2
Histoire
Bayonne : les emblèmes historiques de la Gascogne au Musée Basque
Bayonne : les emblèmes historiques de la Gascogne au Musée Basque
© Savinien Tonelli - Guilhem Pépin

| ALC

Bayonne : les emblèmes historiques de la Gascogne au Musée Basque

Le samedi 14 décembre prochain, le Musée Basque et de l’histoire de Bayonne accueillera (à 14h30) une passionnante conférence de Guilhem Pépin, docteur en histoire de l’Université d’Oxford, spécialiste de l’Aquitaine sous les rois d’Angleterre (XIIIe-XVe siècle), sur « Les emblèmes historiques de la Gascogne ». Elle se tiendra dans le cadre du chapitre de Noël tenu par l’Académie Gascoune de Bayonne et sera suivie d’un tour de chant en gascon par la chanteuse Coralie Nazabal et d’un buffet convivial.
Guilhem Pépin traitera des différents emblèmes qui ont symbolisé la Gascogne, soit la région allant de la Garonne aux Pyrénées, du Moyen-Âge à nos jours. Le début de l'enquête commence avec les proto-armoiries et les armoiries des ducs d'Aquitaine - comtes de Poitou, ancêtres d'Aliénor d'Aquitaine, et les premières utilisées par son fils Richard Coeur de Lion. Ensuite, une concentration exceptionnelle du même emblème dans l'espace constitué par le comté de Gascogne - dont faisaient alors partie les vicomtés de Labourd et de Soule - permet de déterminer l'emblème qui fut utilisé par les ducs-comtes de Gascogne des Xème-XIème siècles. Ensuite, les armes de Gascogne seront les mêmes que celles du duché de Guyenne (comprendre « duché d'Aquitaine »). Puis lorsque le terme Gascogne est réemployé administrativement au milieu du XVIIème siècle pour désigner le gouvernement de Guyenne et Gascogne, les héraldistes de cette époque et les dessinateurs travaillant pour les fabricants de cartes imagineront des armoiries de la Gascogne basées sur celles des anciens comtes d'Armagnac. C'est ce dernier modèle, transformé à la fin du XVIIIème siècle et mal interprété au début du XXème qui est à l'origine des armes de la Gascogne et donc du drapeau de la Gascogne employé couramment de nos jours.Guilhem Pépin, historien de l’Aquitaine « anglaise ».
Guilhem Pépin, historien de l’Aquitaine « anglaise »
Cela fait dix ans que Guilhem Pépin, un historien médiéviste originaire de Bordeaux, travaille et met en ligne les rôles gascons, la source historique principale sur l’histoire du duché d’Aquitaine (ou de Guyenne) unis à l’Angleterre aux XIIIème-XVème siècles (En 1152, Aliénor d'Aquitaine, en se mariant avec Henri II Plantagenêt, apporte l'Aquitaine – et par conséquent le Labourd - à la couronne d'Angleterre lors de l'accession au trône de ce prince en 1155. Cette domination anglaise allait durer trois siècles, ndlr.). Il s’agit de rouleaux de parchemin (en ancien français des « rôles ») où étaient consignés annuellement les décisions prises par le roi d’Angleterre-duc d’Aquitaine concernant son duché. Ils sont actuellement conservés aux The National Archives (TNA) de Kew, dans la banlieue sud-ouest de Londres.
Passionné par l’histoire de notre région grâce à son père, il s’est lancé depuis l’enfance dans l’étude de la période médiévale de l’Aquitaine-Gascogne, et donc également du Pays Basque, car la recherche historique sur sur leur riche histoire politique et militaire était quelque peu tombée en déshérence. Son parcours l’a amené à passer un doctorat d’histoire à la prestigieuse Université d’Oxford.
Guilhem Pépin a ensuite fait partie de l’équipe du programme de recherche chargée de la publication en ligne en anglais du contenu des rôles gascons The Gascon Rolls Project : www.gasconrolls.org (cliquez ensuite sur « Consultations » pour lire les rôles).
Spécialiste de notre région, il fut chargé entre autres de la difficile tâche d’identification des personnes et des noms de lieux, certains étant très obscurs, se trouvant mentionnés dans les rôles. Guilhem Pépin a aussi mené en parallèle des recherches sur l’Aquitaine « anglaise » et a dirigé deux colloque internationaux.
La publication en ligne de l’intégralité des 112 rôles correspondant à la période qui n’avait pas été accessible jusqu’à présent (1317 à 1467) constitue une source historique essentielle pour l’histoire de notre région au Moyen Âge tardif ou bas Moyen Âge. Beaucoup d’informations concernent Bayonne, la seconde ville du duché d’Aquitaine anglo-gascon, ainsi que les provinces de Labourd et de Soule. 
Samedi 14 décembre à 14h30, Musée Basque de Bayonne (salle du premier étage).

Répondre à () :


Captcha
Barbe Regis | 07/12/2019 07:05

Tres sensibilise par les origines gasconnes. Present a la conference

Guilhem Pépin | 08/12/2019 18:43

J'essaierai donc d'être à la hauteur de votre attente. Salut Bayoune !

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription