0
Portrait
Les racines et les ailes d'Eric Soulé de Lafont © DR

| Alexandre de La Cerda

Les racines et les ailes d'Eric Soulé de Lafont

Les téléspectateurs qui ont vu mercredi dernier au cours de l’émission « Des racines et des ailes » consacrée aux Pyrénées les trop courtes images aériennes d’Eric et de Marjorie Soulé de Lafont apprécieront ce magnifique album « Le Pays Basque entre ciel et mer », vu d'en haut, depuis le port de Bayonne jusqu’aux Bardenas en passant par toute la côte basque – du Nord au Sud -, avec la surface « géométrique » du château d’Abbadia comme on ne l’a jamais vue, Mauléon et son fort, Bidarray et son église, etc.

Ce neuvième album de la série de beaux livres de découverte aérienne lui a pris une douzaine d’années, admet Eric Soulé de Lafont, car pour finaliser l'édition de ce livre, et pour suivre les recommandations de Txomin Laxalt, grand connaisseur des Pyrénées - où il « crapahute » de long en large - et du Pays Basque en particulier, il lui fallait inclure « ces lieux emblématiques, ces sites grandioses inconnus des terriens » qu’il a « saisis »

Au cours d'un dernier vol de 4 h 30 sans escale, le plus long de sa carrière d’aviateur photographe, qui l'emporta dans les airs jusqu'à Bilbao, à quelque 300 km de sa base pyrénéenne, et au cours duquel il connut des moments d'angoisse, notamment par rapport à sa jauge de carburant mais également « des émotions fortes devant un spectacle grandiose qui a comblé ses plus folles espérances en termes de lumière et de clichés ».

Quand jouer avec les maquettes ne suffit plus, il passe naturellement un brevet de pilotage jusqu’à cette rencontre avec Henri Giraud (1920-1999) un personnage fascinant, héros de la résistance, « pape du vol  en montagne », pilote de glacier de légende, 40 000 h de vol en 63 ans de pilotage et dont il se charge d’écrire la biographie.

Enthousiasmé, Eric se forme à ses côtés et délaisse les pistes d’aéroport pour les lignes de crêtes, de courtes pelouses suspendues à fleur de ciel entre précipice et précipice et autres altisurfaces. Le goût de la photographie et la rencontre avec Marjorie, elle-même formée à la même école, feront le reste. Ces deux passionnés d’images vont allier le vol en montagne avec la photographie aérienne.

Constructeur amateur, Eric Soulé de Lafont va s’atteler à fabriquer de ses propres mains, soit 5000 h de travail, deux machines volantes, dont il effectuera lui-même la mise au point et les essais en vol.

Avec sa très belle plume, notre confrère et ami Txomin Laxalt a magnifiquement décrit cet aventurier ailé pyrénéen : « à la fois photographe, aiguilleur du ciel, mécano et pilote, peu lui chaut une tour de contrôle, le bulletin météo du jour, épluché au nimbus près il va sans dire, lui convient amplement. Depuis qu’il a renoué avec la terre de ses ancêtres, au cœur de la vallée de Barousse, le village de Thèbe, 40 habitants, s’enorgueillit d’un aérodrome homologué… enfin d’une piste d’atterrissage… disons plutôt d’un champ à la pente de 15%, hérité du grand-père, entretenu par les brebis d’un berger complice, calé entre une méchante colline et une route, soit 80 m de longueur utile à peine, mais tremplin exceptionnel et suffisant pour la concrétisation d’un rêve de gosse. Eric Soulé de Lafont et son épouse Marjorie, appartiennent au cercle très fermé, pour ne pas parler de l’engeance, des pilotes de montagne qui seraient aux pilotes traditionnels ce que les isards sont aux moutons. Leur univers fleure bon une passion entretenue qui leur fait presser le ciel comme un fruit et leur grain de folie n’a d’égal que l’amour d’une vie partagée et savourée à tire d’aile.

Pousser le rideau du hangar, c’est déjà pénétrer un univers gorgé de récits mermoziens. Entrevoir le « Zenatus » assoupi, un frêle prototype ailé, noir comme un martinet, profilé comme une mésange, un hybride entre ULM et coucou, né des mains d’Eric, c’est basculer déjà dans des évocations dignes de Saint Exupéry quand l’esprit d’aventure le dispute à la passion du vol libre ».

En 2001, Marjorie et Eric ont fondé leur propre structure d’édition « Aéro Photos Pyrénées » et ont à ce jour publié dix ouvrages : « Henri Giraud, pilote de glacier, pilote de légende » (1999 – Editions Dardelet), « Comminges et Val d’Aran, vus du ciel » (2002), « Les Hautes Pyrénées à tire d’aile » (2003), « Toulouse  à ciel

ouvert » (2004), « Le Comminges à ciel ouvert » (2005), « Pyrénées, Pirineos à ciel ouvert » (2006), « Le Béarn à ciel ouvert » (2009), « Pyrénées sublimes à ciel ouvert » (2014), « Toulouse côté ciel » (2015) et leur dernier né, « Le Pays Basque entre ciel et mer » qui vient de paraître.

« Le Pays Basque entre ciel et mer » d’Eric et de Marjorie Soulé de Lafont, chez Aéro Photos Pyrénées.

Alexandre de La Cerda

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription