0
Exposition
Bilbao musée des Beaux Arts : la collection de la famille de La Sota
Bilbao musée des Beaux Arts : la collection de la famille de La Sota

| Anne de Miller La Cerda 516 mots

Bilbao musée des Beaux Arts : la collection de la famille de La Sota

DEF Goya_Retrato_Martin_Zapater.jpg
Goya - Portrait de Martin Zapater ©
DEF Goya_Retrato_Martin_Zapater.jpg
4DEF Aurelio_Arteta_Retrato_Sir_Ramon_de_la_Sota.jpg
Aurelio Arteta - Portrait de Ramon de La Sota ©
4DEF Aurelio_Arteta_Retrato_Sir_Ramon_de_la_Sota.jpg

Plus de soixante œuvres – peintures,  dessins, sculptures, affiches et plans architecturaux - issues de la collection de La Sota ont été rassemblées au museo Bellas Artes de Bilbao à l'occasion d'une exposition en hommage au collectionneur et mécène basque de Bilbao Ramon de La Sota (1857-1936) dont aujourd'hui sa descendance Alejandro, Ramón, Begoña et Manuel de la Sota Aburto – et d’autres membres de cette importante famille basque poursuivent cette vocation pour l'art.

A l'origine de cette saga familiale, Ramón de la Sota y Llano (1857-1936),  grand collectionneur d'art réaliste et impressionniste, homme d’affaires, avocat et homme politique nationaliste basque espagnol, apporta un essor considérable économique et culturel à la ville de Bilbao en 1910.  

Grand promoteur des banques de Bilbao et de Biscaye, à la tête d'une compagnie maritime avec Aznar, il se consacra initialement à l’extraction et à l’exportation du fer avec les Anglais. Ses activités, ses actions dans des sociétés minières, immobilières... furent multiples. Cependant, l'élan économique qu'il apporta à sa ville fut subitement arrêté par la guerre civile, Ramón de la Sota nationaliste basque fut arrêté en 1937 et sa collection  composée de 200 oeuvres d'art fut confisquée.

Grand ami collectionneur comme Ramon de La Sota, le célèbre peintre basque du premier tiers du XXe siècle, Ignacio Zuloaga (1870-1945), comptait parmi ses proches. Spécialiste de Greco et de Goya, Zuloaga conseilla à son ami d'acquérir quelques toiles de Francisco de Goya (1746-1828). "Le Vol des sorcières",  le portrait de "Zapater , marchand et ami de Goya furent achetés. Les relations amicales et professionnelles avec Ramón de la Sota avaient commencé par l’acquisition de "La merienda" vers 1900.  Puis le riche collectionneur commanda à Zuloaga un portrait en pied de sa personne débout surplombant Bilbao et ses alentours. Puis il fit réaliser son épouse, Catalina de Aburto. Il acquis ensuite celui de la duchesse Anna de Noailles, séduit par le lyrisme énigmatique de la poétesse que Zuloaga avait su rendre dans son oeuvre placée aujourd'hui au museo Bellas Artes de Bilbao.  

Tout comme son père, collectionneur d'art et nationaliste basque, Ramón de la Sota Aburto s'était établi pendant la guerre civile à Biarritz où la famille possédait la belle demeure "Etxe Berdea" près du phare où il put rassembler une collection d'Iturrino et Dario de Regoyos (1857-1913). Influençant le goût paternel pour les artistes contemporains, Ramon de La Sota père commanda son portrait à la facture réaliste au célèbre peintre de l'école basque Aurelio Arteta (1879-1940) dont la carrière fut marquée par l'oeuvre "Triptyque de la Guerre"

Ses deux autres enfants dans les années vingt, furent également  de grands promoteurs de la culture basque à Bilbao. Alejandro a dirigé la Maison d’édition basque, où il a publié plusieurs livres.

L' influence sur le développement économique et culturel de la famille La Sota en début du XXème siècle aura marqué la ville de Bilbao qui bénéficie jusqu'à présent de son influence. Aujourd'hui certaines oeuvres ont été progressivement restituées à la famille. 

Légende 1 :  Ignacio Zuloaga, Portrait en pied de Ramon de La Sota surplombant Bilbao et sa région  - 1918

2 DEF Regoyos Matinée à  Pasaires.jpg
Dario de Regoyos - Matinée à Pasaires.jpg ©
2 DEF Regoyos Matinée à  Pasaires.jpg

Répondre à () :

| | Connexion | Inscription