3
Tradition
Le monastère Sainte-Catherine en Haute-Egypte © DR - Le monastère Sainte-Catherine en Haute-Egypte

| François-Xavier Esponde

Le monastère Sainte-Catherine en Haute-Egypte

De mémoire de président français, l’Egypte des pharaons fut la destination préférée et quasi annuelle de François Mitterrand.Fin 87, il décida de se présenter pour son second mandat, au terme d’une marche de trois heures dans le désert, accompagné de quelques intimes.
Mais c’est à la Noël 1995 que se déroula dans ce haut-lieu du Mont Moshe - Moïse pour les historiens, (*) l’ultime voyage d’un homme d’Etat malade mais fasciné par le Monastère grec-orthodoxe de Sainte-Catherine qu’il avait visité maintes fois, porté par la curiosité intellectuelle d’un esprit cultivé et admiratif du site. Un endroit isolé, à 1500 mètres d’altitude, au pied du Mont Sinaï, et inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2002.

Les moines y conservent la deuxième plus importante bibliothèque de manuscrits anciens après le Vatican, dans un pays menacé en permanence par des incursions et des affrontements guerriers de la région. En effet, ce monastère construit au VIème siècle renferme 3500 trésors uniques, dont le Codex Sinaiticus, le plus ancien manuscrit complet du Nouveau Testament, datant du IVème siècle et représentant un témoignage incomparable de l’histoire chrétienne de l’humanité.

En 2018, les moines et l’université californienne de Los Angeles, relayés par l’entreprise « Early Manuscripts Electronic Library », ont entrepris un chantier de titan, à vouloir numériser à terme 1100 manuscrits en langue syriaque et arabe, afin de les préserver et de les rendre disponibles sur internet au monde entier. Il existe encore d’autres manuscrits en diverses langues qui feront l’objet du suivi de ce travail initial. La tâche est délicate car il s’agit de de prendre, à l’aide de techniques de pointe, des photographies avec des filtres successivement rouge, vert et bleu, afin d’obtenir une image de très haute résolution. Sans parler de la fragilité des manuscrits qui rend leur manipulation fort délicate. Si le projet est prévu pour durer au moins dix ans, la numérisation du premier étage de la bibliothèque du monastère, contenant les manuscrits syriaques, devrait être achevée en trois ans, pour un coût de près de 2,5 millions d’euros. 

L’histoire biblique rapporte que c’est au pied du Sinai que les Dix Paroles - Commandements ont été révélées à Moïse.L’histoire des hommes et sa postérité s’est fixée en ce lieu. C’est bien là que sous l’Empereur Justinien, le monastère verra le jour pour ne jamais cesser son activité.
Dans cette bibliothèque universelle le père Justin, moine ermite grec-orthodoxe, lettré d’origine texane, ne permet l’accès du lieu qu’à de rares initiés.
Le profil de la bibliothèque contient des textes en latin, arabe, araméen ou géorgien, syriaque ou éthiosémitique de parlers et de langues anciennes disparues dans leur usage avant l’An 1000.

Les moines ne reçoivent que des illustres et des savants dans une région instable, où menacent des invasions et des sujets indésirables. Les affrontements entre l’armée égyptienne et des groupes islamistes eurent lieu, qui se suivent encore dans le nord de la région. On sait que le monastère fut la cible d’un attentat perpétré par Daesh (Etat islamique, ndlr.) en avril 2017.
Numériser pour transmettre ces trésors est l’objectif que se donnent les acteurs du projet grâce à une bourse britannique de 889 000 euros versés par les Anglais de la Fondation Arcadia. Chacun attend et espère l’accès de 400 000 images virtuelles bientôt consultables en ligne par le biais d’une technologie de pointe et une logistique appropriée. Tel semble le prix de la sauvegarde de ce trésor de l’humanité que renferme ce monastère exceptionnel, auquel n’accèdent que peu de pèlerins, voyageurs triés sur le volet, mais que les risques du trajet n’encouragent guère dans leur projet.
Lors d’une période plus « clémente », des pèlerins de la région guidés par l’abbé Paul Sarcou, directeur des pèlerinages pendant un quart de siècle, eurent le privilège de se rendre dans ce site, mais aujourd’hui les temps ayant changé, la proposition semble problématique et les risques encourus constants !

(*)  Mont Moïse car ce saint monastère a été construit sur le site où le prophète Moïse a parlé à Dieu dans le buisson ardent, situé au pied de la montagne où le prophète a reçu de Dieu les Dix commandements, ndlr.

Répondre à () :


Captcha
Laurent corriez directeur artistique et artiste peintre | 09/03/2020 10:35

J'ai peint la villa Belsa si cela vous intéresse vous pouvez me contacter...au 0608701623 ami de Martine Corsi

Laurent corriez directeur artistique et artiste peintre | 09/03/2020 10:35

J'ai peint la villa Belsa si cela vous intéresse vous pouvez me contacter...au 0608701623 ami de Martine Corsi

Laurent corriez directeur artistique et artiste peintre | 09/03/2020 10:35

J'ai peint la villa Belsa si cela vous intéresse vous pouvez me contacter...au 0608701623 ami de Martine Corsi

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription