0
Concert
Une jeune et prometteuse pianiste au Palais © DR

| Alexandre de La Cerda

Une jeune et prometteuse pianiste au Palais

C’est encore un très beau récital que nous réserve Bertrand Latour en faisant revenir dimanche 6 novembre (à 11h) dans le somptueux Salon Impérial de l'Hôtel du Palais, la pianiste Lutxi Nesprias dont le nom reste associé, pour beaucoup de mélomanes, au souvenir ému d’Ada Labèque. Notre jeune soliste basque ne fut-elle pas la dernière élève de cette grande dame du piano, providence d’innombrables jeunes musiciens dont elle avait su éveiller la vocation ou épanouir le talent, au nombre desquels ses filles, Katia et Marielle Labèque ?

Nous retrouverons ainsi avec plaisir dans un magnifique programme Schubert - Beethoven celle qui fut également l’élève du grand maître Jacques Rouvier au Conservatoire de Paris (où elle obtint - première nommée - un premier prix exceptionnel à l'unanimité et félicitations du jury, non sans avoir joué des œuvres de Messiaen devant la veuve du maître). Lutxi Nesprias avait auparavant obtenu le Premier Prix d'Ecriture et de Musique de Chambre dans notre Conservatoire régional de bayonnais.

Lauréate de plusieurs Concours Internationaux de piano (Claude Kahn et Concours de Saint Sébastien, Prix de la Musique Romantique du Festival de Tel Aviv) elle s’est produite comme soliste dans les « Trois petites liturgies de la Présence Divine » d'Olivier Messiaen à la Cathédrale de Reims, à l'Auditorium de Madrid et à Notre Dame de Paris, sous la direction de Zsolt Nagy, ainsi qu'à l'occasion des Concerts de Musique de Chambre « Quinte et plus » à l'Hôtel des Invalides. Sans oublier son Pays Basque natal où on l’avait appréciée au festival de la Dame des Aulnes à Halsou et lors de l'inauguration du Théâtre de Bayonne avec notre Orchestre régional dans le 21ème concerto de Mozart. Invitée du Festival Musiques en Scène de Biarritz, elle a décroché, avec la violoncelliste Marion Platero, le Prix « Mélomanes Côte Sud » de l'Académie Ravel. Cette jeune pianiste - déjà reconnue comme « l'une des plus talentueuses concertistes de sa génération » - interprétera les Impromptus op 90 n°1, 2 et 3 de Schubert et la Sonate op 31 n°2 de Beethoven, dite « La Tempête » d'après la célèbre pièce éponyme de Shakespeare qu'il aurait conseillé de lire à ses auditeurs pour comprendre le sens de sa sonate.

Dimanche 6 novembre à 11h, Salon Impérial de l'Hôtel du Palais, entrée 35 / 45 Euros, renseignements et réservations au tél. 06 80 04 53 19.

Alexandre de La Cerda

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription