0
Gastronomie
Un « macaron » rouge pour Hélène Darroze
Un « macaron » rouge pour Hélène Darroze
© DR

| Manex Barace

Un « macaron » rouge pour Hélène Darroze

Son cursus universitaire prévoyait une carrière différente après Sup de Co. Originaire de Villeneuve-de-Marsan, Hélène Darroze a finalement reçu les clés de la cuisine de son père, « Chez Darroze », en 1995 et a consacré les quatre années suivantes à perfectionner son style culinaire. À 32 ans, ouverture de son restaurant éponyme situé Rive Gauche à Paris et une première étoile Michelin. S’ensuit l’ouverture en 2008 à Londres du restaurant Hélène Darroze at the Connaught, qui a obtenu deux étoiles Michelin. Elue Meilleur Chef Féminin du Monde en remportant le Prix Veuve Clicquot 2015. Sur le petit écran, elle fait partie du jury de l'émission à succès « Top Chef » en France (2015, 2016).

Cet été, Hélène Darroze a ouvert pendant la saison un restaurant éphémère dans le prestigieux hôtel Maria Christina de Donostia/San Sebastián. C’est dans un des salons feutrés de l’hôtel donostiar qu’elle a reçu des mains du grand Chef étoilé d’Eugénie-les-Bains Michel Guérard la croix de Chevalier de la Légion d’Honneur. Ami de la famille Darroze de toujours, il semblait aisé pour l’amphitryon des « Prés d’Eugénie » d’évoquer la vie et la carrière professionnelle de la récipiendaire en présence de sa famille et de nombreux invités, parmi lesquels les choristes d’Oldarra qui lui ont offert une aubade. Représentant la quatrième génération d’une famille de cuisiniers, Hélène Darroze, dans sa réponse protocolaire a tenu à partager sa médaille avec les brigades de ses restaurants et sa famille, principalement ses filles Charlotte et Quitterie dont elle est souvent éloignée de par sa profession…

Manex Barace

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription