0
Acquisition Musée
Musée Bonnat-Helleu : une nouvelle acquisition
Musée Bonnat-Helleu : une nouvelle acquisition
© A. Vaquero

| AMLC

Musée Bonnat-Helleu : une nouvelle acquisition

La Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu nous apprend qu’elle vient d’enrichir les collections du musée en acquérant un portrait réalisé par Léon Bonnat dans sa jeunesse, œuvre inédite qu’elle vient de donner la Ville de Bayonne. Il s'agit d’un tableau peint en 1856 alors que Bonnat, encore étudiant, n'avait que 23 ans. Après un premier enseignement reçu à Madrid auprès de Federico de Madrazo (1815-1894), l'artiste s’était rendu à Paris en 1854 afin de rejoindre l'atelier de Léon Cogniet (1794-1880). La toile illustre cette double influence, espagnole et française, et s'inscrit par son sujet et son traitement dans la mouvance réaliste.
Probablement étudié d'après le modèle vivant, le portrait s'attache à représenter un humble mais digne vieillard. Le traitement de la lumière accuse les caractéristiques de l'âge : les rides, la calvitie, la longue barbe blanche.
L'œuvre vient enrichir le fonds Bonnat conservé au musée, notamment la production de l'artiste dans les années 1850. La peinture, dans un format peu utilisé par l’artiste, présente une figure d’homme âgé assis, dans un camaïeu de bruns, qui témoigne de l’influence de la peinture espagnole du XVIIe siècle sur Léon Bonnat. L’étude du visage n’est pas sans évoquer également certaines figures des Écoles du Nord par Jacob Jordaens et surtout par Rembrandt, auquel le jeune peintre voue une profonde admiration.
Une étude de cette nature monte l’intérêt que portera Bonnat, tout au long de sa carrière de portraitiste, aux hommes âgés, qu’il traduit avec une grande acuité, comme dans son « Job », daté de 1880 (Paris, musée d’Orsay, RF 487).
Signalons encore qu’en attendant la réouverture – tant espérée – du Musée Bonnat après travaux, il est possible d’admirer quelques portraits signés du maître que le collectionneur bayonnais Jean-Marc Banquet d’Orx a accroché dans le hall d’entrée du Grand Hôtel de la rue Thiers, qui fait partie de son patrimoine hôtelier.
Indiquons encore que le Musée Bonnat-Helleu vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle exposition virtuelle qui accompagne à merveille la belle saison : « L'appel du large - Helleu, un peintre en villégiature ».
On y découvrira les plaisirs de la villégiature balnéaire, au cœur de la Belle Époque, à travers le regard de l’artiste Paul-César Helleu (1859-1927). Davantage connu pour ses portraits à la pointe sèche, cet amoureux de la mer a trouvé sur la côte normande et au sud de l’Angleterre les sujets de nombreuses toiles. Plages, ports et voiliers offrent un décor idéal pour représenter le quotidien insouciant et élégant de la haute société.
Si elle valorise une partie méconnue de son art, cette exposition est aussi l’occasion de présenter des œuvres inédites de ses enfants, Jean Helleu (1894-1985) et Paulette Howard-Johnston (1904-2009), qui ont hérité de leur père une passion pour la mer et la peinture.
http://webmuseo.com/ws/musee-bonnat-helleu/app/collection/expo/34
AMLC
 

 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription