1
Gastronomie
Samedi 1er février Syndicat des Apiculteurs
Samedi 1er février Syndicat des Apiculteurs
© DR - Syndicat des Apiculteurs d'Occitanie

| Rédaction 351 mots

Samedi 1er février Syndicat des Apiculteurs

Ce samedi 1er février de 10h à 12h aura lieu à Biarritz (Maison des Associations, 2 rue Darrichon) une table ronde sur l'autonomie alimentaire organisée par le Syndicat des Apiculteurs d'Occitanie, sur le thème : Sommes-nous préparés localement à une pénurie alimentaire ? 
Le Secrétaire général du syndicat, Olivier Fernandez, lui-même jeune et sympathique apiculteur (par ailleurs, un des fondateurs de la maison basque de Toulouse et membre de groupes de danse basque) s'est engagé dans le combat de toute une vie, qui prolonge l'action de sa famille : "nous sommes apiculteurs depuis trois générations. Dans les années 1990, avec dix ruches, mon grand-père pouvait produire 350 kg de miel. Aujourd'hui, pour la même quantité, il me faut 50 ruches pour être certain d'en avoir 30 en production. Cette année, j'ai perdu 80 % de mes abeilles… On en a marre de ne pas être pris au sérieux. Pourtant, les abeilles, c'est sérieux… On estime que leur travail de pollinisation fait gagner deux milliards d'euros à l'agriculture. 80 % de la production des fraises et de l'oignon dépendent de leur pollinisation. Nous avons besoin d'elles pour avoir notre souveraineté alimentaire. Or, on les néglige". Et à la question sur ce qu'il attend des politiques, Olivier Fernandez répond : "nous demandons au gouvernement de se positionner. Pour sauver des vies et la biodiversité. Nous attendons que les pesticides montrés du doigt par les scientifiques indépendants (CNRS, Inra, Inserm…) soient interdits. Certains ont une durée de rémanence de dix ans. Il faut agir maintenant" !

Pour sa part, après avoir publié et présenté au Sénat un livre-enquête sur « Résilience alimentaire et sécurité nationale », Stéphane Linou fait le tour de France pour informer et proposer aux candidats municipaux de s’engager ! Sommes-nous réellement préparés à une pénurie alimentaire ? Aujourd’hui la très faible autonomie alimentaire de nos territoires, perfusés par le ballet des camions de la grande distribution, interroge désormais et inquiète au plus haut niveau.
Présentation et débat avec : Stéphane Linou, Locavore et auteur ; Iñaki Berhocoirigoin, paysan et organisateur de Lurrama ; Franck Laharrague, coordinateur circuits courts IKPB 158.

 

 

Répondre à () :


Captcha
Arnould Etienne | 12/10/2020 13:50

Bonjour, Je suis apiculteur Belge, et comme beaucoup d'entre nous, je suis confronté au nourrissement de mes abeilles après la miellée de printemps, si bien que l'on doit nourrir nos abeilles à partir de mi juillet si on a prélevé le miel de printemps. Je suis donc à la recherche de plante mellifère (ou de ses fruits) adaptée au changement climatique (il faut vivre avec son temps) et plus particulièrement à un arbre qui a existé dans votre région, mais que l'on a fait disparaître récemment vu son grand âge!, il s'agit du châtaignier de Seguin ( castanea seguinii), dont je vous donne la fiche ci dessous. Champion toute catégorie. Facile à planter, il résiste à tout. Son fruit de petite taille est comestible. Arbrisseau très rare, mais se sème facilement ; il existe à Espelette, dans le jardin municipal dédié au père David. Ils doivent être plantés par deux. Pollen et nectar tout l’été, jusqu’aux premières gelées, résiste jusqu’à -20° Deux cultivars « Castanea Premier » et « Castanea encore » disponibles seulement aux Etats-Unis ! pas encore importé> Voilà, je m'adresse à vous je recherche un passionné ou un collectionneur qui n’aurait pas laisser partir cette merveille sans là sauver, un apiculteur peut être. Sauriez vous m’aider ou faire suivre mon message, ou peut être l’afficher si vous en avez l’occasion. Un tout grand merci Je vous souhaite une belle année à l’abri des tourments de notre époque. Adresse mail : etiarnould@yahoo.fr

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription