0
Patrimoine
Dans l’intimité des Rostand à la Belle Epoque d’Arnaga
Dans l’intimité des Rostand à la Belle Epoque d’Arnaga

| Anne de Miller-La Cerda

Dans l’intimité des Rostand à la Belle Epoque d’Arnaga

Dalmatien d'Edmond.JPG
Dalmatien d'Edmond.JPG ©
Dalmatien d'Edmond.JPG
Sarah Bernard.JPG
Sarah Bernard.JPG ©
Sarah Bernard.JPG

L’ ouverture de la nouvelle exposition  "Arnaga à la Belle Epoque"  au Musée Arnaga étant reportée à une date ultérieure qui n’est pas connue à l’heure actuelle, la conservatrice Béatrice Labat et son équipe nous dévoilent  en attendant quelques documents et objets inédits de la famille Rostand à la Belle Epoque qui connut l’essor des nouvelles technologies (automobiles, aviation, cinéma).

Au cours la visite, l’art de vivre d’une famille de l’élite bourgeoise au début du XXème siècle sera dévoilé au lecteur.  Souffrant des bronches, préférant un climat plus sain et sous le charme des collines du Pays Basque, le poète et sa famille quittèrent la capitale pour s’installer dans la villégiature de Cambo .

Située en hauteur sur un éperon rocheux, Edmond Rostand fit construire en 1903 la demeure d’Arnaga (inspiré du nom « arriaga » signifiant en basque au-dessus du rocher) par l’architecte Joseph Albert Tournaire. Dans une missive adressée à son architecte et à l’aide de nombreux croquis, Rostandexpliqua qu’il ne souhaitait ni un château ni une folie XVIIIème, mais bien une maison qui épousât le style local basque. 

Après trois ans de travaux, la villa Arnaga - édifiée d’après les directives de Rostand - se profila dans un style néo-basque. La conception de ses jardins à la française et à l’anglaise terminé, la belle villa ultra-moderne, pourvue de ses réseaux électriques et téléphoniques, et de l’eau courante dans sa salle-de-bain « thalasso », fut enfin prête pour accueillir toute la maisonnée. A bord de la luxueuse Delaunay Belleville conduite par le chauffeur Antoine Randoni, le couple Rostand et leurs fils, Maurice et Jean, la nounou Adeline Delpech adorée des deux enfants, furent rejoints par les gouvernantes anglaises Miss Hemphrey et Miss Day et de nombreux domestiques, tous considérés comme membres de la famille. « La grande famille » était enfin installée dans la luxueuse et confortable villa de Cambo, tant attendue!

Les amis poètes, comédiens, politiques venaient régulièrement dans ce décor si bien mis en scène par les Rostand. Parmi leurs proches, l’éminent pneumologue, le professeur Grancher, se partageait entre Paris et Cambo où il avait attiré l’écrivain afin de se faire soigner. On comptait également le fidèle secrétaire de Rostand, Louis Labat, originaire de Bayonne: traducteur, journaliste, critique théâtral et poète. On peut citer aussi parmi les écrivains, Pierre Loti, Paul Faure, Jules Renard. Très appréciée du couple Rostand, la comtesse Anna de Noailles, issue d’une grande famille roumaine: la poétesse s’était imposée parmi les figures les plus brillantes du monde littéraire du début du XXème siècle. Pièce immanquable du puzzle des amis, la comédienne Sarah Bernhardt, tragédienne exigeante et fantasque interpréta « la Dame aux camélias », « la Princesse lointaine », « Hamlet », et monta deux pièces d'Edmond Rostand : « la Samaritaine » (1897), et surtout « l'Aiglon » (1900), dont l’épée « originale » retrouvée dans les archives est exposée spécialement pour l’exposition.
Parmi les autres convives, Jean Cocteau, si bien décrit dans les mémoires d’Arnaga par le poète Pierre Espil, avait été invité à la demande de Maurice Rostand pour publier ses poèmes dans la revue « Schéhérazade ». 
On peut également citer de nombreuses autres personnalités venues visiter l'Académicien : parmi les politiques, le président Poincaré en octobre 1913 avait séjourné avec sa famille à Arnaga….
Sans oublier les plus fidèles, une ménagerie de « Chantecler » comprenant  chevaux, paons, perroquets, poules et pigeons, ainsi que des chiens de montagne ou de garde, des dalmaciens, des loulous de Poméranie (« Prince »), des bull-terriers (« Clémencette »), un groenendael (« Patou »). 

Réveillant ainsi les mémoires de la « Belle Epoque », une période qui mena cependant à la première guerre mondiale, qui connut parallèlement l’essor de industriel, cette exposition virtuelle dévoile l’intimité et la modernité de la famille Rostand qui sut mettre en lumière un niveau culturel et un art de vivre à la française adaptés à ce début de siècle au Pays Basque. 

Jusqu'au 1 novembre 2020 Exposition "Arnaga à la Belle Epoque" au Musée d'Arnaga à Cambo.

INFO COVID 19 : l'ouverture d'Arnaga est reportée à une date qui n'est pas encore définie. Toutes les manifestations programmées jusqu'au 15 juillet sont annulées.
Légendes photos :
Rostand et son dalmatien par Hélène Dufau
L'épée originale de l'Aiglon et  Sarah Bernhardt
La nounou Sylvie Delpech, la gouvernante anglaise Miss Day, le secrétaire Louis Labat
Le chauffeur Antoine Rondoni au volant d'une des trois voitures des Rostand

Programme des prochains mois à Arnaga :
Musique
Concerts dans le cadre du Festival de Quatuors en Pays Basque Samedi 24 octobre à 18h30

Conférence: samedi 17 octobre à 17h « L’aviation entre les deux Guerres » par Bernard Vivier

Théâtre : Adaptation et mise en scène Marion Bierry. Création Avignon 2019 Samedi 14 août à 21h : Mais n' te promène donc pas toute nue et autres pièces de Georges Feydeau Dimanche 15 août : programme en cours 

Livres et sciences: Journées du patrimoine  Samedi 19 et Dimanche 20 septembre 3ème salon du livre « Arnaga, le jardin des livres. Jeunesse, Patrimoine et Petites Bêtes » le dimanche 20 septembre. Accès libre au Salon et ½ tarif pour la Villa. 

Fête de la science  « Petites Bêtes and Co » mercredi 7 au dimanche 11 octobre 2020 

La nounou, la gouvernante Miss Day et le secrétaire Louis Labat.JPG
La nounou, la gouvernante Miss Day et le secrétaire Louis Labat.JPG ©
La nounou, la gouvernante Miss Day et le secrétaire Louis Labat.JPG
Antoine Rondoni le chauffeur.JPG
Antoine Rondoni le chauffeur.JPG ©
Antoine Rondoni le chauffeur.JPG

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription