
affiche-concert-du 29 septembre.jpg

Le Festival Biarritz Amérique Latine est un festival de référence pour le cinéma latino-américain. Depuis 1991, le Festival Biarritz Amérique Latine est le point de rencontre et d’échanges entre l’Europe et l’Amérique latine... 

Qui dit « festival » dit « compétition ». Trois compétitions de films (long métrage fiction, documentaire, court métrage) mettent chaque année en lumière le meilleur de la création cinématographique contemporaine, et sont accompagnées d’hommages, de rétrospectives et d’avant-premières. Littérature, musique, expositions et débats sont aussi à l’honneur, ainsi que gastronomie et artisanat au « Village » du festival situé au Casino Municipal. 

Outre les films en compétition, le festival présente chaque année des focus autour de différentes thématiques.

Le festival propose également de découvrir la culture latino-américaine sous d’autres formes avec des rencontres littéraires, des rencontres animées par l’IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l’Amérique latine), des expositions et des concerts.

Le fameux Village du festival, lieu de convivialité et d’échanges situé face à l’océan, permet d’assister aux expositions, aux conférences et tous les soirs aux concerts gratuits. Il est ouvert de 9h à 2h du matin.

Le festival propose aussi tous les soirs des concerts (gratuits) de musique latino-américaine au Village ainsi qu'un concert exceptionnel (payant) à la Gare de Midi, mercredi 29 septembre à 21 heures. Ambiance cubaine, Jazz latin, Funk, Afrobeat, avec le groupe El Comité et la violoniste Yilian Cañizares (invitée). Tarif : 15€ (abonnés), 25€ (non abonnés) en vente sur la billetterie en ligne www.festivalbiarritz.com

 «Prenez sept musiciens cubains parmi les plus doués de leur génération, tous issus de l’école classique, compositeurs, arrangeurs, réunis pour l’amour du groove. Ce collectif s’appelle El Comité». Le Monde

« Yilian est l’un des talents les plus incroyables de la nouvelle génération de musiciens cubains. Elle est virtuose, expressive, spontanée et a une grâce qui fait d’elle notre favorite à tous ». Chucho Valdés 

Le festival développe par ailleurs des actions à destination du public scolaire pour l’accompagner dans la découverte de la cinématographie latino-américaine au travers de parcours thématiques et d’un programme personnalisé.

Qui dit « compétition » dit « prix décernés » lors de la soirée de clôture. La sculpture « l’Abrazo », création d’Isabelle Esnult, est le trophée du Festival Biarritz Amérique Latine. Les récompenses :

Compétition Long Métrage Fiction : 

Abrazo du meilleur film, doté sous la forme d’une aide à la distribution de 7000€ 

Prix du jury, doté sous la forme d’une aide à la distribution de 3000€ 

Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma 

Prix du public fiction 

Compétition Long Métrage Documentaire :

Prix du meilleur documentaire, doté par France Médias Monde de 2500€, attribué au réalisateur 

Prix du jury étudiant, parrainé par l’IHEAL de 1200€, attribué au réalisateur 

Prix du public documentaire 

Compétition Court-métrage : 

Prix du meilleur court métrage, doté par France Télévisions sous la forme d’un achat. 

Chaque année un pays est à l’honneur : cette année, focus sur le Pérou

« Lima n’est pas le Pérou. Si cette assertion semble aller de soi pour les touristes du monde entier, il n’en allait pas de même, jusqu’à peu, pour les cinéastes péruviens. Les compagnies de production et les lieux de postproduction, les équipements de tournage et la majorité des salles de cinéma ont longtemps été concentrés au seul sein de la capitale. Phénomène récent (depuis le milieu des années 90), le « cinéma régional » est venu changer la donne, trouvant, en partie grâce à la démocratisation du numérique, de nouveaux foyers de productions, notamment à Trujillo, Cusco et Arequipa. Ce qui a eu pour effet l’apparition d’une nouvelle représentation cinématographique du pays. On déambulera donc dans Trujillo (version arty dans Entre estos árboles que he inventado, version guerre des gangs dans Casos complejos, version rurale dans Chicama) mais aussi dans l’envers du décor de la ville touristique de Puno dans Manco Cápac ou encore dans les régions andines de Huancavelica et de Junín dans El Viaje macho. A l’appropriation de ces nouveaux espaces géographiques est venue s’ajouter l’appropriation d’un présent que l’époque tragique du Sentier Lumineux a longtemps éclipsé. Il ne s’agit pas pour cette génération, qu’elle vienne des régions ou de la capitale, d’oublier le passé mais d’en filmer les répercussions actuelles (ParaísoNN), de le mettre en perspective plutôt que de le ressasser (Hugo Blanco, río profundo), seuls moyens pour que l’histoire ne fasse pas du surplace et que la mémoire aille de pair avec la rémission. Rémission des souffrances mais aussi rémission des péchés, tant le besoin de rédemption semble grand. Que ce besoin de rédemption s’adresse au ciel (Rosa Chumbe) ou même au-delà (La Chucha perdida de los Incas), il est lié à l’obsession de la figure paternelle dont l’absence, décelable dans chacun des films programmés, pose forcément question ». Nicolas Azalbert, responsable de la programmation cinéma

Conditions d’accès

Pour la sécurité de tous, conformément aux décrets de loi en lien avec la situation sanitaire, l’accès aux sites sera conditionné par la présentation du « passe sanitaire » pour tout spectateur à partir de 18 ans. Cette obligation s’étendra à toutes les personnes de 12 ans et plus à partir du 30 septembre.  

L’un des 3 documents suivants doit être présenté, sous format numérique ou papier :

– soit le résultat d’un test PCR ou test antigénique réalisé moins de 72 heures avant le contrôle du passe sanitaire
– soit l’attestation de statut vaccinal complet ;
– soit le certificat de rétablissement après contamination au covid (consistant en un test RT-PCR ou antigénique positif datant de plus de 11 jours et de moins de 6 mois).

Tarifs 2021, achats en ligne :

Abonnements à la semaine : plein tarif :  65 €, tarif réduit :  45 €

Concert El Comité avec Yilian Cañizares : 25 €

Cérémonie d’ouverture :  10 €

Cérémonie de clôture :  10 €

Pass 1 journée (du mardi au vendredi) : 14 €

Samedi et dimanche : 4,50 € pour toutes les séances

Tarifs 2021, durant le festival :

Catalogue :  4 €

Grande affiche :  5 €

Petite affiche :  1 €

Sac :  8 €

Entrée pour une séance plein tarif :  6.5 €, entrée pour une séance tarif réduit :  4.5 € (en vente avant chaque séance).

L’utilisation du paiement par carte bancaire pour tous les achats pendant le festival est recommandée et souhaitée. 

Pour tout savoir : www.festivaldebiarritz.com/edition-2021 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription