0
Exposition
Urdax : art contemporain dans l’écrin du monastère de San Salvador
Urdax : art contemporain dans l’écrin du monastère de San Salvador

| Anne de Miller- La Cerda 562 mots

Urdax : art contemporain dans l’écrin du monastère de San Salvador

MAISONS DES AMERIKANOS.jpg
Les maisons d' Amerikanoak ©
MAISONS DES AMERIKANOS.jpg
4 cloitre du monastère Urdax.jpg
Art contemporain au Cloître d'Urdax ©
4 cloitre du monastère Urdax.jpg

En Navarre, à quelques centaines de mètres de la frontière, sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, près de Dancharia se déploie l’ancien monastère San Salvador d’Urdax aux pierres de grès rouges  parcheminées et de chaux blanche sur les façades extérieures. Deux amateurs d’art, le couple Etcheverry anime ce lieu historique en y accueillant depuis une vingtaine d'années des œuvres d’Art Contemporain dans le cloître non loin d’un petit musée situé dans l’ancien couvent.

Le monastère de San Salvador  remonterait à Sanche Mitarra dit « le Montagnard », roi de Pampelune de 905 à 926 et premier duc de la Gascogne selon le cartulaire de la cathédrale d'Auch, évêché dont provenait l'Ordre des Prémontrés  auquel le lieu fut confié à partir du XIIème siècle. 
Tout au long de son histoire, le monastère de San Salvador a subit de nombreux outrages. Au début du XVIème, il fut victime d’un incendie. Puis, de part et d’autre de la frontière navarraise, le monastère fut attaqué à plusieurs reprises.  Ruiné en 1793 par les troupes révolutionnaires françaises pendant la période tragique de la Convention, la grande bibliothèque du monastère qui contenait plus de 9.000 ouvrages, fut entièrement détruite ! Les Prémontrés se réfugièrent jusqu'en 1806 au sanctuaire de Loyola.
Une trentaine d’années après, côté Pays Basque sud, les Cristinos « libéraux » de la reine Isabel II abolirent les couvents d'hommes. Le ministre Mendizabal ordonna l'expropriation et la vente des biens communaux et du clergé. Le monastère fut définitivement abandonné par l’Ordre des Prémontrés.

Aujourd’hui, la grande église paroissiale San Salvador a été restaurée ainsi que les anciens retables et les fresques murales. Dans les dépendances de l’ancien couvent, on peut visiter un intéressant petit musée qui retrace l’histoire du village avec son moulin (toujours en activité), son ancienne forge entourés en amont par les maisons d’« Amerikanoak » (*) construites au XVIIIème siècle par les émigrés basques de retour d’Amérique,.

Il y a une vingtaine d’années, afin de faire revivre le cloître à la prestigieuse architecture de grès remaniée à la fin du XVIIème siècle, le couple Etcheverry eut l’idée d’exposer les œuvres d’artistes connus locaux. De la période impressionniste à l’abstraction lyrique, les peintures et sculptures contemporaines qu’ils ont sélectionnées offrent un large éventail de styles variés. 
Parmi les œuvres picturales d’Iparralde : Christine Etchevers, Patxi Aranoa, Pier, Iñaki Ruiz de Eguino, Monique Leinert, Oaia Peruarena, Jose Mari Apezetxea, Roger Bravard, Xabier Obeso, Javier Alkain, Txomin Toyos Irkus Robles Arangiz et Carmelo Ortiz de Elgea, José Luis Zumeta, Aitor de Mendizabal,.
Complétant  les tableaux et les ébauches picturales, les sculptures d’ Aitor de Mendizabal, Tomas Fischer, Tista, Iñaki Ruiz de Eguino, Juan Gorriti, Ramon Cabestany, François Marty, Iñaki Olazabal, Edouard Solorzano, Koldobika Jauregi, Luis Alberto Ospitaleche, Lesagibel et Joseba Estarta défilent tout au long de cette promenade monastique.

Au final, une intéressante collection qui pourrait s’ enrichir d'un peu plus d’œuvres d’Art Sacré Contemporain en adéquation avec l’architecture de ce lieu spirituel gravé dans la pierre.

 Exposition d’art contemporain au cloître d’Urdazubi/Urdax en Navarre (ouvert tous les jours de 11h à 19h)  tél 00-34 948 59 90 31). Horaires jusqu’au 30 septembre
Il est préférable de téléphoner avant votre visite. L’exposition est ouverte au public durant les 10 mois de l’année , fermeture en janvier/février.

 (*) Les Amerikanoak : Ce sont les Basques revenus d'Amérique où ils avaient fait fortune à la fin XVIIIe et au XIXème siècle

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription