0
Patrimoine
Bayonne : Bibles sous la stèle de l'UNESCO (porche de la cathédrale)
Bayonne : Bibles sous la stèle de l'UNESCO (porche de la cathédrale)

| François-Xavier Esponde 385 mots

Bayonne : Bibles sous la stèle de l'UNESCO (porche de la cathédrale)

Bible de Leizarraga.jpg
Bible de Leizarraga ©
Bible de Leizarraga.jpg
Bible Marcel Etchehandy long.jpg
Le Père Marcel Etchehandy, traducteur de la bible en basque labourdin ©
Bible Marcel Etchehandy long.jpg
Bible labourdin et bas-navarrais long.jpg
Bible en labourdin et bas-navarrais ©
Bible labourdin et bas-navarrais long.jpg

Ce samedi 22 mai de 15 h 30 à 18 h, sur le parvis de la Cathédrale classée dans le Patrimoine Culturel Mondial des Chemins jacquaires, seront associées les traditions de la Bible depuis la première, juive de la Torah à Saint-Esprit, jusqu'aux chrétiennes, catholique, orthodoxe et protestante, présentes dans la cité bayonnaise, pour exposer chacun de ces patrimoines spirituels.

 Une collection d’ouvrages rares et précieusement conservés dans les familles  seront exposés aux visiteurs, parmi des éditions plus récentes envoyées par des Maisons d’édition et laissées au libre choix de chacun.

 Une façon symbolique de donner vie à la stèle de l’UNESCO apposée sur la façade de la cathédrale pour les visiteurs, et pour les promoteurs de la culture locale dans ses multiples visages. Manifestation parrainée par Madame Delay, traductrice de l’évangile de Jean - Florence Delay membre de l’Académie Française. L’auteur de la traduction de l’Evangile de Jean chez Bayard exposera la riche fécondité du Livre Sacré exprimée désormais dans la pluralité des lettres universelles.

La Bible en basque, la dernière parue de Marcel Etchehandy de l’Abbaye de Belloc, sera du nombre de ces livres référencés de la mémoire spirituelle de notre région (*). 

La Bible mémoire des cultures et des religions du passé, du présent et du futur !

(*) Rappelons que la bible fut un des premiers livres imprimés en basque : Joanes Leizarraga avait reçu de la reine de Navarre Jeanne d'Albret en 1563 la demande de traduction en basque du Nouveau testament. Il se servit de l'édition du Nouveau testament en grec avec une traduction latine (qu'Erasme de Rotterdam publie en 1516), et de la version française de Pedro Roberto Olivetan. Sa traduction fut vérifiée par quatre bergers basques. L'œuvre fut imprimée à l'imprimerie de Pierre Hautin à La Rochelle en septembre 1571. Un peu plus de quatre siècles après la publication du Nouveau Testament par Jean de Liçarrague (Joanes Leizarraga) dont un exemplaire a été acquis il y a une dizaine d’années auprès de la maison de ventes aux enchères Sotheby’s par l’Académie de la langue basque Euskaltzaindia (pour environ 15.000 Euros), une nouvelle Bible en basque navarro-labourdin avait été éditée grâce aux efforts du Père Marcel Etchehandy par l'association « Biblia Elkartea » dont le siège se trouve à l'Abbaye de Belloc à Urt.

Voyez également notre article de la semaine dernière : 
https://baskulture.com/article/la-bible-tous-vents-22-mai-sur-le-parvis-de-la-cathdrale-3918

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription