0
Patrimoine
Réouverture du Pont « Avenida » entre Hendaye et Irun : plus symbolique qu'historique !
Réouverture du Pont « Avenida » entre Hendaye et Irun : plus symbolique qu'historique !

| Alexandre de La Cerda

Réouverture du Pont « Avenida » entre Hendaye et Irun : plus symbolique qu'historique !

Le maire d'Hendaye Kotte Ecenarro et son homologue d’Irun José Antonio Santano viennent d'inaugurer la fin des travaux qui ont permis la réouverture du "Pont Avenida" qui unit leurs deux villes au-dessus de la Bidassoa.
Ce pont frontalier (112 mètres de long, composé de 5 travées) construit en 1911 a fait l’objet de travaux de confortement pour un montant de 2,2 millions d’euros pris en charge par la Ville d’Irun, propriétaire de l’ouvrage.

L’occasion d’évoquer quelques événements marquants et historiques qui se sont déroulés sur ce pont, passage quasi obligé il y a encore quelques décennies… 

Un pont centenaire

Le pont de l'Avenida - ainsi appelé parce qu'il était la fin de l'Avenida de Francia -, a été construit il y a plus d'un siècle par  le maire d'Irun León Iruretagoyena. En 1902, alors que Cipriano Larrañaga était maire, la mairie avait déjà notifié au Conseil Provincial de Gipuzkoa son projet de construction d'un pont pour faciliter le passage vers Hendaye, au plus près de la gare du Midi, car dans ce secteur il n'y avait qu'un service de bateaux à la pointe de Santiago où se trouvaient une jetée et un petit pavillon des douanes.

Achevé en 1915, il offrit un accès commode qui fut encore peu utilisé car le passage vers la France était limité en raison de la Première Guerre mondiale (1914-1918). Sa traversée était soumise à un péage de 5 cents.

Depuis lors, le pont de l'Avenida a été le théâtre de nombreux événements historiques  des deux côtés de la frontière, en particulier pendant la guerre civile espagnole et la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, construit pour unir, ce pont a néanmoins été le théâtre d'une séparation avec la fermeture des frontières, d'abord pendant la guerre d'Espagne, puis la Seconde Guerre mondiale, isolant les Basques de part et d'autre de la "muga". En septembre 1936, des milliers d'habitants d'Irun traverseront ce pont vers Hendaye afin de fuir la guerre et l'incendie de la ville. Et la Seconde Guerre mondiale en fermera à nouveau l'accès... Cependant, en 1940, des juifs fuyant le Troisième Reich réussiront à traverser le pont. Quelques années après la fin de la guerre, la réouverture d pont de l'Avenida lui permet de s'ouvrir au trafic croissant des camions de fret et des touristes.... En attendant la construction du Pont Saint-Jacques !

Les promeneurs vont enfin pouvoir emprunter cet ouvrage et admirer sa restauration refaite à l’identique. La passerelle du chemin de la baie, qui court sous les arceaux et relie les Joncaux à Caneta, est également praticable.

zPatrimoine1 2. La balustrade du pont.JPG
La balustrade du pont ©
zPatrimoine1 2. La balustrade du pont.JPG
zPatrimoine1 2. La balustrade du pont.JPG
zPatrimoine1 2. La balustrade du pont.JPG ©
zPatrimoine1 2. La balustrade du pont.JPG

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription