2
Actualité
Pour le Haut-Karabakh : une pétition à l'Unesco et un concert
Pour le Haut-Karabakh : une pétition à l'Unesco et un concert

| ALC

Pour le Haut-Karabakh : une pétition à l'Unesco et un concert

Avec la déclaration de cessez-le-feu au Karabakh, l'Azerbaïdjan va récupérer des territoires avec une densité exceptionnelle d'un patrimoine architectural, historique, culturel, inestimable, remontant à presque 15 siècles (Tsitsernavank), .. les beaux ensembles monastiques (et leur contenu) de Gandzasar, de Dadivank du IXème au XIIème siècle.
Etant donné les destructions opérées précédemment par les autorités azéries (...), la communauté arménienne du Pays Basque et de Gascogne désire attirer l'attention des instances internationales pour éviter les destructions par les azéris comme au Nakhichevan.

Une pétition a été mise en ligne : "UNESCO: Protect Armenian Cultural & Historical Sites in Artsakh" : https://www.change.org/p/unesco-protect-armenian-cultural-historical-sites-in-artsakh?recruiter=155228450&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=psf_combo_share_initial&utm_term=psf_combo_share_abi&recruited_by_id=ad4b410c-efb4-4632-ac7e-e00c401fd7ab

On peut également écrire une lettre à l'intention de la Directrice Générale de L'UNESCO, Madame Audrey Azoulay (7, place Fontenoy, 75007-PARIS) :
"Madame, C'est avec une vive émotion que je viens vers vous afin de vous demander de bien vouloir intervenir de toute urgence pour tout le patrimoine historique et culturel ancestral que recèle le Haut Karabakh.
Ses nombreuses églises, ses monastères ainsi que tous ses joyaux historiques se trouvant à présent aux mains des Azéris. Connaissant leur fanatisme exacerbé et si l'UNESCO n'intervient pas rapidement le risque est grand de voir tous ces chefs d'œuvres architecturaux de la première nation chrétienne (en 301 après Jésus-Christ), voués à la destruction. Au nom de la civilisation trimillénaire du peuple arménien et en vous remerciant d’avance, je vous prie d'agréer chère Madame, l'assurance de ma considération distinguée".

Un concert exceptionnel, chez vous, vendredi 27 novembre à 20h30 !
Par ailleurs, à l'occasion d'une soirée unique et exceptionnelle, les artistes se mobilisent pour la paix en République d'Artsakh (Haut Karabakh), la reconstruction du pays et l'aide aux réfugiés.
Retrouvez depuis chez vous, un spectacle inédit avec André Manoukian, Patrick Fiori, Elodie Frégé, Mathieu Madénian, Dany Brillant, Serge Avédikian, Waxx, Juliette (L.E.J), Marion Mezadorian, Alex Vizorek, Marjolaine Piémont, Vincent Baguian, Macha Gharibian et bien d'autres... La musique et l'humour au service de la paix, des duos inédits, le tout orchestré par André Manoukian. 
Réservations : https://bit.ly/38abgoj Tarif : A partir de 15€
Les recettes sont intégralement versées au Fonds Arménien de France pour soutenir les réfugiés sur place et apporter une assistance médicale aux blessés. De plus, cet achat de billet donne droit à un reçu CERFA avec déduction fiscale, reçu qui vous sera envoyé par le Fonds arménien.

La "douloureuse" morale de l'histoire
« Les Arméniens faisaient face aux terroristes, à l’Azerbaijan et à l’armée d’un pays de l’Otan », avait déclaré le Premier Ministre arménien Nikol Pachinian pour expliquer, après un mois et demi de combats au Haut-Karabakh, un cessez-le-feu qui fait hélas apparaître comme un vainqueur le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, dans la mesure où Erevan ne conserve qu'un quart du plateau du Haut-Karabakh et doit restituer d'autres districts en sa possession. De plus, Bakou garde les territoires acquis durant cette offensive.  
« La décision [de signer] a été prise après l’analyse de la situation militaire et considérant les avis des personnes les mieux renseignées sur la situation militaire», avait indiqué le Premier Ministre arménien en précisant : « Nous devons comprendre que notre armée combattait les terroristes, la deuxième armée de l’Otan et l’armée azerbaïdjanaise ».
Tout ça pour ça... Car n'est-ce pas ce même Pachinian, appartenant au parti libéral pro-européen "Contrat civil" qui avait été porté au pouvoir à Erevan lors d'une "révolution colorée" (ou "de velours") au printemps 2018 ? Et de jouer des mécaniques envers la Russie qui était pourtant son meilleur garant face aux pays musulmans hostiles qui l'entourent, poursuivant en justice les anciens dirigeants arméniens pro-russes et allant jusqu'à battre froid au président russe lors de la visite officielle de Wladimir Poutine en octobre de l'année dernière (il avait refusé de l'accueillir en personne à l'aéroport d'Erevan !). Or, finalement, alors que Pachinian n'avait aucunement renforcé la défense du pays (armement vieilli) ni préparé correctement l'armée arménienne, ses chers amis de l'Union Européenne (à part quelques rodomontades élyséennes et une courageuse "expédition" sur place d'une délégation parlementaire avec notre député de la côte basque, Vincent Bru) n'ont pas levé le plus petit bout du petit doigt pour faire pression sur la Turquie, pourtant membre de l'OTAN (!), et qui a encouragé et aidé l'Azerbaidjan en lui dépêchant "ses" djihadistes syriens, il est vrai avec l'aide des fameux "drones tueurs" procurés par Israël ! (Ndlr. : une usine de production de drones israéliens avait même été construite en Azerbaidjan et France Info avait pu retrouver les images du président azéri en visite dans cette usine). Il n'y manquait même pas l'utilisation par l'Azerbaidjan de bombes au phosphore et à fragmentation décimant les populations civiles. Sans réaction des instances internationales !
Finalement, devant l'incurie des "démocraties libérales occidentales" qui avaient tant bercé les rêves de Pachinian, c'est encore la Russie de Wladimir Poutine qui a empêché les armées victorieuses de cet Etat dictatorial musulman de s'approprier en entier le Haut-Karabakh, territoire des chrétiens arméniens, voire  de parvenir aux portes d'Erevan... Il est vrai qu'en son temps, l'OTAN n'avait nullement empêché un de ses membres (toujours la Turquie) d'envahir en partie un pays membre de l'Union Européenne (Chypre), ni soutenu la Grèce et la France, menacés dernièrement, toujours par le même agresseur, le "Frère musulman" turc ! Sans oublier les USA qui avaient détaché de la Serbie chrétienne, en 1999, la province du Kosovo pour y installer un pouvoir islamo-mafieux dont les dirigeants sont (enfin !) poursuivis pour crimes contre l'humanité devant le tribunal international de La Haye. Alors, pensez, ce bout de territoire chrétien au Caucase... 
Alexandre de La Cerda

zzActu1 Nikol_Pachinyan_13_Apr_2018.jpg
Face aux "réalités" sur le terrain, Nikol Pachinian ne joue plus au fier-à-bras comme lors de la "révolution colorée" à Erevan en avril 2018 ©
zzActu1 Nikol_Pachinyan_13_Apr_2018.jpg

Répondre à () :


Captcha
MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS | 15/11/2020 14:03

Je viens de réserver ma place de spectacle à domicile à l'instant : D 15 NOV 13h00 GMT. (25 €)

Vardet Kevin | 16/11/2020 12:41

Bonjour , je signe la pétition

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription