0
Acquisition Musée
Nouvelle acquisition au Museo Bellas Artes à Bilbao
Nouvelle acquisition au Museo Bellas Artes à Bilbao

| Anne de Miller-La Cerda

Nouvelle acquisition au Museo Bellas Artes à Bilbao

by_Sofonisba_Anguissola.jpg
Le mariage mystique de Sainte Catherine Sofonisba Anguissola ©
by_Sofonisba_Anguissola.jpg
Sofonisba Anguissola, Autoportrait (1556),.jpg
Sofonisba Anguissola, autoportrait (1556) ©
Sofonisba Anguissola, Autoportrait (1556),.jpg

« Le mariage mystique de Sainte Catherine » daté de 1588 et réalisé à Gênes par l’une des premières artistes-peintres italiennes  Sofonisba Anguissola (1535-1625), fut acquis récemment et exposé depuis lors au Museo Bellas Artes.

 Ce tableau - qui fait partie de la production religieuse peu connue de cette talentueuse artiste - figure l'épisode du mariage mystique entre le Christ et Sainte Catherine d'Alexandrie rappelant que cette princesse martyrisée pour sa foi chrétienne  avait subi le supplice de la roue au IVème siècle,  La scène du tableau montre la princesse Catherine recevant l'alliance de l'Enfant Jésus en présence de la Vierge Marie et d'une femme plus âgée qui pourrait bien être sainte Anne. 

« Le mariage mystique de Sainte Catherine » fut peint à Gênes où vécut Sofonisba Anguissola entre 1580 et 1615. L'artiste s'inspira du grand maître Luca Cambiaso, principal représentant du style maniériste de l’école génoise l’Italie du Nord entre le XVIème et le XVIIème siècle  chez qui elle avait étudié. Son tableau d'un style  plus maniériste que celui du maître, met en lumière  la douceur gracieuse des visages dont celui de la Vierge à la coiffe surmontée de perles et des corps magnifiés par les reflets des vêtements de soie et des tentures, apportant un surplus sophistiqué contrastant avec la symbolique évoquée du supplice de la roue cloutée.

Originaire de Crémone et issue d’une famille de la noblesse Lombarde, Sofonisba Anguissola, sous l’influence de son père qui souhaitait initier ses enfants à l’art pictural, étudia les prémisses du maniérisme auprès de l’artiste lombard Bernardino Campi. La plus douée des enfants, Anguissola, Sofonisba, se rendit à la cour d'Espagne de Philippe II pour devenir dame d'honneur de l’épouse du roi, la jeune Élisabeth de Valois (fille d’Henri II et de Catherine de Médicis). Egalement professeur de dessin et peintre de la Cour, Sofonisba Anguissola représenta son entourage. Parmi ses portraits - dont les plus connus sont exposés aujourd’hui au musée du Prado -, on compte le roi Philippe II d’Espagne, Élisabeth de Valois (décédée prématurément à 23 ans), Anne d'Autriche (la troisième épouse du roi Philippe II, veuf pour la deuxième fois), le poète de Crémone, et  peut être « Diane d’Andoins et sa fille Catherine » figurant au musée Basque. Ce dernier portrait en pied, issu de la collection Gramont, ainsi que d’autres œuvres, furent longtemps attribués à Alonso Sánchez Coello ou à Juan Pantoja de la Cruz. Ce n’est qu’en 1972, suite aux recherches sur la biographie de Sofonisba Anguissola qui témoignait entre autre que la jeune femme ne disposait pas d'atelier, que certains d’entre eux furent affectées à son auteur d’origine.

Musée Bellas Artes de Bilbao, ouvert du lundi au samedi , de 11h à 20h (mardi fermé). Dimanche, de 11h à 15h /

En parallèle, parmi les expositions, celle d"ABC, l'Alphabet du Musée de Bilbao", entrée gratuite tous les jours de 18h à 20h (sauf le dimanche) : cette exposition rassemble des œuvres traditionnellement exposées dans les halls ainsi que d'autres objets artistiques qui ont rarement vu le jour et sont généralement conservés dans des entrepôts et qui montrent la richesse et la variété des collections du musée (Lucas Cranach el Viejo, José de Ribera, Bartolomé Esteban Murillo, Francisco de Zurbarán, Martin de Vos, Orazio Gentileschi, Francisco de Goya, Paul Gauguin, Mary Cassatt, Ignacio Zuloaga , Joaquín Sorolla, Eduardo Chillida, Jorge Oteiza, Francis Bacon ou Antoni Tàpies, entre autres -, mais aussi des photographies d'Alberto Schommer ou Gabriele Basilico, œuvre graphique de Joseph Beuys ou David Hockney, un buste en pierre de Palmira daté du IIe siècle avant J.C. ou une sélection d'œuvres d'art japonaises de l'héritage Palacio-Arechabaleta).

Légendes :
1« Le mariage mystique de Sainte Catherine « -1588, réalisée à Gênes par l’une des premières artistes-peintres italiennes  Sofonisba Anguissola (1535-1625)
2 Autoportrait -1556 - Col musée de Łańcut 
3 la reine Isabelle de Valois épouse de Philippe II d'Espagne, oeuvre datée de 1561 - 1565 - Col Musée du Prado
 

isabel de valois-sofonisba anguissola.jpg
Isabelle de Valois par Sofonisba Anguissola ©
isabel de valois-sofonisba anguissola.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription