0
Edito
L’élégance !
L’élégance !

| Eric Gildard

L’élégance !

Nous reprenons de la « Lettre des Amis du Lac d’Hossegor » ce bel édito de notre ami Eric Gildard à propos d’une valeur qu’il serait urgent de restaurer également sur la côte basque. 

Quand l’élégance n’est pas au rendez-vous, il y a comme un malaise indéfinissable, un moment de flottement, de lassitude... On regarde les pins se balancer et cacher les derniers écureuils, les chênes-liège plus tortueux que jamais et les fougères qui ne veulent plus jaunir... On écoute les oiseaux, tourterelles, palombes, merles, rouge-gorge. On regarde dans le lac les sauts des muges luisants et le glissement des plis de l’eau au-dessous des vaguelettes...

Quand l’élégance n’est pas au rendez-vous on cherche les hommes, ceux qui ont oublié ou qui n’ont jamais su que la vie pour être belle doit-être élégante ! La vie, pour donner de l’espoir aux générations de citoyens torturés par l’envie de vivre heureux, doit faire briller la corde sensible de la beauté... et les mots doivent être choisis selon les circonstances, adaptés aux situations, aux objectifs ! Ici aussi les hommes oublient les mots. Ils ne parlent que chiffre.

Hossegor : l’élégance océane... avaient écrit des hossegoriens amoureux fous de leur cité pour accueillir comme il se doit, avec délicatesse, ceux qui voulaient venir chez nous... 

Il nous revient à l’esprit une situation semblable dans une ville voisine du Béarn que les anciens (un peu simplistes sans doute) avaient baptisé : « Orthez la jolie »... 
Bien entendu, comme l’élégance pour Hossegor, le mot « la jolie » fut rayé de toutes les cartes et papier à en-tête... Il y a des mots qui ne sont plus adaptés à la vie moderne, aux brassages des langues et des populations, aux affaires... à l’uniformité si dévastatrice. 

Il faut désormais du « passe-partout », prononçable par tous ! Ah maudites différences locales qui sont évidemment pour les simples d’esprits, des barrières, des ségrégations, des rejets... Il faut, mes Amis, nous adapter surtout au plus petit dénominateur commun... ne rien gêner, ne rien discriminer ! Tout le monde est chez lui, partout... et l’on doit ranger aux objets désuets et ringards, les Us et Coutumes !

On voit dès lors, même des élus du secteur « culturel », venir, hautains, chambouler l’ordre des choses établis par de nombreuses générations... Sans se soucier de l’identité des lieux et de la mémoire transmise par le travail et le bon sens des anciens... 

Affligeant. Ainsi on voit nos villages défigurés, modernisés à outrance pour accueillir les touristes... (L’argent)... C’est ainsi que sans référence à l’élégance, on peut se comporter comme de vulgaires voyageurs et comme d’éphémères citoyens sans culture, sans respect, sans racines et sans amour ! 

Changer la Société ? Evoluer ? S’adapter ? Sans doute mais avec respect et élégance ! SVP.

Légende : Eric Gildard, Prix des Trois Couronnes, château d’Arcangues

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription