0
Tourisme
Les tribulations d'un Biarrot dans l'Empire du Milieu (fin)
Les tribulations d'un Biarrot dans l'Empire du Milieu (fin)

| Manex Barace

Les tribulations d'un Biarrot dans l'Empire du Milieu (fin)

De Canton à Hong-Kong...

Jeudi 6 : nouveau réveil matinal à 4 heures, le vol pour Guilin est également matinal « les retards peuvent être fréquents plus tard dans la journée ». Après la pollution des jours précédents, c’est l’humidité et la pluie qui nous accompagnent : la vue depuis la colline Fubo ne récompense pas les + ou – 300 marches à gravir (et redescendre). Après le restaurant, visite/dégustation dans une ferme-école-plantation de thé. Suit la visite de la Grotte de la Flute du Roseau. Le site est grandiose mais beaucoup trop éclairé et de couleurs vives de surcroit. Le dîner est pris à l’ouest de la ville, l’hôtel est par contre situé à l’est ! Couché à 21h30, réveillé par un premier orage à 3 heures du matin. La météo ne sera désormais plus très clémente en général jusqu’à la fin du voyage (prémices de l’approche de la mousson dans quelques semaines).

Vendredi 7 : presque la grasse matinée ce matin car le départ pour le village de Yangshuo n’est qu’à 8h45 ! Village atteint à 10h30. En minibus petite découverte facultative (moyennant 120 Yuans) de la « Chine profonde », à savoir un intéressant petit périple sur les chemins de campagne, parfois à travers champs. En début d’après-midi, à quatre par embarcation, promenade sur la rivière Li. Images superbes, malgré le ciel nuageux. Retour à Guilin pour le dîner et le coucher. Pluie torrentielle durant toute la nuit… Je ne connaitrai donc pas les attraits de Guilin by night !

Samedi 8 : le TGV pour Guangzhou (Canton) part à 7h40, d’où réveil programmé à 4 heures ! Beaucoup de tunnels sur cette ligne. Alternance de rizières et de champs sur fond de montagnes. Il pleut de temps à autre. La température augmente. Arrivée à 10h30. Accueil par un nouveau guide local, et jovial. Au programme de la journée, traversée d’une rue commerçante dédiée à la vente d’ingrédients utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise (épices, plantes, graines, y compris scorpions et ailerons de requin…) et d’animaux de compagnie (poissons, chiots, chats). Restaurant très « populaire » à la fois par la clientèle et le menu…. Visite du Temple-Musée de la famille Chen et de la Pagode des Six Banyans avant de découvrir l’hébergement pour la dernière nuit. Hôtel sans doute confortable dans les années 50-60, mais guère rénové depuis… Le dernier repas en Chine continentale ne mérite pas non plus de figurer dans les annales, du même niveau que le « bas de gamme » de Shanghai (de l’avis général du groupe) … Dernière soirée et petite déambulation sans trop m’éloigner dans le quartier où s’alignent des centaines de petits points de restauration et petits magasins divers. Pas trop mauvaise nuit quand même.

Dimanche 9 : dernier petit déjeuner en Chine continentale (tôt, bien sûr) avant le départ à 8 heures pour l’embarcadère. Hong Kong se trouve à deux heures d’hydroglisseur en descendant la Rivière des Perles. Scrupuleux passage par l’immigration et départ à 9h30. Accueil aussi pointilleux lors du débarquement à l’arrivée à Hong Kong. Il est 11 heures : l’heure de déjeuner (boisson non comprise !) dans un restaurant de la gare portuaire de Kowloon. Bagages en soute, direction Hong Kong et le Peak, via un tunnel qui relie l’île au continent. Temps chaud, lourd et humide. 30°. Mousson imminente. Les tours des gratte-ciels de Hong Kong fleurtent avec le brouillard et les nuages… Météo plus clémente sur le versant sud où des gens profitent de la plage à Repulse Bay. Dernière balade en bateau dans la baie avant 1h30 de « temps libre » à proximité, quelle chance, d’un centre commercial. A 18 heures, direction l’aéroport international. Après les formalités de départ, visite en détail (4 heures !) de l’aéroport en attendant l’embarquement à bord du Boeing 777 du vol AF 185 prévu à 22h55. Survol nocturne de la Chine continentale, Uzbekistan, Biélorussie, Russie, Pologne, Tchéquie, Allemagne. Un peu moins de 12 heures de vol et atterrissage à Paris à 5h20 au lieu de 5h55.

Lundi 10 : changement d’aérogare à CDG2. Le vol Hop ! Air France AF7654 part de l’aérogare 2G à 8h20. Atterrissage à Biarritz à 10h05. Ouf, ma valise, enregistrée à Hong Kong, est bien là…

Légende : vue sur Hong-Kong

Manex Barace

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription