0
Actualité de la Semaine
Rentrée mouvementée au Musée Bonnat-Helleu
Rentrée mouvementée au Musée Bonnat-Helleu

| A de MLC 812 mots

Rentrée mouvementée au Musée Bonnat-Helleu

Après un été chargé en évènements, le maire Me Jean-René Etchegaray envisage de remplacer Benjamin Couilleaux, l'ancien conservateur du musée Bonnat-Helleu parti au début de septembre après quatre années passées à la tête du Musée Bonnat-Helleu.

zSabine Cazenave (Inst. Cult. Basque).jpg
Sabine Cazenave (Inst. Cult. Basque) ©
zSabine Cazenave (Inst. Cult. Basque).jpg

Le profil de l'actuelle conservatrice en chef du musée Basque et d'histoire Sabine Cazenave conviendrait parfaitement. Effectivement celle qui fut conservatrice en chef du Département du Musée d'Orsay après avoir entre autre restructuré le musée des Beaux-Arts d'Amiens est dotée d'une grande expérience. D'après le maire de Bayonne, Sabine Cazenave serait tout à fait en mesure de chapeauter les deux institutions.

Après trois ans au musée Basque, la conservatrice en chef a en effet fait largement ses preuves : historienne d'Art, plasticienne, chef d'entreprise, maître d'oeuvre douée également d'un sens commercial et financier, est d'origine basco-béarnaise (la Soule et Orthez). 

De plus, Sabine Cazenave possèderait toutes les qualités requises pour mener à bien le musée Bonnat-Helleu jusqu'à son ouverture en 2025.
L'ancien avocat bayonnais semble donc convaincu que la conservatrice en chef du Musée Basque et d'Histoire de Bayonne offre toutes les qualités requises pour diriger avec facilité les deux musées.

En attendant Sabine Cazenave sera missionnée d'office par le maire de Bayonne afin de mener à bien les travaux du musée Bonnat-Helleu.

Si celle-ci accepte de cumuler la Conservation du musée Bonnat-Helleu et celle du musée Basque et d'Histoire, Sabine Cazenave recrutera deux conservateurs-adjoints pour chacun de ses musées.

Il est à remarquer qu'il y a six ans, Rafael Zulaika, alors directeur du Musée Basque, avait déjà formulé le vœu que « le Musée Basque puisse s’étendre vers la caserne des pompiers voisine (propriété municipale). Cela permettrait de créer un nouvel auditorium équipé de moyens techniques et de projection, à la jauge plus importante que l’actuel (logé à Dagourette, ndlr.). Cela nous permettrait encore de faire venir ici notre bibliothèque et notre centre de ressources documentaires, très riches, actuellement au Château-Neuf. De plus, en terme de stratégie de politique culturelle pour la ville, l’extension à la caserne des pompiers qui touche à la rue Laffitte permettrait de faire le lien avec le musée Bonnat-Helleu, provoquer des synergies et constituer une sorte de cordon ombilical culturel, matérialisé à l’occasion par des expositions temporaires de sculptures dans l’espace public !

Pierre Paul Rubens - Le prophère Elie nourri par un ange -.JPG
Pierre Paul Rubens Le prophète Elie nourri par un ange ©
Pierre Paul Rubens - Le prophère Elie nourri par un ange -.JPG

En attendant les décisions définitives, les travaux continuent et le Musée Bonnat-Helleu prête au musée des Beaux-Arts de Bilbao quelques-unes de ses plus belles pièces : les sept esquisses de Pierre Paul Rubens (1577-1640).

Léguées au musée Bonnat-Helleu par le général Derrecagaix en 1921, ces sept esquisses  de Rubens sur petits panneaux se composent de :
- Scylla et Glaucus,
- La découverte de la pourpre, huile sur bois (inv. CM 3)
- Psyché et l’Amour endormi, huile sur bois (inv. CM 2)
- Pan et Syrinx, huile sur bois (inv. CM 32)
- Diane ou Séléné et Endymion, huile sur bois (inv. CM 33)
- Apollon et Daphné, huile sur bois (inv. CM 34)
- Le prophète Elie nourri par un ange, huile sur bois.

3 Psyché_et_l’Amour_endormi.jpg
Psyché et l’Amour endormi ©
3 Psyché_et_l’Amour_endormi.jpg

Ces sept merveilles mettent en avant la vigueur du style du grand maître que le public pourra voir à l'occasion de exposition "l'oeuvre invitée" qui aura lieu du 28 septembre jusqu'au 22 janvier 2023 au musée des Beaux-Arts de Bilbao.

Mercredi 28 septembre à 19h au musée de Bilbao, le conservateur Alejandro Vergara, en charge de la peinture flamande et des écoles du Nord jusqu'en 1700 au Musée du Prado, présentera ces esquisses de Pierre Paul Rubens au cours d'une conférence « Sentiment et proximité de Rubens. Esquisses du musée Bonnat-Helleu à Bayonne »

Parmi les nombreuses vertus de Rubens, il soulignera l'extraordinaire talent du peintre dans la réalisation de ces esquisses, qualité qui l'a conduit à être considéré comme l'artiste le plus important de tout l'art européen du XVIIème siècle. 

Les esquisses conservées au musée bayonnais appartiennent à deux séries liées au service de la Cour d'Espagne : la décoration de la Torre de la Parada et les tapisseries sur l'Eucharistie pour les Reales Descalzas, célèbre couvent des Clarisses dans le Madrid des Habsbourg qui renferme précisément des tapisseries tissées à Bruxelles à partir de cartons de Rubens représentant le Triomphe de l'Eucharistie, commandés pour ce monastère par la fille de Philippe II, l'infante Isabelle Claire Eugénie, gouvernante des Pays-Bas.

En parallèle, rappelons que le musée d'Orsay à Paris démarre l'exposition « Paul Helleu (1859-1927) : portraits et intimité » sur l’amitié entre Marcel Proust (1871-1922) dont on commémore le centenaire et du prolifique virtuose de plume Paul Helleu dont le personnage d’Elstir aurait inspiré l'écrivain dans « A la recherche du temps perdu ». L'exposition s'achèvera le 1er janvier 2022. Il est a noter que le musée Bonnat-Helleu n'a prêté aucunes des oeuvres d'Helleu figurant à cette importante exposition témoignant des relations tendues de l'Association des Amis du peintre Paul Helleu avec le musée bayonnais fermé depuis 11 ans !

Répondre à () :

| | Connexion | Inscription