0
Cinéma
Vent nouveau sur le cinéma Le Royal de Biarritz
Vent nouveau sur le cinéma Le Royal de Biarritz

| Jean-Louis Requena 397 mots

Vent nouveau sur le cinéma Le Royal de Biarritz

zCinéma1 Royal Etoile Cinémas Maider Arosteguy.jpg
Maider Arosteguy parmi les représentants d'Etoile Cinémas qui géreront le "Royal" (le directeur, David Henochsberg, Franck Lombard-Platet, directeur du développement, et Alix Menard, responsable ancrage local et développement) ©
zCinéma1 Royal Etoile Cinémas Maider Arosteguy.jpg

Le mardi 4 mai, en mairie de Biarritz, a eu lieu une conférence de presse présidée par madame le maire, Maider Arosteguy. Au menu de cette réunion matutinale, le devenir du glorieux cinéma de l’hyper-centre, plus que centenaire : Le Royal (1918 !). La veille, le conseil municipal de la ville avait validé le choix du candidat retenu (sur trois projets) : Etoile Cinémas.

Dans son introduction le maire de Biarritz a décrit les trois piliers de la décision municipale : Le Royal doit rester un « cinéma d’art et d’essais » au sens large ; il fait partie du patrimoine des Biarrots qui y sont attachés (pétitions, démarches diverses, etc.) ; l’emploi doit y être maintenu (*). 

Le réseau Etoile Cinémas dirigé par David Henochsberg, implanté à Paris et en province (le « Balzac » et le « Beau Regard » à Paris, le « Cosmos » à Chelles, l’« Etoile Palace » à Vichy et « Etoile Cinéma » à Béthune, tous labellisé « Art & Essai ») « cochait toute les cases » du cahier des charges. 
David Henochsberg entouré de son équipe a explicité qu’il se réjouissait de reprendre « Le Royal », modèle de cinéma de centre-ville en totale adéquation avec la stratégie de son entreprise laquelle cherche à investir dans des lieux chargés d’histoire. 

Le ratio 2019 du « Royal », avant crise du Covid-19 de 100.000 entrées/an pour 400 fauteuils est fort bon, sous la DSP (Délégation de Service Public) de l’association « Version Originale » présidée par Jean-Marie Tixier. 
Ce contrat d’affermage prendra fin au 30 juin 2021.

Un avant-projet architectural nous a été présenté : les trois salles seront maintenues et réaménagées (conformité acoustique, amélioration de l’image et du son). Le hall sera transformé en lieu culturel convivial. Enfin deux nouveaux espaces seront créés sur les toits. Le dépôt de permis sera déposé et instruit courant 2022…

Un vent nouveau, empreint de fraîcheur, souffle sur ce vénérable établissement, pôle culturel du centre-ville, qui jusqu'à ce jour a miraculeusement échappé au prurit destructeur.

C’est un véritable challenge que l’équipe d’Etoile Cinémas devra réussir. Lors de son intervention, David Henochsberg nous a indiqué que pour son entreprise, la salle obscure est « plus qu’un cinéma, un lieu de vie ». Nous adhérons pleinement à cet aphorisme !

(*) NDLR. : d’après la Ville, Etoiles Cinémas s’engage à :
- consolider et affiner le travail de diversité des films
- renforcer l’identité du cinéma, plus inclusive et participative
- à proposer des animations ancrées dans le tissu local avec une valorisation de la culture basque.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription