0
Tradition
La tradition monastique du nord de la Russie © Pherapontovo, cathédrale de la Nativité de la Vierge

| ALC

La tradition monastique du nord de la Russie

zzTradition1 Pherapontovo cathédrale Nativité Vierge fresques Dionis.jpg
© ALC - 1 Monastère de Pherapontovo (extérieur)

Suite de mon voyage en Russie, dans la région de Vologda (voyez notre article en rubrique « patrimoine » ainsi que notre « Lettre » du 6 mars). Une belle averse de neige a conféré sa blancheur romantique au monastère de Kirillo-Belozersky, littéralement le monastère de saint Cyrille Belozersky (lac blanc), un des plus anciens monastères de Russie qui se situe au bord du lac Siverskoye, dans la région de Vologda, à proximité de la petite ville de Kirillov et au sud du lac Blanc (près de 600 km de Moscou).
En 1397, Cyrille Belozersky, compagnon de Serge de Radonège, archimandrite du monastère Saint-Simon de Moscou, a 60 ans : la Vierge lui demande de fonder un monastère vers le nord. Il part alors avec le moine Pherapont qui connaît la région et tous deux s’installent sur le site actuel du monastère de Kirillo-Belozersky.
Ce monastère se présente actuellement telle une véritable ville fortifiée entourée de tours et de murailles, avec chemins de ronde pour se protéger des incursions des bandes polonaises et lituaniennes qui n'hésitaient pas à piller et massacrer religieux et habitants du voisinage, encore au tout début du XVIIème siècle, en les brûlant vifs comme à Vologda : les vitrines du musée au monastère Kirillo-Belozersky conservent des armures et des boulets de ces "Temps troubles" qui ont encore continué pendant quelques années après la fin de la guerre polono-russe et l'avènement des Romanov...

Finalement, le moine Pherapont se sépare de Cyrille Belozersky et du monastère de Kirillov-Belozersky pour fonder en 1398 son propre monastère à une quinzaine de kilomètres, l’actuel monastère de Pherapontovo, un des plus beaux exemples de l'art et de l'architecture médiévale russe, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Tous les murs intérieurs sont couverts de fresques peintes en 1502 par Dionisius, célèbre peintre et iconographe de l'école de Moscou. J'y retrouve un opérateur envoyé par Wladimir Bazynkov pour y tourner encore quelques séquences du film « Le bonheur est ici » (voyez notre « Lettre » du 6 mars).

Entre deux visites, comme pendant tout le séjour, un bon déjeuner nous a réunis, avec pour commencer, une profusion de tapas "à la russe" (sandre, saumon, cèpes) et quelques eaux de vie aux fruits rouges qui se mêlèrent à mon vin château Miller La Cerda. Parmi les viandes proposées, nous dégusterons encore un remarquable rôti d'élan en sauce au restaurant « Verestchaguine » de Vologda ! Ce passionnant et fort convivial séjour au nord de la Russie s’est déroulé en compagnie d’Hélène Tsukanova, directrice de la Maison du Cinéma (créée à Moscou par Serge Eisenstein, le célèbre réalisateur d'« Alexandre Nevski » et d'« Ivan le Terrible »), de son époux et de sa fille Daria Tsukanova, organisatrice du renommé festival de cinéma russe de Bordeaux, d’Elena Latkina, du Ministère russe des Transports, du couple de peintres Viktoria et Mikhaïl Axirov ainsi que de l'ami Sergeï Kassianov, producteur - avec son épouse Anna Artamonova - de concerts et de spectacles de grande qualité, qui avait mis tout son entrain et sa joie de vivre pendant notre séjour à Vologda, en orchestrant de multiples toasts à la santé des participants !
 

ALC - Monastère de Pherapontovo : vue extérieure et fresques de Dionisius dans la cathédrale de la Nativité de la Vierge (1502)

 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription