1
Notre disparu(e)
In Memoriam : Jacqueline Castets, figure bayonnaise
In Memoriam : Jacqueline Castets, figure bayonnaise

| François-Xavier Esponde

In Memoriam : Jacqueline Castets, figure bayonnaise

zNotre disparue Jacqueline Castets 80 ans avec son fils Laurent au Chistera fév 14.jpg
Jacqueline Castets fête ses 80 ans avec son fils Laurent au Chistera (février 2014) ©
zNotre disparue Jacqueline Castets 80 ans avec son fils Laurent au Chistera fév 14.jpg

Elle résidait au 5 place Pasteur à Bayonne depuis 48 ans.
Jeune mariée, elle accompagna son mari à Alger avant les émeutes dans la ville.
Menacée avec ses trois premiers enfants, elle dut faire le voyage vers Marseille dans les soutes d’un bateau pour trouver refuge en France.
Puis continua sa vie tout le long de la carrière de son époux dans la police.

Mère de six enfants, revenue à Bayonne, sa ville de sa naissance, elle s’engagea dans la vie sociale, le CCAS de Bayonne auprès de Jean Grenet et de Jean-Louis Domergue, ses amis de jeunesse, dans les commissions électorales où l'avait désignée le Préfet, et dans la vie de la cathédrale de Bayonne, la chorale, la catéchèse des enfants..
Particulièrement autour de l’Accueil des touristes de l’été auprès du chanoine Marcel Mendiboure, de Jean Uthurrisq et des curés de la cathédrale qui se succédèrent.

Jacqueline Castets était bayonnaise dans l’âme. Les fêtes de la ville, les corridas, le rugby, les animations et conférences, réjouissaient son esprit.
Bayonne fut portée jusqu’au terme d’une vie de 87 ans comme une flamme de vie qui s’est éteinte mais continue à briller auprès des siens et de ses nombreuses amitiés ici et hors de la ville.

Elle entretint avec la presse locale les relations les plus fidèles. Lors du reportage de la pose du tableau de la cathédrale contre la peste d’origine espagnole, elle se prêta à la photo souvenir en présence du rédacteur du journal "Sud Ouest".

Arpenter les rues anciennes de la cité, commenter la visite de la cathédrale, raconter les lieux de l’histoire de la ville étaient une passion ininterrompue de sa mémoire vivante de Bayonne qu’elle chérissait comme sa grande famille !
Avec André Béhotéguy, elle fit du théâtre à Saint-André, dans le petit théâtre du quartier. Tous deux racontaient avec délectation leurs souvenirs d’enfance et de jeunesse !

Membre active de Pax Christi–Justice Paix Bayonne, elle fut une organisatrice d’émissions à Radio Lapurdi, de conférences et de voyages d’études auprès des chrétiens de la Méditerranée.
De Rhodes, à Chypre, Malte, en Grèce, en Egypte, au Maroc, nous fîmes des rencontres avec des témoins de la foi des chrétiens impliqués dans ces divers pays.
Au château de Kligenthal en Alsace, dans le cadre du Conseil de l’Europe, elle participa à des réunions internationales organisées par Pax Christi France à l’initiative de Jean Pierre Ribaut, ancien Chef de l’Environnement du Conseil de l’Europe.

Sa curiosité intellectuelle et son sens du dialogue partagé lui donnèrent le goût de faire connaitre autour d’elle le bénéfice de ces échanges de dimension internationale.
Elle s’en est allée demandant une fois dernière que l’on prie avec elle en ce temps de la résurrection du Christ, pour ces chrétiens d’Orient exposés à la guerre...

zNotre disparue Jacqueline Castets couverture2.jpg
Jacqueline Castets ©
zNotre disparue Jacqueline Castets couverture2.jpg

Répondre à () :


Captcha
Tabti tadj | 11/04/2021 16:58

Parcours exemplaire.admirable.et envieux.paix à son âme

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription