0
Antiquités & Brocantes
Lumières autour du Pays Basque © DR

| Anne de Miller-La Cerda

Lumières autour du Pays Basque

Cliquez sur le premier visuel pour voir les autres !

Ce week-end à Saint-Jean-de-Luz, dans le fil de la première exposition-vente du samedi 21 avril traitée dans notre dernière lettre, les enchères concernant les régionalistes basques et landais se poursuivront le lendemain dimanche 22 avril à 14h30.

Très en vogue, deux paysages dont « Le Berger et son troupeau devant un lac avec pins » Lot 490 format 42x52cm  furent signés par le peintre landais Jean-Roger Sourgen(1883-1978) ; huit paysages figuratifs à l’huile du célèbre basque espagnol Ramiro Arrue(1892-1971) dont celui ensoleillée aux couleurs pastelles du « le Fort de Socoa, Baie de Saint-Jean-de-Luz » lot 324 format 22x27cm ainsi que le« Bouvier, femme à la fontaine et vieil  homme devant les montagnes » lot 326 format. 50 x 182 cm respirent l’ambiance sereine du Pays Basque d’antan.

Signées du  peintre d’origine toulousaine Louis Benjamin Floutier ou plus couramment appelé Louis Floutier (1882-1936), plusieurs de ses œuvres sont exposées. Parmi ses huiles impressionnistes, « La Maison Behecoetchea animée à Saint Pée sur Nivelle » lot 308 au format 32,5 x 46 cm reflète la poésie d’une etxe labourdine ensoleillée. Cette peinture figure au n°688 du catalogue raisonné rédigé sur l’artiste par Mary-Anne Prunet. « La Montagne et Maisons, à Sare « vers 1915 lot 329, une huile sur carton format 27 x 37 cm ainsi qu’une autre huile avec son atmosphère équilibrée et sereine, «Le Marché aux Bestiaux de Saint-Jean-de-Luz » lot 306 (23,5x32,5cm) montre que la coutume étaient de recouvrir les boeufs de mantes aux rayures basques (linge basque) afin de les préserver des insectes. Egalement exposés, des lithographies, deux dessins au pochoir de mêmes dimensions (60x23cm).

En écho à ces paysages, une aquarelle et une huile du peintre expressionniste figuratif Antonio Uria Monzon (1929-1996) rappellent que l’artiste, amateur de musique d’origine espagnole, séjournait régulièrement à Ciboure où il disposait d’un atelier dans la maison Ravel. Passionné de tauromachie comme le montre une aquarelle relevée de gouache aux couleurs vives (lot 308 format 25x35cm), l’artiste travaillait particulièrement la gestuelle. En 1944, à l’âge de quinze ans à peine, il dessina le portrait de Manolete, le célèbre matador.
Le second tableau, un portrait à l’huile « Petite Fille au bouquet de fleurs sur son âne » numéroté 1 et datée 1979 lot 490 (66 x 54 cm) rappelle les six enfants du peintre, dont Béatrice, la célèbre cantatrice, et Sylvie, qui avait repris la galerie de son père à Ciboure. Issu d'une famille de militaires, son père ayant été assassiné lors de la guerre civile espagnole. Il en résulta une terrible déchirure qui marquera à jamais le futur artiste. Son champ de bataille à lui, ce sera la toile ! Après un séjour parisien de trois ans, Uria Monzon, imprégné d’expressionnisme, quitta la capitale pour s’établir à Saint-Hilaire de Lusignan près d’Agen, accompagné de son épouse.
Son tempérament de feu espagnol se reflète avec élégance dans ses paysages et ses portraits. Traités le plus souvent à l’huile à partir de l’ébauche d’un dessin, Uria Monzon jette ses voiles de couleurs, tout en mouvement et en finesse.

Au final une deuxième  exposition – vente à ne pas manquer !
 

Côte Basque Enchères
8, rue Dominique Larréa à Saint-Jean-de-Luz

EXPOSITIONS PUBLIQUES POUR LES 2 VENTES

Jeudi 19 avril de 14h à 18h
Vendredi 20 avril de 10h à 12h et de 14h à 18h
Samedi 21 avril de 9h30 à 11h

Enchères à la maison des ventes Côte Basque Enchères
Dimanche 22 avril à 14h30

Rappel : 1ere vente Samedi 21 avril à 14h30

Anne de Miller-La Cerda

 

 

« Bouvier, femme à la fontaine et vieil  homme devant les montagnes" par R. Arrue
© DR
La tauromachie par Uria Monzon
© DR

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription