0
Portrait
Témoignage spirituel : itinéraire d’une rencontre avec les chrétiens d’Anglet
Témoignage spirituel : itinéraire d’une rencontre avec les chrétiens d’Anglet

| Père Rafaël Carvajal

Témoignage spirituel : itinéraire d’une rencontre avec les chrétiens d’Anglet

En février dernier, nous avions relaté le pèlerinage à Rome des étudiants du Séminaire de Bayonne avec l’évêque, Mgr Aillet, et leur entretien avec le pape François qu’ils avaient déjà eu l’occasion de rencontrer au cours de séjours romains antérieurs. L’occasion de rappeler qu’actuellement, on dénombre une trentaine de séminaristes (incluant propédeutes et diacres en vue du sacerdoce), dont 15 étudiants au séminaire des saints Coeurs de Jésus et de Marie (séminaire de Bayonne) et 15 qui dépendent du séminaire missionnaire international « Redemptoris Mater saint Jean-Paul II » d'Anglet (du chemin néocatéchuménal). 
Alors que ces dernières années, le nombre de séminaristes avait baissé d'un tiers et que des établissements comme le séminaire Saint-Joseph de Bordeaux qui formait des futurs prêtres pour toute la région avait fermé en juillet 2019, la réouverture par Mgr Aillet de celui de Bayonne, il y a dix ans, tient véritablement du miracle! 
Précisément, c’est du séminaire angloye qu’est issu le nouveau curé des paroisses Saint-Michel et Saint-Joseph de Blancpignon qui vient d’être « installé » dimanche dernier par Mgr Aillet au cours d’une belle cérémonie qui s’apparentait à une véritable « Missa Criollia » chantée et accompagnée à la guitare, à la flûte et au tambourin par les amis séminaristes sud-américains du Père Rafaël Carvajal auquel nous laissons volontiers la parole. ALC.

Le plus important pour moi aujourd’hui dans cet itinéraire est de rendre grâce à Dieu pour sa grande miséricorde.
Je me présente : je suis Rafaël Carvajal, 36 ans. Prêtre chilien ordonné il y a sept ans en Equateur. Depuis mai de l’année dernière, en mission en France dans le diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron.

Je partirai de l’Appel de Dieu à Abraham. Ce même appel de Dieu peut illuminer chacun de nous dans sa rencontre avec le Seigneur.
L’image d’Abraham, sa vie, son abandon ont illuminé certains moments de ma vie, et aujourd’hui pour moi, cette image est accomplie.
Ma rencontre avec le Seigneur a débuté par un appel, « c’est le Seigneur qui appelle et l’homme est libre de sa réponse ». Dans cet appel, j’ai pu répondre OUI avec la grâce de l’Esprit Saint qui m’a aidé à discerner la réponse que le Seigneur attendait.

Après ce OUI, mon cheminement a commencé par le Sacrement de Confirmation à l’âge de 14 ans en l’église de la Sainte famille.
Après ma confirmation, j’ai été invité à continuer. J’ai expérimenté l’Eglise comme une Mère qui soutient son enfant, révélations de l’Amour du Seigneur par plusieurs Chrétiens qui m’ont entouré, soutenu concrètement dans les moments les plus pénibles et difficiles de ma vie, surtout lors du suicide de mon Père. Moments de révolte contre Dieu, ténèbres, effondrement, l’Eglise dans sa grande miséricorde m’a accueilli comme l’enfant prodigue, j’ai vu le Père qui pardonne à son enfant tous ses péchés.

Le Seigneur m’a appelé des ténèbres, de mon péché, à la lumière de son Amour. Aujourd’hui, je vis cet appel au milieu des difficultés et des joies. 
J’ai vécu profondément la parole donnée à Abraham : « Je te bénirai, je magnifierai ton nom ; sois une bénédiction » Gn 12.2
La parole donnée à Abraham a été pleinement accomplie par le Christ Jésus qui est la véritable bénédiction donnée par Dieu le Père pour tous les peuples, avec l’Esprit Saint, je rends grâce à Dieu pour ma vie, malgré les déserts, souffrances, doutes, et j’expérimente chaque jour la fidélité de Dieu, dans cet appel qui se renouvelle chaque jour.
La promesse donnée à Abraham « Je ferai de toi une bénédiction » est la même promesse qu’il fait à chacun de nous. Bénédiction pour son nom glorieux, le louer pour sa bonté, sa fidélité, lui rendre gloire pour nos vies, avec la certitude qu’au milieu de nos déserts, doutes, souffrances, il reste notre unique refuge. 

Au milieu des nombreuses aventures dans ma vie, il s’est révélé une situation qui m’a aidé à discerner l’appel du Seigneur comme une réalité existentielle, non pas pour le moment présent, mais un appel précis à faire partie d’une réalité dans l’Eglise : « Le chemin Néocatechumenal » pour un dialogue profond avec la parole vivante, cette parole est Jésus Christ qui s’est incarné, et les sacrements de son Eglise.

Je sentais quand même un vide dans ma vie, un appel à un plus, pour sortir de mes sécurités, de ma terre, de ma famille, pour la terre que le Seigneur voulait lui-même me donner.
A 19 ans, avec le chemin néocatéchuménal, je pars aux JMJ à Cologne et, après la prédication de KIKO initiateur du « Camino » sur le kérygme, je mets ma vie en disponibilité pour l’Eglise afin d’être missionnaire, car je ne pensais pas à une vocation presbytérale

J’expérimente l’appel fait à Jérémie, comme un feu ardent qui consume mes os, Jr20,9…
Dieu me demande d’aller plus loin avec lui, pour témoigner son amour et être un signe de réconciliation entre Dieu et les hommes… Après une mission d’un an au Chili, j’ai été envoyé en Equateur avec six séminaristes et un recteur, pour la fondation d’un séminaire « Redemptoris Mater ».

Sept années de séminaire jalonnées de crises, doutes, angoisse, j’ai été ordonné prêtre en 2013. 
Pendant six ans, je suis resté en Equateur comme vice-recteur du séminaire, jusqu’à mon envoi en mission pour la France en mai 2019, dans le diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, comme Père spirituel du séminaire « Redemptoris Mater Saint Jean Paul II » à Anglet, et depuis le 1er septembre, curé « in solidum » de la paroisse « Bienheureux Louis Edouard Cestac » dans ses relais Saint-Michel et Saint-Joseph à Anglet-Blancpignon.

Je veux vivre dans cette nouvelle mission avec la grâce de l’Esprit Saint ce même appel qui a été fait à Abraham et que Dieu me renouvelle chaque jour sa « Bénédiction pour son nom ».

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription