0
Antiquités & Brocantes
Pau : la magie des verreries  nancéiennes © DR

| Anne de Miller La Cerda

Pau : la magie des verreries nancéiennes

A Pau, samedi, aux enchères Carrère et Laborie, se croiseront la magie des vases Gallé et celle de Daum, deux verreries nancéiennes .

Quand  se reflètent sur un vase (hauteur 16 cm), les fleurs de volubilis blanches sur fond violine non loin d’une spectaculaire paire de vases aux libellules (hauteur de 32 cm pour un diamètre de 11 cm) : pionnier de l'Art Nouveau, Emile Gallé (1846 Nancy-1904 Nancy) est un précurseur en matière  d'évolution concernant le monde végétal. En 1867, il rejoint la direction de la verrerie familiale et représente son père à l'Exposition universelle. Il expose à Paris en 1884 ; La Pierre, le Bois, la Terre, le Verre obtiennent une médaille d'or. Gallé développe son patriotisme à travers ses décors symboliques et en 1889, il est promu officier de la Légion d'honneur et reçoit le grand prix de l'Exposition universelle. En 1894, il ouvre sa cristallerie et participe à l'exposition d'Art Décoratif de Nancy.
L'essentiel de sa production était soufflée, non pas en verre mais en cristal, c'est-à-dire avec adjonction de sels de plomb. Emile Gallé fut l’inventeur de la marqueterie de cristal comme cette paire de vases aux libellules avec ses ajonctions de feuilles d'or ou d'argent (Lot 1 du catalogue).

Quant à la cristallerie Daum, elle fut créée par Jean Daum à Nancy en 1878. Ses fils Antonin et Auguste la développèrent. Antonin Daum fut chargé de la création, Auguste Daum de l'administration. A l'intérieur de l'entreprise, une école de dessin fut créée en 1897, formant ainsi ses propres décorateurs et graveurs. Henri Berger y sera maître décorateur, c'est le deuxième artiste de l'entreprise, Alméric Walter y développera les pâtes de verre. Formés par de grands noms de l’Art Nouveau, tels également Jacques Grüber, Henri Berger, les frères Schneider…
L'entreprise Daum prospère. Le prix de l’exposition universelle de 1900 est décerné à Daum et à Gallé. Auguste meurt en 1909, Antonin est actif jusqu'à sa mort en 1930, cependant il partage les responsabilités avec les fils d'Auguste : Jean, Henri et Paul. Puis Henri est gérant comme son père. Paul est diplômé de l'Institut de physique et chimie de Nancy reprend le flambeau Daum.  Dans les années 1920, le public, lassé par l'Art nouveau, Paul décide de se tourner vers l’Art Déco.
En 1976, Pierre de Chérisey, petit-fils d'Antonin, fut le dernier président de la famille Daum à la tête de l'entreprise jusque dans les années 1990.

Carrère & Laborie Hôtel des Ventes au 3, allées Catherine Bourbon à Pau

Exposition publique :
vendredi 22 février de 15h à 20h et samedi 23 février de 10h à 11h30
Enchères : samedi 23 février à 14h30

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription