1
Exposition
Pau : La lumière indicible de Joaquim Sorolla
Pau : La lumière indicible de Joaquim Sorolla

| Anne de Miller-La Cerda 471 mots

Pau : La lumière indicible de Joaquim Sorolla

SOROLLA - La plage Valence.JPG
SOROLLA - La plage à Valence ©
SOROLLA - La plage Valence.JPG

Egalement sur le thème de la peinture espagnole, entre ombre et lumière après l'atmophère caustique goyesque, cinq tableaux post-impressionnistes de Joaquim Sorolla illuminent de leur aura optimiste le regard du spectateur au Musée des Beaux-Arts de Pau.

Un peintre particulièrement attaché au Pays Basque où il effectua de fréquents et long séjours de 1906 jusqu'à sa mort en 1923, principalement à Biarritz, Zarauz et Saint-Sébastien, avec à la clef de nombreuses peintures...

Originaire de Valence, fils d’un marchand ainsi que son épouse - décédés du choléra -, Joaquim Sorolla fut adopté par son oncle serrurier et sa tante. Très déterminé, il convainquit ses parents adoptifs d’étudier le dessin plutôt que la serrurerie à Valence. A la fin de ses études, l’artiste participa à divers concours nationaux. Trois de ses marines, trop modernistes, ne seront pas retenues. L’année suivante, Sorolla peignit une "Etude du Christ" inspirée de celle de Vélasquez, à la suite de laquelle il obtint en 1884 la médaille de deuxième classe de l'Exposition de Valence. Puis l'année suivante, l’artiste expose « El Crit del Palleter » (Le Cri du marchand de paille) sur la guerre d’Indépendance espagnole et reçoit une bourse de la Députation Provinciale de Valence afin de continuer ses études à Rome avant de se rendre à Paris pour découvrir les Impressionnistes. 
Cependant, en Italie, sous l’influence de l'art classique et de la Renaissance, ainsi que des liens qu’il tisse avec d’autres artistes, Sorolla développe son style et sa technique où prédomine la couleur blanche aux effets lumineux. 
Après avoir beaucoup voyagé en Europe - en Angleterre et en France - il remporta une médaille d'honneur l'Exposition Universelle de Paris en 1900 et en 1901. 
Il est considéré comme l’un des artistes les plus avant-gardistes de son époque et initiateur de nombreux courants picturaux de la fin des XIXème et XXème siècles. 

Aussi, l'accrochage des cinq toiles de Sorolla a pu voir le jour grâce au prêt du musée d'Orsay et d'une collection privée rappelant que le musée des Beaux-Arts, fondé en 1864 par Charles Le Cœur, avait hérité du legs de Louis Caze en 1872, et bénéficié des prêts de collectionneurs.
A cette occasion, le public pourra découvrir ses collections du XVème au XXIème siècle dont les œuvres de Degas, Rubens, Le Greco, Brueghel, Morisot, Marquet, Rodin ou encore Corot.... ainsi que celles des peintres régionaux et bien d’autres artistes représentant l’ensemble des écoles européennes. 

De la collection permanente les 5 tableaux de Joaquim Sorolla sont visibles au 1er étage. Ils sont situés dans la salle précèdant l'exposition de Goya au Musée des Beaux-Arts, 8, rue Mathieu Lalanne à Pau - Ouvert de 11h à 18h - Fermé le Lundi -

Légendes :
La pointe de Saint Martin à Tolède © Musée des Beaux Arts de Pau
La plage à Valence © Musée des Beaux Arts de Pau

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription