0
Patrimoine
La donation William Samuel Horton (1865-1936) destinée au Musée Bonnat-Helleu ne fait que croître !
La donation William Samuel Horton (1865-1936) destinée au Musée Bonnat-Helleu ne fait que croître !

| Anne de M -de La Cerda 583 mots

La donation William Samuel Horton (1865-1936) destinée au Musée Bonnat-Helleu ne fait que croître !

Plage de Biarritz vers 1911 - Gouache.JPG
Les escaliers depuis la Grande Plage de Biarritz (?)e Biarritz vers 1911, gouache ©
Plage de Biarritz vers 1911 - Gouache.JPG
Marché aux bestiaux - crayons de couleur et craie blanche.JPG
Marché aux bestiaux - crayons de couleur et craie blanche ©
Marché aux bestiaux - crayons de couleur et craie blanche.JPG

Après un premier don de 13 carnets de 469 dessins en 2020 offert au Musée Bonnat-Helleu par la petite fille du peintre William Samuel Horton, Madame James Hadeley, suivit cette année la donation de trois tableaux du peintre britannique Edward Le Bas (1904- 1966), frère de l’épouse du fils de Horton. 
Un troisième don de 27 œuvres de son ancêtre, sous réserve d’usufruit et composé de 16 tableaux à l’huile réalisés en Europe, auquel s’ajoutent 11 œuvres graphiques. Deux d’entre elles illustrent des scènes animées de la vie locale courante : « le marché aux bestiaux » bayonnais, aux crayons de couleur, et une petite gouache représentant un groupe de baigneurs sur la plage, qui semblerait située à Biarritz. Parmi ses sujets favoris, hormis ses scènes balnéaires, les reflets de la neige des Alpes, les paysages romantiques de Venise, et ses natures mortes, appréciées en Europe et aux Etats-Unis.

Originaire du Michigan, William Samuel Horton, après des études à l'Art Students League of New York, poursuivit sa formation artistique en Europe, aux Pays-Bas, puis à Paris, à l'Académie Julian où il étudia avec Jean-Paul Laurens et Benjamin-Constant. Apprécié pour son talent et sa palette très colorée, ses œuvres sont régulièrement exposées au Salon des Artistes et à celui de la Société nationale des Beaux-Arts. Les vingt dernières années de sa vie, il habita l’Angleterre, mais mourut cependant à Paris en 1936.

Ainsi, dans la tradition du Musée Bonnat-Helleu, la donation de Madame James Hadeley viendra enrichir les précédentes collections qui comptent déjà quatre importantes donations : celles de Léon Bonnat, d’Antonin Personnaz, de Jacques Petithory et de Paulette Howard-Johnston.

Cette collection impressionniste sera donc visible au Musée Bonnat-Helleu à l'achèvement des travaux d’extension. 
Ces derniers mois, le chantier du musée fut interrompu par l’impressionnante découverte de INRAP (Institut de Recherches Archéologiques Préventives) mandaté par la DRAC. A la suite de leurs fouilles situées à l’ancienne école, les chercheurs dévoilèrent un site contenant un cimetière d’une vingtaine de sépultures religieuses et laïques d’un ancien couvent dominicain datant du XIIIème siècle.

Face aux divers impondérables occasionnés lors du chantier du musée, sollicitée par la mairie de Bayonne, Roselyne Bachelot, Ministre de la Culture, avait annoncé en août dernier que l’État ajouterait un million d’euros supplémentaire pour la rénovation du Musée Bonnat-Helleu, dont les travaux devraient en principe reprendre dès le début 2022, à moins que les archéologues ne découvrent de nouveaux vestiges !!!
Une question se pose cependant : pourquoi le Musée Bonnat-Helleu n’a-t-il pas accepté précédemment le prêt de la collection Gramont qui compte des toiles de peintres célèbres, tel ce portrait d’Aglaé de Gramont par Elisabeth Vigée-Lebrun, qui pourrait figurer au Louvre ? Un patrimoine local de grande qualité artistique qu’on a relégué injustement depuis plusieurs années dans les sombres réserves du Musée de Pau, le Musée Basque et d’Histoire de Bayonne n’ayant pas de place.

Au programme du musée : 
- Jeudi 25 novembre à 10h30 exceptionnellement dans le patio du Musée Bonnat Helleu, une conférence « L'Homme qui savait tracer un 8 : Paul Helleu, virtuose de la pointe sèche » d’Élise Cambreling, attachée principale de conservation du patrimoine en charge du fonds Helleu et de Cécile Bignon, conservatrice-restauratrice d'arts graphiques, sera spécialement organisée pour les adhérents des « Amis du Musée Bonnat-Helleu ». 

En complément :
- Lundi 6 décembre : inauguration par le maire de Bayonne du Portrait du poète et écrivain Jean Richepin peint par Bonnat suite à son acquisition par le propriétaire de l’Hôtel-Villa Koegui, situé à deux pas du musée (nous y reviendrons dans le prochain numéro).

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription