0
Actualité
Bayonne : le départ du consul d’Espagne
Bayonne : le départ du consul d’Espagne

| Alexandre de La Cerda

Bayonne : le départ du consul d’Espagne

zzActu1 2.consul Alabart inaug monument Durosoir Landes.JPG
L’inauguration du monument d’Aitor Mendizabal au compositeur Lucien Durosoir ©
zzActu1 2.consul Alabart inaug monument Durosoir Landes.JPG

Appelé à d’autres fonctions, le consul général d'Espagne à Bayonne D. Álvaro Alabart sera unanimement regretté dans le monde culturel de la région qu’il aura marqué de son empreinte en ayant activement participé à de nombreuses manifestations au Pays Basque et dans les Landes voisines.

En particulier lors du 60ème anniversaire du Prix littéraire des Trois Couronnes en mai 2019, lorsque la foule des férus de littérature avait envahi les salons du château d’Arcangues pour assister à la remise des prix aux lauréats 2018/2019 orchestrée par son président Alexandre de La Cerda qui avait d’abord retracé la séculaire histoire des marquis avant de faire remettre par le consul général d'Espagne le prix de l’essai historique à Michel d’Arcangues pour « Trinquets & Jeux de paume du Pays Basque ».

La même année, cette fois à Bélus dans le pays d’Orthe, à l’occasion de l’inauguration du monument élevé au compositeur Lucien Durosoir par le sculpteur Aitor Mendizabal, le consul général d’Espagne succédait à la bienvenue souhaitée par le maire Daniel Dufau pour souligner l’origine basque et espagnole de l’auteur en évoquant les liens culturels franco-espagnols, avant que l’essayiste et musicologue Benoît Duteurtre ne retrace avec érudition et éloquence la riche trajectoire musicale du musicien.

Et comment ne pas rappeler l’accueil chaleureux d’Álvaro Alabart et de son élégante épouse à la villa « Les Escaletes », où de nombreux invités se pressaient  à l’occasion de la double fête de la « Hispanidad » et de la Vierge du « Pilar », parmi lesquels le maire de Biarritz et son épouse, son premier adjoint et le récemment directeur des affaires culturelles Matthieu Bardiaux ; également présents, les adjoints à la culture de Bayonne, Yves Ugalde, et d’Anglet, Jean-Michel Barate, papillonnaient dans les salons de réceptions dallés de marbre vert, non loin d’un grand vitrail mural aux couleurs vives qu’illuminait la signature du maître verrier Mauméjan. Côté jardin, parmi les artistes, on reconnaissait le talentueux peintre-sculpteur Aïtor de Mendizabal et son épouse Maria Del Mar, le saxophoniste Bertrand Latour dont les concerts qu’il organise à l’Hôtel du Palais et au Bellevue sont toujours très courus ainsi que l’aîné des frères Sanchez, Célédonio, professeur de guitare et musicien de flamenco renommé. Le corps diplomatique était représenté par son doyen, le consul (h) de Russie Alexandre de La Cerda et son épouse Anne, ainsi que le vice-consul (h) de Biélorussie à Biarritz Patrick Dours et son épouse Marie-Odile, très active au sein de la Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac.

Diplômé en droit, c'est en 1979 qu'Álvaro Alabart Fernández-Cavada était entré dans la carrière diplomatique et il accomplit ses premières missions dans les représentations espagnoles au Honduras, en Argentine et aux États-Unis. Après avoir oeuvré à la présidence du gouvernement, puis secrétaire général adjoint du ministère des Affaires-étrangères et au siège du protocole d'État, il avait été nommé ambassadeur d'Espagne au Koweït en novembre 2000, puis à l'ambassade d'Espagne au Portugal et à la présidence de la Commission du tracé des frontières espagnoles avec la France et le Portugal. Il a successivement été ambassadeur  en Algérie, au Mozambique et au Swaziland en juin 2015. Comme beaucoup de hauts diplomates espagnols, le consulat général bayonnais "signe leur carrière" en les rapprochant traditionnellement de leur pays... Et d'une prochaine retraite. 

Cependant, à notre question sur la future destination d’Álvaro Alabart, le ministère à Madrid nous a répondu : "Está pendiente de asignación de nuevo destino" (il est en attente d'une nouvelle destination).
Quant à son successeur à Bayonne, on assure à Madrid que "se espera designar a su sustituto en las próximas semanas" (son remplaçant devrait être nommé dans les prochaines semaines). Dont acte...

Rédaction de Baskulture

Légendes : 1. Remise du Prix des Trois Couronnes au Marquis d’Arcangues
2. L’inauguration du monument d’Aitor Mendizabal au compositeur Lucien Durosoir

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription