2
Tradition
Les Arosteguy, une famille au service de Biarritz et de la culture basque
Les Arosteguy, une famille au service de Biarritz et de la culture basque

| Baskulture

Les Arosteguy, une famille au service de Biarritz et de la culture basque

Maider Arosteguy, Présidente de la Conférence Atlantique Transpyrénéenne
Maider Arosteguy, présidente de la Conférence Atlantique Transpyrénéenne ©
Maider Arosteguy, Présidente de la Conférence Atlantique Transpyrénéenne
Félix Arosteguy : son cadeau pour ses 80 ans !
Félix Arosteguy : son cadeau pour ses 80 ans ! ©
Félix Arosteguy : son cadeau pour ses 80 ans !

Comment ne pas d'abord évoquer la figure de Félix Arostéguy, unanimement appréciée à Biarritz et dans les milieux du chant et de la danse basque, ainsi qu'en matière de gastronomie, aux quatre coins de l'univers ? Nul n'oubliera les alertes chroniques du "Guetteur de la Humade" dans la "Gazette de Biarritz", le chanteur dans les chorales basques, l'éŽlu qui imagina et fit vivre les relations culturelles et commerciales entre Biarritz et Saint-SéŽbastien et, par-dessus tout, l'ami de tant de Biarrots et de visiteurs du vaste monde qui, d'une parole souvent accompagnéŽe de quelques douceurs, savait Žécouter et parler au coeur... Philippe Oyhamburu qui avait relancé à Biarritz, en février 1950, la coutume de la Sainte Agathe - alors principalement en usage à Bilbao et en Euskadi -, se souvient des arrêts devant l’établissement de Félix Arostéguy qui était le dirigeant d’Oldarra à l’époque.
L'ancienne "Maison des denrŽes coloniales" fondŽée en 1875 par l'arrière-grand-oncle de ses actuels propriétaires, Maider Arostéguy et son frère Pierre, compte ainsi
"cinq géŽnéŽrations au service de la succulence", Žécrivait déjàˆ le journal "Le Monde", "une maison Žémouvante", ajoutait "Le Figaro", ayant pour raison sociale "Tout ce que vous ne trouverez pas ailleurs, 5000 articles des 5 continents", éŽpicerie fine, vins rares, sauces et Žépices, thŽés introuvables, pâ‰tisseries recherchŽées et traditionnel g‰âteau basque, et par-dessus tout, l'affabilitŽé et l'extrême gentillesse de l'accueil !

Dans mon livre "Les secrets de la cuisine basque", je relate plusieurs épisodes que m'avait confiés Félix : "Luis Mariano, qui avait tourné un film dans notre magasin était devenu un client, et même un ami. Fin gourmet, il affectionnait particulièrement les grands crus de vins de bordeaux, et un plat, spécialité d'Aquitaine, la lamproie à la bordelaise, sorte de grosse anguille qui remonte la Garonne une fois par an, et qui est préparée suivant une ancienne recette de la région de l'Entre-deux-Mers (vidée de son sang et cuite avec une grosse quantité de poireaux)"... 
Concernant ces grands crus bordelais, Félix se rappelait également ses "sueurs froides" lorsque "deux surfeurs américains descendus à dix heures du matin d'une fourgonnette volkswagen lui avaient demandé, pour accompagner des sandwiches, des bouteilles... de Mouton Rothschild et de Margaux" ! Le traveller's chèque remis en règlement lui révéla que ses deux jeunes clients appartenaient à la famille Hitchcock et à celle du principal directeur de l'American Express Bank !
Et Félix de se souvenir encore de la ligne d'aviation "Euskadi Air Lines" dont le propriétaire, "qui avait acheté une splendide villa au bord du golf" et engagé Gachucha, "une cuisinière cordon bleu du pays" qui se rendait en avion aux rendez-vous de son patron à New-York, Mexico et au Caire... aux plats recherchés qu'elle lui proposait, préférait pour lui et ses invités "garbure et morue à la basquaise" (originellement réservés au personnel) !

Et à propos de surf, comment ne pas évoquer une autre figure emblématique de Biarritz, celle de la fille de Félix, Maïder, grande nageuse devant l'Eternel au sein des "Ours Blancs", trop tôt disparue en mer en 1984 ? A l’origine de l’association des commerçants des Halles, elle avait cru très tôt au surf dont une célèbre épreuve, la plus ancienne en Europe, porte son nom.
Et, portant le même prénom qu'elle, sa nièce Maïder Arostéguy : de profession conseil en management et organisation des entreprises en France et en Europe, conseillère municipale de Biarritz et conseillère du Département basco-béarnais où elle est chargée des questions et projets transfrontaliers, la petite-fille de Félix Arostéguy et la sœur de Pierre qui gère la célèbre Maison Arostéguy avait été élue l'année dernière présidente de la Conférence Atlantique Transpyrénées (CAT), en ayant comme vice-présidente, Ana Ollo, représentante du Gouvernement de Navarre...

Légendes : 1. Maider Arostéguy et son frère Pierre ont repris l'emblématique établissement biarrot
2. Maider Arosteguy, présidente de la Conférence Atlantique Transpyrénéenne
3. Le fameux tricycle de Félix Arosteguy : son cadeau pour ses 80 ans !

Répondre à () :


Captcha
CAILMER | 26/06/2020 15:56

Merci

Manterola | 29/06/2020 05:00

Bonjour Merci beaucoup

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription