0
Exposition
L'Art de vivre de la fin XIXème au début XXème siècle à Bilbao
L'Art de vivre de la fin XIXème au début XXème siècle à Bilbao

| Anne de Miller-La Cerda

L'Art de vivre de la fin XIXème au début XXème siècle à Bilbao

Guiard_La terraza.jpg
Guiard- La terraza ©
Guiard_La terraza.jpg

En hommage à la ville de Bilbao,  le Musée Guggenheim présente l’exposition « Bilbao et la peinture basque », réunissant une sélection de 27 imposantes toiles d’artistes locaux de la fin du XIXe siècle et du début du XXeme siècle.

Intégrant la modernité de l’impressionnisme français et celle des avant-gardistes, l’exposition met en lumière  tout d’abord le paysage économique, social et urbain de Bilbao à la fin du XIXe siècle. La plupart de ces peintures s’étaient rendus dans leur jeunesse à Paris pour intégrer les idées de la modernité de l'impressionnisme français tels que Puvis de Chavannes, Gauguin, Toulouse-Lautrec et de l'avant-garde. Les scènes de la vie de la bourgeoisie commerciale et des villageois dans les zones rurales, ainsi que les tâches quotidiennes dans les ports ou les pèlerinages dans une église paroissiale, invite à voyager dans le passé.
Parmi les artistes-peintres exposés Ignacio Zuloaga (1870-1945), Anselmo Guinée (1855-1906), José Arrué (1865-1977) frère de Ramiro, Ramón Zubiaurre (1882-1969), José Marí Ucelay (1903-1979) et Aurelio Arteta (1879-1940) et plus particulièrement Adolfo Guinard (1860-1916) natif de Bilbao auteur l’estuaire d’Axpe et la terrasse promènent le visiteur dans un Bilbao d’antan qui nous rend nostalgique.

Dans une seconde salle,  les toiles décrivent les paysage marins et montagneux confrontant ainsi deux mondes, habitants des ports de pêche et campagnards. La mer et les bateaux sont un sujet récurrent que la plupart des peintres impressionnistes aiment à saisir dans leurs touches de couleurs. Une lumière et une vison ethnographique du folklore et symbolique de la danse mise en exergue dans la troisième et dernière salle de l’exposition.

Malgré deux guerres carlistes évoquées dans le triptyque de la guerre '' fondateur de l’association des peintres basques (1911) Aurelio Arteta, puis l'invasion des Français et quatre épidémies de choléra entre  la fin XIXème siècle et le début du XXème siècle , les habitants de Bilbao ont surmonté ces tragédies pour se développer et générer le boom économique de la ville.
A l’image de la société locale Iberdrola leader international créée au début du XXe siècle à Bilbao à l’aide des capitaux biscayens, qui a apporté son soutien à cette exposition.
Un thème sur les peintures basques à Bilbao qui sera retraité à l’occasion d’un futur article dans la lettre du Pays Basque-Baskulture.

Jusqu’au 29 août 2021, exposition « Bilbao et la peinture basque » 
Guggenheim Bilbao Musée
Avenida Abandoibarra, 2 - 48009 Bilbao -  
Ouvert de 10h à  19h - Fermé tous les lundis sauf : Le 29 mars, 5 avril, 21 et 28 juin, tous les lundis de juillet et août - Par téléphone (+34) 944 35 90 80

Légendes :
Adolfo Guiard Sur la terrasse ( En la terraza ), 1886 Huile sur toile 110 x 470 cm ©Collection Sociedad Bilbaina
José Arrue Régates sur l’Abra. Alphonse XIII au phare d’Algorta  ( Regatas en el Abra. Alfonso XIII en el faro de Algorta ), 1908 Gouache 43 x 150 cm © Collection Sociedad 

(1) Aujourd’hui leader mondial en énergies renouvelables, l’entreprise espagnole Iberdrola est spécialisée dans la production, la distribution et la commercialisation d'électricité et de gaz naturel. Elle fut créée au début du XXe siècle à Bilbao et grâce à des capitaux biscayens : Hidroeléctrica Ibérica en 1901 et Saltos del Duero en 1918.

Arrue_Regatas en el Abra.jpg
Arrue_Regatas en el Abra.jpg ©
Arrue_Regatas en el Abra.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription