0
Manifestations de la semaine
Manifestations & activités culturelles
Manifestations & activités culturelles

| ALC

Manifestations & activités culturelles

zzManif L'Arménie, chrétiens sous tension dimanche à 10h30 sur France 2.png
"L'Arménie, chrétiens sous tension"dimanche à 10h30 sur France 2 ©
zzManif L'Arménie, chrétiens sous tension dimanche à 10h30 sur France 2.png
zzManif Albane de Labarthe.jpg
Albane de Labarthe expose à Biarritz ©
zzManif Albane de Labarthe.jpg

De nouvelles mesures annoncées par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot : l'été ne sera pas silencieux !
Roseline Bachelot, ministre de la Culture, vient de rencontrer en visioconférence ce jeudi 18 février les organisateurs de festivals de musique.
Les festivals cet été devront se tenir en configuration assise, avec une limite de 5.000 spectateurs par présentation, en raison de la crise sanitaire, a indiqué jeudi la ministre de la Culture. Un fond de soutien au festivals à hauteur de 30 millions d'euros va être mis en place réalimenté si besoin. On ose espérer que ces mesures seront profitables à notre Festival Ravel...
Roselyne Bachelot serait aussi favorable au port du masque généralisé, sur le site des festivals, en intérieur comme en extérieur.
Reste la question des tests avant et après les concerts, pas encore tranchée.
La ministre  nuance toutefois et rappelle qu'“il y a festival et festival”.
Sur la question du passeport vaccinal, la ministre s'est dite opposée au principe pour accéder aux lieux culturels.
Concernant, les réouvertures des musées, théâtres et cinémas, la ministre réfléchit encore “quelques jours”. Les professionnels sont dans l'attente de dates précises pour organiser une réouverture en bonne et due forme.
Pour sa part, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a proposé la candidature de sa ville pour tester un protocole sanitaire permettant de « rouvrir au plus vite ses musées » fermés par la crise sanitaire. 

Addenda : j’ai apprécié ce (samedi) matin l’éditorial de Jean-Marcel Bouguereau dans « La république des Pyrénées » à propos des tergiversations de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture qui « ne cesse de blablater sur son ambition de construire « un modèle résilient de réouverture » des lieux de culture, tout en déplorant que l’on ne puisse évaluer la dangerosité des musées. 
Inutile pourtant de sortir de Polytechnique pour comprendre qu’il est moins dangereux de circuler dans une galerie de musée les mains dans les poches que de remplir son caddie au supermarché en manipulant des produits à la portée de tous ! Lundi dernier, la ministre a annoncé des « expérimentations » en mars et avril avec des concerts en plein air, assis, à Marseille et à Paris... 
Mais alors, pourquoi ne pas le faire aussi dans les théâtres, les cinémas ? D’autant que l’organisation de ces essais serait tout à fait envisageable. Des départements se sont déjà portés volontaires pour tester des réouvertures mais pour l’instant, au ministère rue de Valois, on en est toujours au stade du vœu pieux. C’est que selon Roselyne Bachelot, « cette fermeture des lieux culturels n’est pas propre à la France. Quasiment tous les pays autour de nous ont pris la même décision »
Ce n’est pas exact : en Espagne, cinémas, musées et théâtres restent ouverts, avec un protocole sanitaire strict très bien observé. Les Belges, toujours privés de cinéma et de spectacle vivant peuvent toutefois depuis deux mois déjà retourner arpenter les musées. Lundi, ce sera au tour des Italiens de six régions les moins touchées d’y retourner, uniquement en semaine, tandis que cinémas et théâtres resteront fermés. 
Ne pourrait-on, nous-aussi, être plus souples, avec une vraie décentralisation selon qu’une région est plus ou moins touchée par le Covid, plutôt que de persister dans notre centralisme napoléonien ? 
Une étude très sérieuse intitulée “Infection au Covid-19 via des particules aérosols - Évaluation comparative des espaces intérieurs selon la situation” cosignée par des sommités pour l’Institut Hermann-Rietschel présente des conclusions édifiantes : parmi toutes les situations observées, les théâtres, opéras et musées (avec port du masque, gel hydro à l’entrée et jauge réduite à 30 %) sont les plus sûrs, avec un taux de reproduction de 0,5 (ce qui veut dire qu’il y a deux fois moins de risques qu’une personne atteinte du Covid-19 infecte une autre personne dans un lieu de culture vivante que dans un supermarché). 
Voilà Mme Bachelot, une bonne base pour proposer au prochain conseil des ministres de sortir la culture de son coma dépassé » !

Hendaye : visite guidée virtuelle du château d’Abbadia ce 19 février à 19h : les portes du domaine d’Abbadia sont fermées au public depuis octobre dernier. Mais, magie de la technologie, une visite guidée virtuelle sera proposée ce vendredi 19 février à 19h sous la conduite d'Émilie, guide habituelle. Pendant quarante-cinq minutes, elle présentera les lieux, l’histoire du site et de son propriétaire Antoine d’Abbadie. La visite virtuelle permettra de découvrir des détails de décoration inédits et peu visibles en temps normal. Tarif unique de 3 euros la connexion Internet. Les inscriptions se font en ligne sur www.hendaye-tourisme.fr. Les visiteurs recevront ensuite un lien sur Zoom pour participer à la découverte des lieux.

Dimanche 21 février de 10h à 10h30 sur France 2, l'émission protestante sera consacrée à "L'Arménie, chrétiens sous tension" (avec : Dorothée Schmid, chercheuse à l’Institut français des relations internationales, Joël Mikaelian, pasteur de l’Union des Eglises évangéliques arméniennes de France, Jean-Claude Buisson, journaliste spécialiste des questions arméniennes, Patrick Donabédian, auteur de plusieurs ouvrages de référence sur les arts arméniens et Harut Nercessian, membre de l’association Espoir pour l’Arménie).

Samedi 20 février, médiathèque de Saint-Jean-de-Luz : afin de se retrouver pour présenter ses coups de cœur et se laisser tenter par les propositions des autres participants, la médiathèque propose le club de lecture. Pour les amoureux des lettres, rendez-vous est donné le samedi 20 février à 10h au 2ème étage de la médiathèque (durée : 2h). Places limitées, inscription à la médiathèque ou au tél. 05 59 26 28 99

Médiathèque Amikuze à Saint-Palais : atelier d'écriture (en ligne) : en attendant de pouvoir à nouveau les organiser en ses murs, la Médiathèque Amikuze propose de retrouver ses ateliers d'écriture mensuels en ligne. Rendez-vous samedi 27 février à 10h sur son blog http://mediathequeamikuze.fr/ et sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/Mediatheque.Amikuze
pour découvrir la contrainte imaginée par l'animatrice.
Concours de nouvelles : la 12ème édition est en cours ! Vous avez jusqu'au 1er juillet pour envoyer vos textes. Ouvert à tous à partir de 16 ans. Le sujet 2021 et le règlement complet sur : http://mediathequeamikuze.fr/2021/01/01/concours-de-nouvelles-2021/

Marche dans l'eau Mer / Reprise dès le 1er mars – Grande Plage de Biarritz : Les Voisins Solidaires Biarritz vous invitent a nous accompagner a la Grande Plage de Biarritz R-V Hôtel du Palais côté Mer - Marée basse - horaires en mars : Lundi 1er Mars : 11h30 - Mercredi 3 : 13H - Vendredi 5 : 15h30 - Lundi 8 :18h - Mercredi 10 : 8h30 - Vendredi 12 : 10h - Lundi 15 : 11h - Mercredi 17 : 13h - Vendredi 19 : 13h30 - Lundi 22 : 16h30 - Mercredi 24 : 17h - Vendredi 26 : 8h30 - Lundi 29 : 11h - Mercredi 31: 13h -
Gérard Piton gerard.piton64@gmail.com ou biarritzsportbienetre@gmail.com ou tél. 06 82 35 87 36

Dimanche 7 mars à la cathédrale de Bayonne, messe de la Saint-Léon présidée par Mgr Celestino Migliore, nonce apostolique. Rappelons que Saint Léon (dont la fête est le 1er mars) fut le premier évêque de Bayonne et qu'il est le saint patron de la ville. Monseigneur Marc Aillet invite les bayonnais et les fidèles du diocèse qui en ont la possibilité à participer à cette messe solennelle, qui sera retransmise en direct sur les ondes de Radio Lapurdi.

La Galerie GAAB à Biarritz expose l'artiste basque Alberto Letamendi à la Galerie du bas ! Le peintre continue son ascension aux Etats-Unis, où il rencontre un grand succés, à la galerie AiBo de New-York. En France, la galerie GAAB se félicite d'avoir signé un partenariat d'exclusivité, pour la région Nouvelle Aquitaine.
Originaire de la partie Sud-Orientale du Goyerri dans la province du Guipuzcoa, Alberto Letamendi témoigne des traditions et des superstitions enracinées au pays basque en s’inspirant des études de l’Abbé Barandiaran, le célèbre anthropologue né également au cœur de l’Euskal Herria rurale. Une région à la mythologie bien vive avec ses « akelarres », « Mari », etc. qui a toujours entouré Alberto Letamendi.Une palette d’ocre et noir à l’huile mélangée d’acrylique et de poudre de terre évoque le terroir. Plus réalistes encore et en 3 D, ces mêmes danseurs et sorgiñak sculptés, composés de fils de fer saupoudré d’une pâte métallisée, épousent le sens des mouvements et les torsions tels des flammes accentuant un côté « faisandé ». On se souvient de ses portraits "japonais" en relation, peut-être, avec des personnages  basques dont la langue pré-indo-européenne avait intégré des éléments provenant du latin ou d’autres langues, et présenterait même des similitudes avec d’anciens parlers de l’archipel japonais (selon saint François-Xavier). Alberto Letamendi avait d’ailleurs exposé (il y a une décennie) ses œuvres au National Art Center de Tokyo et au Musée d’art de Kyoto où le public fut très intéressé par la beauté plastique de ses œuvres et peut être aussi à cause des Aïnous (voyez dans cette "Lettre" l'article consacré au chanoine Lafitte) ?
Venez nombreux découvrir les oeuvres de cette étoile montante de l'art basque ! Des peintures sur papiers sont aussi disponibles à petit prix (des possibilités de simulations à domicile ou sur photo sont offertes par la galerie) / Ouverture du mardi au samedi (inclus) 10h30 - 13h / 14h30 – 18h / Galerie GAAB - 8, rue Gambetta à Biarritz (Tél. 05 59 23 72 26)    www.galeriegaab-biarritz.com    contact@galeriegaab-biarritz.com

Biarritz : exposition Albane de Labarthe : la « Résidence Galerie Biarritz » (1 bis, rue Gambetta à Biarritz) présente une exposition exceptionnelle de l'artiste Albane de Labarthe (Jacques Larre nous signale « à titre d'information pour quelques-uns, qu’il s’agit de la fille du Général de Labarthe ») sera présente du dimanche 21 février au mercredi 24 février inclus, aux côtés du musicien renommé, Chef d'orchestre Simon-Pierre Bestion, créateur de l'Ensemble « La Tempête ».
Prendre rendez vous auprès de François Beauxis-Aussalet propriétaire de la Galerie au tél. 06 30 92 90 78  qui coordonne les visites par nombre de 2 (deux) personnes vu la situation sanitaire.
« La Couleur est un corps de chair, où un coeur bat » Malcolm de Chazal (Sens plastique) Pour chacune de mes toiles, la couleur n’est pas seulement au service du dessin, elle est davantage la trace d’un mouvement. Lorsque je peins bien-sûr, mais aussi celui qui me donne l’élan de peindre. Un mouvement intérieur, invisible, qui éclot au travers d’une forme. Étant profondément marquée par la danse, il m’est parfois difficile de différencier les deux actions, peindre ou danser, tant elles me semblent intimement liées. Cela m’apparaît comme un acte, un geste quasi mystique, un point d’orgue. Toute mon attention est alors portée vers l’expression d’un mouvement intérieur empreint d’énergie et d’émotion pure. Je cherche, avec le plus de sincérité possible, à donner vie à cette idée, par mon geste et mes couleurs. Albane de Labarthe

Appel de la violoniste Marina Beheretche pour la réalisation du disque "Aztarnak, Les empreintes basques": « Bonjour à tous, egunon deneri, restent 20 jours... pour récolter 6 000 euros qui permettront d'atteindre l'objectif des 15 000 euros nécessaires à la réalisation du disque "Aztarnak, Les empreintes basques". Vous avez déjà été nombreux à nous aider, et c'est grâce à vous que nous gardons encore l'espoir d'y arriver. Ces temps sont difficiles pour tous, nous le savons bien... nous avons plus que jamais besoin de rêver, de nous évader... et c'est bien cela l'essence de notre art et de ce projet. Alors voilà... si vous avez envie de soutenir les 14 artistes qui composent l'équipe d'Aztarnak, si vous avez envie de participer à la réalisation de ce projet poétique un peu fou, rendez-vous sur : 
https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/aztarnak-les-empreintes-basques-eb311bab-71d8-4667-957f-76be4090e258 
Milesker bihotzetik, merci de tout coeur !

L’artiste lyrique bayonnais Robert Expert annonce aux musiciens « les deux académies où il aura la joie de les accueillir :
- Au printemps, l'Académie de Pâques du Grand Paris se déroulera au conservatoire de Vincennes du 19 au 26 avril. Tous renseignements et inscriptions :
https://www.academiesdepaques.com/sinscrire
https://www.academiesdepaques.com/expert
- En juillet, l'Académie Internationale de Chant soliste baroque et de Direction sera centrée sur une production de la Messe en Si de J.S. Bach, au Puy en Velay du 11 au 17 juillet.  Tous renseignements et inscriptions :
lessensdelavoix.com
- Et cette année encore, les conséquence financières du COVID ont frappé l'Académie des Arcs, dont le Festival est maintenu comme l'an dernier, mais l'Académie est repoussée en 2022. Inscrivez-vous vite, il est temps de chanter à tue-tête et d'étourdir le virus!
PS : un lien vers le concert "Les soupers du Roy" que Robert Expert avait donné à Lyon avec les départements de musique ancienne des CNSM de Lyon et de Paris, le 1er février dernier, sous la direction de Louis-Noël Bestion de Camboulas. Avec Camille Fritsch, Ariane Le Fournis, Clémence Niclas, Gabrielle Varbétian, Noé Chapolard, Brice Clavier-Homberg, Simon Heberlé, Nicolas Kuntzelmann, et l'orchestre des CNSM, tout ce beau monde masqué, plexiglassé et distancié, mais fervent, à la chapelle de la Trinité, cycle "Les Grands Concerts". Les parties chantées : Scène du Sommeil extraite d'Issé de Destouches à 26'25, Scène des Enfers d'Omphale de Destouches à 37'30, Cantate "Le Soleil vainqueur de nuages" de Clérambault à 45.05, et la cinquième suite de Delalande à 1'12'30…
https://www.youtube.com/watch?v=176XTF1QQmQ&feature=youtu.be

Après plusieurs sorties reportées à cause des précipitations, la saison du Pau Hunt démarre ce samedi 20 février à Gabaston (19 km de Pau) : rendez-vous à 10 h 30 devant la salle des fêtes pour un départ à 11 h. La société a été fondée en 1840 par la nombreuse colonie britannique installée à Pau, au milieu du XIXème siècle : il s’agit en fait d’une chasse pour monter à cheval car, fidèle à ses origines, le Pau Hunt pratique la chasse à courre à l’anglaise, le drag. Le renard ici est prétexte pour monter à cheval et c’est le drag qui importe car il s’agit d’une fausse piste, tracée le matin même par des dragueurs à pied, que suivront ensuite la meute de chiens et les cavaliers. Le parcours d’environ deux heures est extrêmement varié (talus, fossés, passages de route), les obstacles naturels se succédant à une allure accélérée...

Soule : Rallye historique des cimes en juin prochain. En espérant que les choses s’arrangeront en cette année 2021, les animateurs de l’Ecurie des Cimes ont programmé le prochain Rallye historique pour le mois de juin. Ce rallye, qui n’a pas pu se dérouler depuis deux ans, permet à des véhicules de plus de 30 ans de parcourir d’anciennes spéciales rouvertes pour l’occasion. Le 65e Rallye des Cimes est, lui, programmé pour le début septembre.

« Nous devons réagir avant qu’il ne soit trop tard »
Ce vendredi matin, l’éditorialiste du quotidien palois « La république des Pyrénées » Jean-Marcel Bouguereau note à propos de l’islamo-gauchisme qui sévit dans les universités : « une centaine d’universitaires a pointé « le déni face à l’islamisme et à l’importation des idéologies communautaristes anglo-saxonnes, le conformisme intellectuel, la peur et le politiquement correct » comme étant « une véritable menace pour nos universités, où la liberté de parole tend à se restreindre de manière drastique ». A tel point que le président du CNRS, Antoine Petit, a écrit en 2019 que « la ‘race’ devient la nouvelle grille de lecture du monde sur laquelle s’intègre la grille du genre »
Et c’est encore Jean-François Braunstein, professeur de philosophie à la Sorbonne, qui sonne l’alarme, affirmant que « nous devons réagir avant qu’il ne soit trop tard ». Pour lui « l’islamo-gauchisme désigne une alliance de fait entre certains courants de la gauche et des mouvements proches des islamistes. Ces courants gauchistes veulent voir dans l’immigré musulman le substitut de l’ancienne figure du prolétaire exploité et dans l’islam la religion des pauvres et des opprimés »

A l’attention des « crapahuteurs » et autres randonneurs en montagne

Les conditions météo actuelles étant favorables (beau temps et peu de vent), les écobuages vont se multiplier ces jours-ci dans les secteurs montagneux du Pays basque et du Béarn. Une pratique pastorale utilisée « en complément du pâturage et du gyro-broyage pour entretenir les pâturages d’estives et de landes non mécanisables » rappelle la Chambre d’agriculture. Si la période légale se situe entre le 15 octobre et le 31 mars et peut être prolongée par dérogation du maire jusqu’au 30 avril, la très grande majorité des feux sont conduits entre janvier et mars, une fois la végétation séchée par le gel et couchée par la neige. 
Afin de prévenir des accidents et informer, une carte des écobuages de l’année est affichée dans les mairies concernées et des panneaux « feux pastoraux en cours » sont posés le jour de l’écobuage pour indiquer les secteurs de randonnée à éviter. Il est aussi possible de consulter le site jaimelagriculture64.fr ou la page Facebook @ecobua-ge64. 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription