0
Cinéma
Pierre Apesteguy, romancier et scénariste.
Pierre Apesteguy, romancier et scénariste.

| Michel d'Arcangues

Pierre Apesteguy, romancier et scénariste.

zCinéma1 mariage de Ramuntcho 2.jpg
"Le mariage de Ramuntcho" ©
zCinéma1 mariage de Ramuntcho 2.jpg
zCinéma1 Nathalie, agent secret.jpg
"Nathalie, agent secret" ©
zCinéma1 Nathalie, agent secret.jpg

La réédition en DVD de l’excellent film restauré de Jean Devaivre, La Dame d’Onze Heures, a remis en lumière le nom de Pierre Apesteguy, auteur du livre homonyme dont fut tiré le scénario du film, roman paru en 1938 dans la collection jaune du « Masque », spécialisée dans le récit policier (notre article dans « La Lettre » du 6 novembre)

Pierre Apesteguy est né à Biarritz le 12 septembre 1902. Doté d’un tempérament d’aventurier, il exerce divers métiers (débardeur à New York, livreur aux Halles de Paris) avant de devenir journaliste au Petit Parisien puis reporter au Moyen Orient. 

Intéressé par le cinéma, il travaille comme directeur de production pour la société Gaumont pendant le Seconde Guerre Mondiale (1941-1945), puis devient directeur d’une société de production jusqu’en 1951. 

Il publie avant guerre deux romans régionaux : Chœurs Basques en 1933, Gachucha en 1934, édités par Fasquelle, et en 1929 une biographie d’Edmond Rostand intitulée La Vie profonde d’Edmond Rostand.

Il obtient le prix du roman d’aventures en 1939 pour son livre Le Roi des Sables.

En 1947, il avait créé à Sare, avec Paul Dutournier et quelques réfugiés basques du sud, la société « Eusko-Film » (Société Basque du Film) pour laquelle il réalisa en 1952 « Au Pays Basque avec Luis Mariano »
En temps que scénariste, il collaborera à une dizaine de films dont Le Mariage de Ramuntcho de Max de Vaucorbeil tiré de son propre roman (1946), Les Eaux Troubles de Henri Calef (1949), Cet Age est sans Pitié de Marcel Blistène (1952), L’Inspecteur Aime la Bagarre de Jean Devaivre (1957), Nathalie de Christian-Jacque avec Martine Carol d’après le personnage qu’il avait créé (1958), Et ta Sœur de Maurice Delbez (1958), Nathalie Agent Secret de Henri Decoin avec Martine Carol (1959). 

A partir de 1956, il se lance dans l’écriture de romans policiers sous le pseudonyme de Frank Marchal.
Originalité pour l’époque : ses personnages de romans d’aventure et d’espionnage sont des femmes. Une première série de six romans dont l’héroïne est une mannequin-détective, Nathalie, paraît de 1956 à 1959.

Une deuxième série avec la collaboration d’une certaine Monique Henry (dont nous ne savons rien) voit la naissance de deux titres avec comme personnage principal Brigitte Lechat, espionne et acrobate (1957). 

Une troisième série – toujours avec la collaboration de Monique Henry - voit le jour à partir de 1963, cette fois-ci avec Marie-Caroline Demilot, dite Vénus ( !), une rouquine flamboyante et casse cou au physique avantageux, pour une dizaine de titres parus jusqu’en 1965.

Après 1967, date de la parution de son dernier roman La Stupéfiante Affaire Vandevelde, Pierre Apesteguy semble avoir cessé toute activité littéraire.

Il décède le 17 novembre 1972 à Cagnes-sur-Mer. 

En 1958, Pierre Apesteguy s’était porté candidat du premier épisode de la fameuse émission de télévision Les Cinq Dernières Minutes, filmée en direct, avec le comédien Raymond Souplex dans le rôle du commissaire Bourrel.

zCenéma1 Au Pays Basque avec Luis Mariano (1952).jpg
"Au Pays Basque avec Luis Mariano" (1952) ©
zCenéma1 Au Pays Basque avec Luis Mariano (1952).jpg
zCinéma1 Au Pays Basque avec Luis Mariano.jpeg
"Au Pays Basque avec Luis Mariano" ©
zCinéma1 Au Pays Basque avec Luis Mariano.jpeg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription