0
Histoire
Monsieur de Silhouette, une dynastie du Pays Basque
Monsieur de Silhouette, une dynastie du Pays Basque

| Louis d'Arcangues

Monsieur de Silhouette, une dynastie du Pays Basque

zHistoire2 Monsieur de Silhouette.jpg
Portrait d'Etienne de Silhouette ©
zHistoire2 Monsieur de Silhouette.jpg
Signature_Atlantica_Silhouette.jpg
Signature_Atlantica_Silhouette.jpg ©
Signature_Atlantica_Silhouette.jpg

Ministre des Finances de Louis XV en 1759, ami des philosophes du siècle des lumières, Etienne de Silhouette (*) marqua l’histoire de France, mais aussi celle du Pays Basque, et plus particulièrement celle de Biarritz. C’est à lui que l’on doit le dessin en ombre chinoise autour de l’ombre du visage ou du corps (**).

Fondée dans les années 1600 et transformée en hôtel 4 étoiles en 2011 conformément aux exigences des bâtiments de France, l’ancienne demeure d’Etienne de Silhouette est un endroit incontournable de Biarritz. Cette bâtisse aux allures de château est l’une des plus anciennes de la cité balnéaire.

Désireux de retracer l’histoire mouvementée et trépidante de « l’homme silhouette », César Toledo (***) publie son livre « Monsieur de Silhouette, une dynastie du Pays Basque » qui sortira en librairies le 18 juillet. En effet, l’Académie Française a introduit dans son édition de 1835 le nom propre du ministre de Louis XV pour en faire le nom commun devenu universel, adopté par toutes les langues vivantes du monde.

A cette occasion, plusieurs événements sont prévus :
- Une dédicace aura lieu à la Maison de la Presse de Biarritz le samedi 25 juillet à partir de 15h.
- Une première conférence à la Médiathèque de Biarritz (entrée libre) le 5 septembre de 11 h à midi.
- Une seconde conférence au Musée historique de Biarritz le 19 septembre de 15 h à 16 h dans le cadre des journées du patrimoine.
- Des séances de dédicaces à Bordeaux chez Mollat et à Paris VIème en Octobre.

(*) Le nom de Silhouette provient de la maison « Zilueta » à Biarritz, dont était issu Arnaud de Silhouette, conseiller secrétaire du Roi (charge anoblissante) en 1712. Il était le fils de Dominique  de Silhouette, riche négociant bayonnais, et de Saubade de Saubagné. Mort à Biarritz en 1754, Arnaud de Silhouette laissa deux fils : Etienne, dont il est question dans l’article, et Jean, officier de marine. Leur blason était « de sinople (vert) au vaisseau d’argent voguant sur une mer du même mouvant de la pointe de l’écu. Au chef (haut du blason) parti au 1 de gueules (rouge) à la croix ancrée d’or, et au 2 d’or au lion de gueules » (armorial du Pays Basque d’Hubert Lamant).

(**) Etienne de Silhouette fut Contrôleur général des Finances (1757) et Ministre d’État (1759).

(***) Fils d’instituteurs, bibliophile averti, passionné par les arts, les lettres, l’histoire et l’architecture, Jean-Marcel Toledo, dit César, réhabilitait en 1992 avec son associé Paul Mercier, le grand Café de Cluny créé en 1869, boulevard Saint-Germain à Paris. À Bayonne, il rénovait en 2002 l’hôtel des Douanes Napoléon III. À Biarritz, il reprenait en 2005 avec Lionel Hausséguy le célèbre Salon de thé Miremont inscrit à l’Inventaire. Ensemble, ils réhabilitaient en 2010 à Biarritz la « noble maison de Silhouette » du XVII e siècle pour en faire un hôtel de charme (dossier de presse).

Légendes :
Détail d’un quatrain sur Etienne de Silhouette. Gravure française sur cuivre, 1759 (Bibliothèque Nationale)
2. Portrait d'Etienne de Silhouette

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription