0
Histoire
De Gaulle, de retour
De Gaulle, de retour

| François-Xavier Esponde

De Gaulle, de retour

En mars dernier, Bernard Lachaise, professeur émérite de l’Université Bordeaux Montaigne, avait fait une conférence à l'Université du Temps Libre de Bayonne  sur "De Gaulle et l’Aquitaine", région qui avait d’abord constitué pour le futur chef de la France Libre un lieu de vacances familiales au début du XXème siècle, en Dordogne. Puis un lieu d’envol depuis Bordeaux Mérignac vers Londres le 17 juin 1940. Après la 2ème Guerre mondiale, quand de Gaulle entre en politique, dans l’opposition puis au pouvoir, il visitera à de très nombreuses reprises une Aquitaine qui ne lui était guère favorable malgré d’éminents soutiens (Chaban-Delmas, Monsabert, Boulin, Guéna, Plantier et Bernard Marie). Et l’Aquitaine garde la mémoire du général De Gaulle à travers les voies qui portent son nom, dans les villes comme parfois dans les petits villages. A l’occasion du cinquantenaire de sa disparition, François-Xavier Esponde revient sur cette importante figure historique à travers la parution de plusieurs livres. ALC.

1 - 2020, Année De Gaulle
On susurre que l’année 2020 serait l’année de Gaulle à l’occasion des cinquante ans de sa disparition le 9 novembre 1970 et  le 130ème anniversaire de sa naissance.
Aux deux bouts de la chaîne de cette vie, trois livres sont déjà proposés en librairie pour réveiller encore le souvenir indélébile de l’homme qui connaît ces dernières décennies des ondulations de la mémoire entre le passé et l’oubli pour les générations les plus jeunes.

Dans le « Dictionnaire Amoureux du Général », Denis Tillinac d’une part , puis encore par le livre souvenir, Elles ont suivi de Gaulle de  Sébastien Albertelli, et De Gaulle portrait d’un soldat en politique par JP Cointet, le paysage historique du français de l’histoire nationale retrouve la faveur de ses admirateurs, parfois des adulatrices ou réfractaires selon les époques du récit du passé.
Dans la mémoire gaulliste, Le Général incarne le chêne qui s’est élevé de l’adversité, et les événements les plus difficiles de ces derniers mois répètent à nouveau dans l’inconscient national, la requête du sauveur protecteur national que l’on espère toujours, en ces circonstances où le modèle déjà forgé par l’histoire donne à croire encore en sa force invincible.

En 2018, les célébrations des 50 ans de la Constitution Nationale avaient peu rendu l’hommage accessible à la Nation sinon à ses élites lors de rassemblements triés sur le volet, laissant un air de rendez-vous manqué qui perdit l’assise populaire d’une figure vivante du passé revigorée pour l’avenir.
Les pèlerinages annuels à Colombey-les-deux-Eglises maintenus par les hiérarques de la tradition d’une baronnie de compagnie avaient perdu de son attrait quasi mystique pour l’homme, sa terre, son lieu de repos et le mausolée si dépouillé qui contenait la dépouille du Général.

La France attendait désormais autre chose. Du nouveau pour les jeunes générations, des récits revisités d’un de Gaulle au combat et résistant dans l’âme, prompt à se défendre face à la menace de voir son pays menacé de se dérouter de l’histoire, de se diviser et de se corrompre avec les forces invisibles qui la traversent toujours.
Les circonstances présentes confirmeront à nouveau le devoir de réveil national qu’imposent les atermoiements et les doutes entretenus face à toute menace de dilution que rendrait légitime le poids d’une fatalité comme celle d’une pandémie virale qui rendrait la nation vulnérable.

A - Dictionnaire amoureux du Général
Dans le dictionnaire amoureux du Général, l’auteur confirme le travail d’écrivain de la tradition française si chère au Général féru des classiques de la littérature antique, Corneille et Racine, et les auteurs tels Barrès et Péguy qui appartenaient à la tradition gaullienne des esprits souverains de la France.
Sans se départir de Chateaubriand placé au faîte de la tradition du général et d’une histoire nationale et patriotique du passé qui ne cesse de nourrir le présent de l’histoire.
De cette veine historique et nationale on demande désormais du de Gaulle nouveau interrogeant le présent et redevenu combatif face aux menaces invisibles du présent.

 B - Ces dames de l’ombre gaullienne.
On réédite le récit de « ces gaulliennes militantes » de la résistance active et attachées à la personne de De Gaulle.
Au sujet du livre de Sébastien Albertelli sur ce Bureau central de renseignements et d’action géré par le colonel Passy qui rapporte ce travail caché des femmes méconnues et à l’efficacité redoutable pour sauver le réseau des résistants.
Les avis à leur sujet exprimés par le général seront mitigés.
De Gaulle en eut besoin mais tint leur influence distante dans un espace masculin, militaire et viril peu ou prou préparé à faire place à la gent féminine dans les rudes adversités de la guerre...

Autre sujet évoqué, celui du corps des volontaires françaises cvf par Sébastien Albertelli d’une nature différente, saluées comme telles mais sans devenir “femmes soldats”comme chez les soviétiques.
Elles furent d’efficacité redoutable mais ne purent endosser quelque uniforme d’active.
Le Général ayant peu l’habitude de confondre sa vision féminine de la guerre et celle de ces soldates - femmes en attente d’autre chose.. Il préféra leur conseiller les états majors et le renseignement, parmi les travaux de bureaux au grand regret de certaines réservées à ces tâches.

C - De Gaulle - politique.
Dans un livre d’une faveur différente, Jean  Pierre Cointet livre son commentaire sur le De Gaulle politique. Celui de ce politique plus soucieux de restaurer une grandeur nationale abimée par la guerre de 14-18.
Le récit historique de ce temps du De Gaulle politique laisse le soin à chacun d’en retenir son profil au fil des circonstances successives du pouvoir après 45, 1958, et la douloureuse période de 68 avec la chute verticale du Général aux prises avec une jeunesse en résistance à son pouvoir.
De Gaulle est de retour par des livres édités, réédités.
Le combattant de la France libre n’a de désir qu’à vouloir assoir la grandeur nationale  dans les épreuves à affronter.
Les circonstances présentes semblent nourrir ce programme.
Le proche futur dira si le profil du Général nourrit encore l’imaginaire de nos contemporains, ou si pour le cas les événements aidants d’aucuns viendront à s’y conformer pour exister encore comme français, libres et souverains dans un monde chahuté et agressé par les menaces du présent

Légende : De Gaulle à Biarritz avec le maire Guy Petit

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription