0
Actualité
Hippodrome de Biarritz : une belle soirée chapeautée à l'envi pour les prix Château Miller La Cerda et Baskulture
Hippodrome de Biarritz : une belle soirée chapeautée à l'envi pour les prix Château Miller La Cerda et Baskulture

| Han Izena 1096 mots

Hippodrome de Biarritz : une belle soirée chapeautée à l'envi pour les prix Château Miller La Cerda et Baskulture

Prix 2021CHâteau Miller La Cerda
Une joyeuse assemblée entourait Anne et Alexandre de La Cerda pour la remise de leur prix à Eric Beauvais ©
Prix 2021CHâteau Miller La Cerda
zLes chevaux s'élancent.jpg
Les chevaux s'élancent... ©
zLes chevaux s'élancent.jpg

C’est une ambiance joyeusement festive qui a animé l'Hippodrome des Fleurs à Biarritz pour les prix du château Miller La Cerda et de la « Lettre du Pays Basque / Baskulture » qui avaient réuni les nombreux invités présents autour d'un exquis buffet apprêté par Pierre Oteiza et « arrosé » des meilleurs millésimes de bordeaux supérieur « A » produit par Alexandre de La Cerda. 
Le Prix du château Miller La Cerda a vu la victoire d'Inès de Subligny, une pouliche de trois ans dont ce fut le meilleur chrono attelé depuis qu'elle court. Entraînée en Mayenne par son propriétaire et entraîneur Eric Beauvais qui a reçu le prix remis sur le podium par Alexandre de La Cerda en compagnie de son épouse Anne, de son ami le marquis d’Arcangues avec quelques invités de la soirée, et bien entendu, de la maîtresse des lieux, l'universitaire Claudie Hassenforder-Chabriac qui préside la Société des Courses de Biarritz. 

Pour le Prix « Baskulture/La Lettre du Pays Basque » couru en fin de soirée, c'est « Duc des Loyaux », un cheval de huit ans monté par Marc Lacoma qui est arrivé en premier : cette fois, c’est accompagné de ses confrères « Corsaires » luziens et ziburutar (dont le prix précédait notre course) que notre rédacteur a récompensé le vainqueur.

Une belle soirée, « chapeautée » à l'envi 

Entre les deux courses, les nombreux invités d’Anne et d’Alexandre de La Cerda se sont partagés entre le buffet au pavillon et notre « loge » sur la piste : en plus de ceux déjà cités, le comte Charles-Antoine de Coux, Pierre-Yves de Marignan qui avait quitté son île de Bérens sur l’Adour, la plasticienne Erika Sellier, la collectionneuse  Marie-France Saint Germier, le réalisateur Philippe Calderon (Arte), Gérard Piton (Birdie Club Biarritz, grand golfeur devant l'Eternel), l'architecte Robert Latour d'Affaure et l'ex directrice commerciale de Saint-Laurent Nickie Hole avec son mari Bob Pétard, la galeriste Nina et ses jumeaux, la très élégante Martine Rapin et son mari, Eric Labenne-Rougier, investisseur en patrimoine et président des "Plaisirs élégants", avec son épouse Gloria qui vient de présenter une belle exposition de ses peintures à Bayonne, François Jourdan et Zéphyrin Bonal (studio d’architecture intérieure à Bassussarry), mon ancien "collègue ès-diplomatie" Emmanuel Eymard et un ami architecte, sans oublier bien sûr le jeune journaliste Louis-Jean Nicolazo de Barmon et beaucoup d'autres amis et leurs enfants...
La présence d'une belle délégation des Amis du Lac d'Hossegor avec son président Eric Gildard soulignait la proximité de leur action littéraire et patrimoniale et de leur "Lettre" hebdomadaire avec celle de Baskulture. 
Avec une mention particulière pour les charmantes jeunes filles du lycée militaire de Grenoble en vacances à Bassussarry chez leur amie Pétronille Gastellou pour fêter leur réussite au Bac, qui ont officié de sommeliers et orchestré l'exquis buffet apprêté par Pierre Oteiza qui fut généreusement servi par les jeunes Marignan, dont la gentillesse et l’efficacité « n’attendaient certes pas le nombre des années » ; et pour Claude Thetaz, toujours aussi alerte et jeune d'esprit, armé de son talentueux objectif, ainsi que celui tout aussi efficace de M. Chabriac, l’époux de la présidente des Courses !

lycée militaire de Grenoble .jpg
Les jeunes filles du lycée militaire de Grenoble autour de leur amie Pétronille Gastellou ©
lycée militaire de Grenoble .jpg

Histoire et identité culturelle du terroir intimement liées
Dans son allocution de bienvenue, Alexandre de La Cerda avait présenté ses belles vignes de Merlot qui se trouvent à Saint-Martial, entre Sauternes et Saint-Emilion, près de Malagar, la demeure de François Mauriac, et à quelques pas du château où Toulouse-Lautrec vécut ses dernières années (Malromé), propriété qui, curieusement, avait appartenu sous le nom de « Taste  » à la famille de Pierre de Rostéguy de Lancre, le célèbre pourfendeur des sorcières basques ! Non sans évoquer  les Bituriges Vivisques – peuple celte établi à l’embouchure de la Gironde un demi-siècle avant Jésus Christ – qui avaient découvert la culture de la vigne et le vin en commerçant avec la Narbonnaise romaine et en adaptant les vignes sauvages des Vascons… 
Ni son ancêtre l’Amiral de France Louis de La Cerda qui avait reçu en fief  le comté de Talmont-sur-Gironde afin qu’il défende ce dernier réduit du royaume de France face à la rive médocaine au pouvoir des souverains anglais. Le 21 avril 1341, son escadre jetait l’ancre à Bermeo en Biscaye où il négocia pendant deux mois des promesses de soutien car il s’employait à reconstituer la flotte du roi de France disparue dans le désastre du combat naval de L’Ecluse (face à Bruges) contre Edouard III d’Angleterre. C’est de son effigie que son descendant Alexandre de La Cerda a orné ses bouteilles…

En partageant avec ses invités cette rencontre « magique » entre l’art équestre et le vin, en une subtile alliance d’élégance et de prouesses techniques, Alexandre de La Cerda conclut avec ce dernier conseil pour « parer à toutes les  folies coronaviriennes », un conseil administré il y a 2.500 ans par Hippocrate, considéré comme le père de la médecine : « il faut boire du vin à raison de trois verres par repas
- le premier, par nécessité ;
- le second, par utilité ;
- et le troisième, par plaisir ! »

Château Miller La Cerda, un vin de plaisir

Dernièrement, à l'occasion du 50ème anniversaire de sa création, « The International Wine & Spirit Competition » (concours international des vins et spiritueux situé à Londres) avait récompensé d'une médaille de bronze le millésime 2014 du château Miller La Cerda parmi les milliers de candidats de plus de 90 pays qui concourent chaque année à ce prix viticole prestigieux. 
- Auparavant, le château Miller La Cerda, bordeaux supérieur « A », avait été retenu parmi les meilleurs bordeaux supérieurs lors de la sélection opérée par Decanter’s, avant d’être primé au Decanter World Wine Awards 2014 parmi plus de 15.000 vins provenant de 46 pays.
- Exporté dans de nombreux pays, il est servi dans des manifestations de prestige (bal des débutantes à l'hôtel Grosvenor House de Park Lane à Londres sous la présidence de la princesse de Kent, cousine de la Reine, chapitres des « Mousquetaires d’Armagnac », congrès national des « Clefs d’Or » à l’Hôtel du Palais). Il avait été unanimement apprécié par les sommeliers et le chef de l’Hôtel Ritz à Paris lors du dîner de gala du 69e concours - « le Goncourt de la gastronomie » - du Club Prosper Montagné.
Avec son encépagement 100% Merlot, ce « vin de plaisir » produit dans notre chai, entièrement rénové il y a sept ans, est inscrit à la carte de nombreux restaurants étoilés. 

Château Miller La Cerda, bordeaux supérieur "A"
Exceptionnellement, la livraison est gratuite au Pays Basque et région environnante. 
Paris et autres destinations en France : livraison gratuite à partir de 2 caisses Renseignements et commandes au tél. 06 62 72 56 49 ou : 
contact@chateau-millerlacerda.com
www.chateau-millerlacerda.com

zMes confrères Corsaires de St-Jean-de-Luz & Ciboure m'entouraient pour remettre le Prix Baskulture à.jpg
Mes confrères Corsaires de St-Jean-de-Luz & Ciboure entouraient Alexandre de La Cerda pour remettre le Prix Baskulture à Marc Lacoma ©
zMes confrères Corsaires de St-Jean-de-Luz & Ciboure m'entouraient pour remettre le Prix Baskulture à.jpg
zM le vainqueur du prix.jpg
Marc Lacoma et "Duc des Loyaux", vainqueurs du prix Baskulture ©
zM le vainqueur du prix.jpg

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription