0
Patrimoine
Pasajes : baptême de la patache "Juania Larando" au chantier naval d'Albaola
Pasajes : baptême de la patache "Juania Larando" au chantier naval d'Albaola

| Anne de Miller-La Cerda 314 mots

Pasajes : baptême de la patache "Juania Larando" au chantier naval d'Albaola

Baptême de la patache Juania Larando.jpg
Baptême de la patache "Juania Larando" ©
Baptême de la patache Juania Larando.jpg
Albaola Patxaaren aurkezpena-0023.jpg
L’Ordre des Corsaires Basques et la chorale bayonnaise Errobi kanta participaient au baptême ©
Albaola Patxaaren aurkezpena-0023.jpg

Samedi dernier au port de Pasajes/Pasaia situé à une quinzaine de km d’Hendaye,  l'Ecole de la charpenterie du chantier naval d'Albaola avait présenté aux personnalités officielles locales et nombreux invités la patache « Juanita Larando » qu’ils viennent d’achever. Nommé parrain du bateau, le paléoanthropologue Juan Luis Arsuaga, directeur de la Fondation Atapuerca et directeur scientifique du Musée de l'évolution humaine de Burgos a officiellement baptisé du nom de la propriétaire d’une auberge-refuge « Juanita Larando » qui accueillait les corsaires au XVIIème siècle. L’Ordre des Corsaires Basques de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure et la chorale bayonnaise Errobi kanta participaient au baptême.

Avec ses deux voiles déployées sur 150 m2, la patache « Juanita Larando » rappelle les péripéties extraordinaires des pirates basques. C'est le genre de bateau que les corsaires appréciaient pour ses qualités d'abordage, ils servaient aux débarquements, aux liaisons.
Connus pour la vitesse tant à la voile qu'aux rames, ces bateaux servaient également à envoyer des messages d'un village à l'autre ou à contrôler et surveiller les navires de la Flotte dans le Golfe de Gascogne.

Reconstruite depuis la fin 2018 d'après les plans d'époque datant de la mi-XVIIIème siècle provenant du chantier Mutiozabal d'Orio, l’embarcation de 15 mètres de long sur 3,50 mètres de large  peut compter jusqu’à 18 rameurs. Ainsi, c’est la première fois qu’un bateau sera intégralement construit au chantier naval d’Albaola, de la coque au gréement, de la mâture aux cordes et aux voiles, dans l’objectif de récupérer les métiers de la mer ayant disparu. 

 Un remarquable sauvetage du patrimoine naval à l'image de la chaloupe Alba, une réplique d'un bateau à vapeur de 1907 construite par l'association des Trois Mâts à Ciboure. Alba devrait être mise à l'eau avant la fin de l'année.
Visite  du chantier naval d’Albaola à Pasares du jeudi au dimanche. Pour connaître les horaires de visites, n’hésitez pas à contacter Albaola : tél. +34 943 39 24 26 ou : 
bisitak@albaola.com

Albaola Patxaren aurkezpena-9826.jpg
La patache d'Albaola et ses rameurs ©
Albaola Patxaren aurkezpena-9826.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription