0
Patrimoine
Adour : la restauration de la chapelle sur l’île de Bérens en bonne voie

| Alexandre de La Cerda

Adour : la restauration de la chapelle sur l’île de Bérens en bonne voie

Quelques 70 participants à une réunion patrimoniale avaient « accosté » récemment à l’île de Bérens après avoir traversé en canot les « ondes fugitives de l’Adour » depuis le rivage. La matinée avait débuté par la Messe pour le défunt président de l'association « les Amis de la Chapelle de Bérens », Hervé d'Olce, célébrée par le curé de Saint-Martin de Seignanx qui avait déjà officié quelques mois auparavant lors d’une messe pour l'Union Nationale des Parachutistes Sud Landes présidée également par Hervé d'Olce.
Suivait un repas champêtre sur la terrasse bordant le quai sur l'Adour, à base de produits « faits maison » sur place ou apportés par les amis et arrosé du Bordeaux Supérieur 2015 « château Miller La Cerda » qui se mariait très bien avec la terrine de chevreuil de l’Adour et que son propriétaire a présentéà l’assistance. L’occasion également pour le nouveau président de l'association des Amis de la Chapelle de Berens, Cyrille Kouskoff, de faire le point sur les travaux déjà réalisés :
- rénovation de la toiture et mise en place de tirants pour tenir le bâtiment.
- électrification intérieur et extérieur du bâtiment à partir du compteur général.
- évacuation des eaux pluviales vers l'Adour (inexistante jusque là !)
- début des travaux de charpente et de plancher hydrofuge autour de l'autel
- début du piquage des murs intérieurs par les scouts diocésains
et ceux qui restaient à effectuer :
- finir de payer la réfection de la toiture et les tirants
- financer les travaux sur le plancher autour de l'autel et les travaux sur les enduits intérieurs 
(piquage et enduits intérieurs à la chaux) ainsi que la restauration des sept vitraux de la chapelle.
L’intervention suivante permit au maître verrier Henri Chaudron d’expliquer l'état et l'urgence des réfections nécessaires, particulièrement les vitraux réalisés en 1864.
Ce fut ensuite au tour de Marc Dapoigny, descendant du maître verrier Joseph Villier qui avait créé les vitraux, d’expliquer l'oeuvre de son ancêtre.
Des intermèdes fort appréciés de trompe de chasse joués par Francis Laxague avaient ponctué ces interventions jusqu’à la tombola, très suivie, dotée de 51 lots, dont beaucoup faits maison : des cèpes de Bordeaux, des girolles, des bouteilles de vin de pêche ou de Rhum arrangé, des terrines de chevreuil, des confitures, des CD du Choeur Montjoie-Saint-Denis… et un dernier lot mystère qui en a intrigué plus d'un !
Cette belle journée ensoleillée et très sympathique sur la terrasse devant le fleuve a ravi les participants, avec des témoignages touchants de gens qui se retrouvaient « en famille » dans un endroit reposant après parfois des démêlés extérieurs. Le retour sur la terre ferme s'est effectué à marée haute avec les coefficients de grande marée, et avec l'envie de revenir l'an prochain.
La journée a profitéà l'Association reconnue d'utilité publique et permettant de défiscaliser les dons à hauteur de 66%. D’éventuels donateurs peuvent encore se manifester afin de préserver ce bel exemple de notre patrimoine régional en transférant leurs dons à :
 

Association“les Amis de la Chapelle de Bérens”BP 1664240Urt 
RIB“les amis de la Chapelle de Bérens”30002017000000705137L78
IBANFR68300020170000 0070 5137 L78



 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription