1
Histoire
Les Jésuites astronomes du Vatican...
Les Jésuites astronomes du Vatican...
© DR - Le Père Gabriele Gionti, jésuite-astronome

| François-Xavier Esponde

Les Jésuites astronomes du Vatican...

1 - Les Jésuites s’intéressent à l’astronomie depuis plus de quatre siècles.
En 1578, le pape Grégoire XIII créa l’Observatoire du Vatican « pour opérer la réforme du calendrier » qui portera depuis le nom de calendrier grégorien. Mais en 1821, l’Observatoire est fermé : il sera recréé en 1827 sur le Capitole à Rome.
En 1850, le jésuite astronome Angelo Secchi installe un télescope sur le toit de l’église jésuite Saint-Ignace.
En 1878, les relations entre le gouvernement italien et l’ordre jésuite deviennent tendues. Le pape Léon XIII décide alors de refonder l’Observatoire pontifical derrière les murs du Vatican où il demeure jusqu’en 1923.
Mais l’histoire n’est pas encore terminée, avec son installation en 1930 à Castel Gandolfo, alors qu’en Arizona, des astronomes jésuites sont présents depuis 1993 sur le mont Graham.
Désormais, c’est aux Etats-Unis qu’une quinzaine de jésuites passent six mois de l’année  à 3000 mètres d’altitude afin d’observer le cosmos dans le cadre des accords passés avec l’Université américaine de Tucson, et de mener à bien les études faites sur place par leVatican Advanced Technology Telescope .
Parmi les papes curieux d’observer le ciel des étoiles, on cite Paul VI qui en juillet 1969 suit la pose d’Apollo 11 sur la lune.

2 - Calculer le temps est une recherche continue des papes depuis la Réforme grégorienne.
Une recherche basée sur les mathématiques quantiques qui ne cessent d’affiner la précision scientifique… Cartographier le ciel constituera ainsi une tâche menée au Vatican par une « noria jésuite » renforcée de religieuses choisies et formées pour ces études: ils compteront 256 000 étoiles répertoriées à ce jour.
Les jésuites organisent tous les deux ans un important colloque pour diffuser leurs études. La dernière édition en septembre dernier portait sur les météorites dont l’Observatoire jésuite possède une riche collection.
De plus, les astronomes jésuites forment de jeunes postulants à ces recherches- ils sont vingt-cinq sélectionnés parmi cent candidats - en privilégiant ceux de pays en voie de développement, menant à la fois avec eux des recherches scientifiques et philosophiques, pour unir les savoirs et la réflexion.
Car, pour les jésuites, faire de la science en ce lieu est « découvrir autrement les merveilles de la création ». Et le jésuite dirigeant ces études d’assurer: « je comprends mieux Dieu en observant le ciel. Science et foi ont la même finalité. Je recherche la vérité, et par l’observation de la nature je découvre un autre visage de la révélation ».
La possibilité d’une vie extra-terrestre n’est pas exclue selon ces chercheurs célestes : « Si elle existe, il faudra en tenir compte. Ce sera l’occasion d’échanger avec eux et d’apprendre d’eux ». Mais son correspondant l’interroge encore : « iriez-vous jusqu’à  baptiser cet extra-terrestre » ? La réponse est parfaitement conduite selon la méthode jésuite : « Bien sûr, mais seulement s’il me le demande » !

Répondre à () :


Captcha
Lagarde thierry | 27/05/2020 20:21

Bonjour ,où peut-on avoir des informations précises sur les origine du projet et sur les les résultats de leurs recherches ? Y a t'il un site web créé a cette attention? Merci de votre réponse !

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription