0
Manifestation
Les Luziens chantent et jouent pour leur orgue ! © DR – Le grand orgue de Saint-Jean-de-Luz

| ALC

Les Luziens chantent et jouent pour leur orgue !

Le cycle FestiOrgues s’ouvre par un concert hors du commun à l’église de Saint-Jean-de-Luz le dimanche 22 mars à 17h. La ville se mobilise pour soutenir la rénovation de l’orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste : écoliers, collégiens, adultes, ils viennent chanter et jouer, pour attirer l’attention sur le vénérable instrument. Ils ont tous spontanément répondu présents à l’invitation de l’association Orgue à Saint-Jean-de-Luz, qui cherchait un moyen original de communiquer autour du grand orgue. Ce dernier nécessite des travaux de plus en plus urgents (10% de l’instrument sont déjà muets). Une souscription a été lancée par la Mairie, propriétaire de l’orgue, auprès de la Fondation duPatrimoine : elle a déjà récolté 9% des 150.000 € escomptés. C’est donc pour la promouvoir que l’association Orgue à Saint-Jean-de-Luz, présidée par Jesús Martin Moro, a invité les principales forces musicales luziennes, et en particulier les plus jeunes. Emouvante manière d’associer un instrument qui résonne depuis bientôt 400 ans dans l’église luzienne... avec les enfants qui continuent à faire vivre la musique à Saint-Jean-de-Luz.
Ce sera l‘occasion d’entendre tout d’abord l’Estudiantina de Saint-Jean-de-Luz, orchestre à plectres placé sous la direction de Jean-Baptiste Arrizabalaga. Cette vénérable société musicale perpétue depuis 1889 le gout de la musique auprès des plus jeunes, en les initiant à la mandoline et à la guitare. Les adultes encadrent les débutants qui prennent ainsi de l’assurance et du plaisir à chaque prestation. Leur programme est varié : Scarlatti, Schubert, en passant par un morceau de jazz et un entraînant Fandango. Les collégiens de deux établissements luziens mêleront ensuite leur voix en interprétant une partie du programme qu’ils travaillent en commun pour la fin de l’année scolaire. Vincent Arondel professeur au collège Maurice Ravel et Julie Musset, son homologue du collège St-Thomas, soutenus par leurs proviseurs respectifs, ont généreusement donné de leur temps pour encadrer ce moment musical, qu’Olivier Jaffré (organiste à Bidart) accompagnera à l’orgue de chœur.
Enfin, après un intermède faisant entendre deux jeunes violonistes du Conservatoire de Bayonne accompagnées à l’orgue, le concert se conclura avec les benjamins: les écoliers de l’école d’Urdazuri. Depuis quelques années la municipalité y a créé un programme d’initiation aux instruments à vents et aux percussions, sous la coordination d’Elorri Noblia, enseignante de l’école élémentaire d’Urdazuri, et de Xabi Albistur, directeur de l’école municipale de Saint-Jean-de-Luz. Les apprentis musiciens seront dirigés par Genti Dollani, professeur de clarinette à l’EMM de Saint Jean de Luz. On se souvient que leur « Orchestre à l’école » avait été sélectionné l’an dernier pour donner un concert dans les Jardins du Luxembourg à Paris, à l’invitation du Sénat. Le groupe a également partagé la scène avec le célèbre Ibrahim Maalouf à Bordeaux, à son invitation. Gageons que leur enthousiasme, leur application et leur spontanéité vont, cette fois encore, conquérir le cœur du public, dans cette belle église luzienne.

Bref rappel de l’histoire de l’orgue luzien
Si l’église échappa à l’incendie lors de l’invasion espagnole de 1558 qui détruisit Saint-Jean-de-Luz, l'orgue avait cependant dû souffrir et Gérard Brunel, facteur d’orgues à Rodez, disposa de peu de temps afin de le le reconstruire pour le mariage royal de 1660, puis plusieurs facteurs se succédèrent encore pour des relevages, voire des reconstructions jusqu'à la reprise complète de l'instrument par le facteur d’orgue bordelais G. Wenner en 1874. En 1922, avec le grand organiste Charles Lebout, une ère nouvelle commença pour la musique comme pour l’orgue, pour lequel il publia un diagnostic "pressant". cependant, donnant de sérieux signes de faiblesse, le dacquois Robert Chauvin le releva en 1980... Près d'un siècle plus tard, il reste beaucoup d'éléments à refaire ! Rappelons qu’en août dernier, Jean-François Irigoyen, maire de Saint-Jean-de-Luz et Francis Dos Santos, délégué Pays Basque de la Fondation du patrimoine, avaient signé une convention de souscription publique pour une participation au financement de son relevage. Par ailleurs, un diagnostic avait auparavant relevé de nombreux désordres et dysfonctionnements sur l’instrument liés à des défauts de conception. Malgré un entretien régulier, l’instrument avait vieilli. Au vu de son intérêt patrimonial et de ses qualités musicales exceptionnelles, la Ville s’est donc engagée dans un relevage général de l’instrument avec :
- Des travaux de sécurité (mise aux normes électriques, sécurisation de l’accès à l’instrument).
- Des travaux nécessaires au bon fonctionnement de l’instrument (dépoussiérage général, traitement fongique et contre les insectes xylophages, remplacement des claviers / usure et défaut de conception avec une dimension qui rend impossible l’exécution d’une partie du répertoire/ et du pédalier hors norme, remplacement de la mécanique des notes et des moteurs électriques, amélioration du tirage des jeux et de l’alimentation en vent). Ces travaux, estimés à 370 000€, débutent cette année. Signalons encore l’existence d’un orgue de choeur qui avait été entièrement refait en 1972...
Eglise de Saint Jean de Luz le dimanche 22 mars à 17h. Renseignement : Orgue à Saint Jean de Luz tél. 05-59-26-92-71 
http://festiorgues.org/

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription