0
Livre
Littérature en mouvement : résidence d’écriture à Nekatoenea... et camion qui livre
Littérature en mouvement : résidence d’écriture à Nekatoenea... et camion qui livre

| Pantxoa Etchegoin et Rédaction

Littérature en mouvement : résidence d’écriture à Nekatoenea... et camion qui livre

Pour la dixième année consécutive, un auteur basque participera à la résidence de création littéraire proposée par l’Institut culturel basque, le CPIE Littoral Basque et la Fédération des écrivains basques (Euskal Idazleen Elkartea). Il s’agit, à travers cette initiative, de soutenir la création littéraire basque et d’offrir au lauréat les moyens lui permettant de réaliser un travail d’écriture destiné à la publication dans un lieu privilégié.

Afin de célébrer le dixième anniversaire de cette résidence de création littéraire, en 2020, les trois partenaires fondateurs ont choisi d’y associer la Fondation Elkano 500 de Getaria. Ainsi, cette résidence sera l’occasion de mettre en lumière le célèbre navigateur basque Juan Sebastian Elkano dans le cadre de la commémoration des 500 ans du premier tour du monde.

Cette année encore, des propositions littéraires très diverses et de grande qualité ont été soumises et le choix s’est avéré complexe. Le jury, composé d’un représentant de chaque structure partenaire, a finalement décidé d’attribuer la résidence et la bourse d’écriture qui l’accompagne à l’autrice Nahia Zubeldia. Cette Ziburutar (de Ciboure) de 37 ans écrit des textes et crée de la musique depuis de nombreuses années dans les groupes Unama et Lumi notamment. Elle a toujours été proche de l’écriture, en témoigne sa scolarité : après avoir obtenu un bac littéraire, elle étudie les sciences du langage à Bordeaux puis obtient un diplôme de traductrice-interprète à Gasteiz.

Nahia Zubeldia séjournera donc pendant un mois à la ferme Nekatoenea située sur le Domaine d’Abbadia à Hendaye, du 23 novembre au 23 décembre 2020. En se glissant dans la peau de Juan Sebastian Elkano, elle travaillera à l’écriture d’une œuvre poétique traitant de la navigation, de la curiosité des Basques, de la recherche de mondes inconnus et des multiples visages que la mer peut revêtir : "bien qu’étant la mère de mes rêves et la source de ma créativité, la mer a aussi des visages plus sombres. Ces dernières années, elle est devenue le tombeau de nombreuses personnes pleines d’espoir, et la poubelle de la planète… […] C’est à ces paradoxes que je souhaite m’intéresser, en les abordant sous le plus grand nombre d’angles possible".
Pantxoa Etchegoin, directeur de l’Institut Culturel Basque

La librairie ambulante du « Camion qui livre » est de retour

Comme chaque année, c’est un libraire local qui bénéficie de ce magasin éphémère lui permettant d’attirer une clientèle nouvelle de vacanciers aux côtés de ses clients habituels. Il propose pour l’occasion une sélection d’ouvrages des plus variées, pour petits et grands, et ne manque pas de mettre en avant ses coups de cœur de l’été !
Rendez-vous avec la librairie Darrigade du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août (11h-18h) sur le dégagement de la promenade Victor Mendiboure entre les plages « Marinella » et des « Corsaires » ! Seront présents pour l’occasion Bernard Werber (les 31 juillet et 1er août), Zoé Brisby (le 1er août) et Adèle Bréau (le 2 août).
Bernard Werber animera une Masterclass le 31 juillet à 17h à l’hôtel Miramar à Biarritz, événement gratuit sur inscription uniquement via ce lien, dans la limite des places disponibles : https://www.eventbrite.fr/e/billets-masterclass-bernard-werber-biarritz-113887508604
À l’occasion de cette rencontre, il échangera avec le public sur son rapport à l'écriture et donnera des conseils pour libérer la pensée créatrice de chacun. Des Fourmis à Sa Majesté des chats, Bernard Werber est traduit dans le monde entier, notamment en Russie et en Corée du Sud, où il est un véritable auteur-culte, vendu à plusieurs millions d'exemplaires. Pour celles et ceux qui ne pourraient assister à cette rencontre, il sera toujours possible de venir rencontrer l’auteur sur le « Camion qui livre » le 1er août.
Zoé Brisby aime raconter des histoires, mêlant humour et sagesse, rire et philosophie. En 2018, elle devient lauréate du Mazarine Book Day avec son roman L'Habit ne fait pas le moineau qui vient de paraître au Livre de Poche en même temps que sa nouveauté Le Syndrome de l'hippocampe.
Adèle Bréau est l’auteur de « La Cour des grandes », « Les Jeux de garçons » et « Les Devoirs de vacances », une trilogie qui croque les jeunes parents d’aujourd’hui. Dernièrement elle brosse, avec toujours autant de délicatesse et d’humour, le portrait d’une génération désenchantée dans « L’Odeur de la colle en pot » (Livre de Poche, avril 2020) et dans son dernier roman paru aux éditions JC Lattès, « Frangines », l’histoire d’une famille sur plusieurs générations.
Toutes deux animeront à 17h un atelier d'écriture ouvert à tous et gratuit, en partenariat avec le Labo des Histoires, qui sera suivi d’une séance de dédicaces.

Légende : de gauche à droite, Jon Frahier, animateur du CPIE Littoral Basque, Nahia Zubeldia, Ion Irurzun, directeur de la Fondation Elkano 500, et Pantxoa Etchegoin, directeur de l'ICB © Rafael Zulaika (Fondation Elkano 500).

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription