0
Patrimoine
Bayonne, la saison automnale aux pépinières Maymou
Bayonne, la saison automnale aux pépinières Maymou

| Anne de Miller-La Cerda

Bayonne, la saison automnale aux pépinières Maymou

Camélias de Chine pépinières de Maymou.JPG
Camélias de Chine, pépinières Maymou ©
Camélias de Chine pépinières de Maymou.JPG

A Bayonne, après un confinement qui les avait privés de la clientèle locale habituelle au printemps - suivi d’un été très sec -, les propriétaires des pépinières Maymou sont rassurés de revoir les pluies éparses.
Classées site protégé par arrêté ministériel depuis 2008, les pépinières Maymou préservent  de nombreuses espèces menacées par l’urbanisation. Un inventaire de la faune et de la flore sauvage ainsi qu’un classement des arbres remarquables sont en cours de réalisation.

A la quatrième génération de pépiniéristes, Monique Maymou dévoile le parcours de ses ancêtres. Son arrière grand-père, ancien jardinier au château de Caradoc à la fin du XIXème, spécialiste des plantes « utiles », avait fondé la première  pépinière Maymou à Bayonne.
Son grand-père Jean, excellent greffeur spécialiste des érables du Japon de nombreuses espèces différentes (Acer palmatum, Atropurpureum, Garnet, Nigrum, Viridis...) puis son père, Paul Maymou, grand pépiniériste, marquera l’histoire de l’horticulture à partir des années trente. Homme de savoir et entrepreneur, il replantera la pépinière Maymou aux marges de l’ancien plateau maraîcher du Nord de Bayonne, un site de 7 hectares comprenant divers types de sols.

Un paradis enchanté auquel Monique Maymou, à la suite de ses études d’histoire, se consacre désormais entièrement. En vingt ans, la jeune femme, secondée par sa fille Madeleine et trois pépiniéristes salariés, fit prospérer l’affaire familiale.

En mémoire de son arrière-grand-père, elle porte une attention particulière aux arbres fruitiers tels que les pommiers, les pêchers, noisetiers… « De qualité locale, ils ont été élevés uniquement sur notre site. Ils pourront être replantés ainsi que les plantes d’ornement à la Sainte Catherine », remarque Monique Maymou.

Côté évènementiel, les Maymou participent à des activités variées. 
Lors de la dernière édition en 2019 du salon « jardins, jardin » aux Tuileries à Paris, la maison Chanel avait commandé aux pépinières Maymou une série de camélias Mathotiana-Alba de la famille des japonica, surnommée « camélia Alba » par la styliste. L’événement "La beauté se cultive" rappelait l’attrait particulier de Coco Chanel pour les camélias à la blancheur immaculée. Cette année, le salon « jardins, jardin » étant annulé à cause du confinement, les Maymou se rattrapent en participant samedi 10 et dimanche 11 octobre au salon des journées de Chantilly. A cette occasion, Monique Maymou exposera des camélias « théier » de Chine à petites fleurs blanches, récoltées pour le thé.

Pendant ce temps, à Bayonne, le parc des pépinières Maymou se métamorphosera en une féerie ocre-rouge sur toile de fond de vert végétal.

Légendes :
1 Vue automnale par Miguel Maymou
2 Camélia Théier de Chine

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription