0
Exposition
Musée de Guéthary : Emmanuel Lesgourgues et les « Chimères cellulaires » de son univers numérique
Musée de Guéthary : Emmanuel Lesgourgues et les « Chimères cellulaires » de son univers numérique

| Anne de Miller-La Cerda 364 mots

Musée de Guéthary : Emmanuel Lesgourgues et les « Chimères cellulaires » de son univers numérique

Composée de 22 dessins de quatre séries et quelques autres oeuvres numérisées, l’exposition d’Emmanuel Lesgourgues présentée au Musée de Guéthary - telle un univers en pleine métamorphose - met en scène des « Chimères cellulaires » aux formes denses conçues à partir du numérique.

Baigné depuis l’enfance dans un milieu artistique, Emmanuel Lesgourgues commence à prendre des cours de dessin dès l’âge de huit ans, et à peindre. Tout en se concentrant à sa formation et sa carrière d’architecte d’intérieur, cet ancien diplômé de l’Ecole Camando, poursuivit une démarche personnelle créative.

A partir de 2018, attiré par le monde numérique, il développe une écriture graphique dont sont extraits les dessins figurant à l’exposition de Guéthary.
Dans sa première série  État intermédiaire, sur tablette numérique, le stylet remplace le crayon, l’écran le papier combinant des formes.
Sa seconde série Hydroponie fusionne des photographies de volumes réalisés en pâte à modeler et dessin. Le dessin vient habiller le corps nu de ces matrices organiques, rappelant la démarche des peintres de la Renaissance qui peignaient les corps nus avant de les habiller pour leur donner une plus grande réalité
Sa troisième série Biostasie constitue une réflexion sur le paysage et sur le point de vue. En créant des successions de plans, le dessin se réduit pour intégrer une nouvelle partie du paysage.
Et dans sa dernière série Transgénose, le dessin se concentre sur le corps. Formes hybrides, mélange d’humain et d’animal fusionnent pour former un nouveau corps ainsi que les travaux préparatoires qui servent de construction à ses images.

Au final, une vision futuriste aux paysages imaginaires où seules les couleurs vibrent !

En parallèle, Emmanuel Lesgourgues dirige depuis les années 1980 le fonds de dotation Quasar. Cette collection familiale dont l’objectif est de valoriser l'art contemporain en valorisant ses créateurs est constituée de 1 200 œuvres autour de 92 artistes français. Il est également vice-président du lieu d'art "La Tannerie" à Bégard, en Bretagne.  
 

A partir du 3 juillet jusqu’au 28 août, exposition « Chimères cellulaires » d’Emmanuel Lesgourgues - Vernissage le 3 juillet à 18h30- Musée Guéthary Juillet/Août Tous les jours sauf mardi 10h30/12h30 - 15h/19h Dimanche 15h/19h Fermeture 14 juillet - 15 août.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription